Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Comparaison : Chevrolet Blazer 2019 vs Honda Passport 2019

Depuis que les constructeurs automobiles ont jeté leur dévolu sur la construction de modèles utilitaires, nous sommes en droit de nous demander si le jour viendra où tous les segments auront été couverts. On déploie de grands efforts pour inventer de nouvelles niches et les concepteurs retournent chaque pierre pour être certains de ne rien manquer.

Voici deux nouveaux modèles qui se glissent entre deux créneaux existants. Le Blazer et le Passport s’inscrivent tous les deux dans la catégorie des multisegments à cinq places. Ces derniers sont plus gros qu’un modèle compact comme le Chevrolet Equinox ou le Honda CR-V, mais plus petit qu’un VUS intermédiaire à sept places, comme le Chevrolet Traverse ou le Honda Pilot.

Les deux modèles ne sont même pas seuls dans cette nouvelle niche où se retrouvent aussi des produits tels le Ford Edge et le Nissan Murano.

Chevrolet Blazer 2019

Créer une sous-niche à l’intérieur d’une niche implique de limiter ses coûts pour rendre le produit viable. Chevrolet a donc utilisé la plateforme du nouveau Acadia et du Cadillac XT5 comme base pour le Blazer. Même chose pour les moteurs qui proviennent de la boîte à outils de la marque.

La ligne générale est assez passe-partout ; seule la version RS se démarque avec son museau qui emprunte des caractéristiques de la Camaro à la hauteur de sa calandre et pour le dessin des phares. Les modèles RS portent également une poignée d'embouts d’échappement de finition noir brillant, comme les jantes. Le traitement bicolore du RS lui confère aussi un style résolument plus sportif.

Notre essai du Chevrolet Blazer 2019

Un moteur à quatre ou à six cylindres
De série, le Blazer est équipé d'un moteur 4-cylindres de 2,5 litres à injection directe développant 193 chevaux et 188 livres-pieds de couple. Pour ceux qui en veulent plus, le V6 de 3,6 litres bien connus de GM est au catalogue. Il se pointe à 305 chevaux et à 269 livres-pieds de couple.

Photo : Chevrolet

Un système de départ/arrêt automatique est de série à travers la gamme. Les deux moteurs sont reliés à une transmission automatique à neuf vitesses.

Par défaut, le Blazer en configuration à traction. Quant au rouage intégral, il est livrable en deux versions. Sur les modèles de base, vous avez un système conventionnel qui répartit la puissance de l’avant vers l’arrière. Sur les versions Premier et RS, vous profitez d’un rouage à double embrayage qui envoie à la fois la puissance de l’avant vers l’arrière. Mais, de plus, chaque essieu peut relayer le nécessaire à gauche ou à droite, vers la roue qui offre le plus d’adhérence au sol.

Cette vectorisation du couple aide le Blazer à prendre une courbe avec grâce et l’attaquer avec un aplomb supplémentaire. Ce système à double embrayage peut aussi se déconnecter si vous conduisez sur un pavé sec ; il oeuvre alors en mode traction pour ainsi économiser du carburant.

Photo : Chevrolet

Un intérieur techno
En plus d’un écran tactile de huit pouces livré de série, le Blazer propose une multitude de ports USB, un chargeur sans fil, une boîte à gants à verrouillage électronique, des sièges arrière chauffants et un hayon à commande électrique mains libres, ainsi que quelques trouvailles astucieuses.

Parmi les options offertes figure un volant chauffant et des sièges avant chauffants/ventilés qui fonctionnent automatiquement selon les conditions météorologiques, de même que des lève-vitres électriques rabattables à l'aide de la clé pour laisser échapper la chaleur de la cabine par temps chaud.

L’habillage est assez ordinaire, sauf dans le modèle RS et sa décoration à deux tons. Les sièges sont confortables et l’espace est correct.

Prestations intéressantes
Nous n’avons pas fait l’essai de la version à moteur 4-cylindres et pour être honnêtes, nous avons de forts doutes sur sa capacité à traîner une famille de quatre avec leurs bagages. Pour notre présent comparatif, nous prenons en compte les deux moteurs V6.

Le modèle Premier est plus confortable et moins athlétique que la version RS qui offre des amortisseurs plus rigides (40 % à l'avant, 15 % à l'arrière). Le modèle RS jouit également d’une direction plus rapide et plus précise. Si vous le placez en mode de conduite sportive avec le système intelligent AWD et son double embrayage, le Blazer prend des allures de berline sport qui ne sont pas désagréables.

Consultez notre inventaire de véhicules Chevrolet d'occasion disponibles dans votre région du Canada

 

Photo : D.Heyman

Honda Passport 2019

Certains vont sans doute se souvenir du nom Passport, le premier VUS intermédiaire de Honda dans les années 90, une version rebaptisée du Isuzu Rodéo. Ici, comme Chevrolet s’est servi d’une plateforme et de moteurs existants, Honda utilise les assises et le moteur du Pilot pour donner naissance au Passport. Par rapport au Pilot, le Passport est plus court de 15 cm et son châssis est légèrement plus élevé. Son style plus agressif d’adresse plus aux hommes et aux passionnés de week-ends passés en milieu sauvage.

Fiche technique du Honda Passport 2019

Notre essai du Honda Passport 2019

Un seul choix de mécanique
Que vous optiez pour la version Sport, EX-L ou Touring, vous avez droit à un seul moteur, soit le V6 de 3,5 litres du Pilot, un moulin qui propose 280 chevaux et 262 livres-pieds de couple avec rouage intégral et boîte à neuf rapports.

La grande différence entre un Blazer et un Passport se situe au niveau du volume de chargement. Le Passport est énorme, offrant 1430 litres derrière la 2e rangée et plus de 2854 litres avec tous les sièges rabattus ; c’est plus grand que certains appartements à Tokyo.

En plus de cet espace généreux, vous avez sur tous les modèles des sièges chauffants, les systèmes Apple CarPlay et Android Auto, ainsi qu’une console centrale caverneuse qui peut engloutir sacs à main et tablettes électroniques sans effort. Les aides électroniques à la conduite, la navigation et les sièges ventilés se pointent dans la version Touring.

Photo : D.Heyman

Au volant
Ce que le Passport gagne en espace, il le perd presque inévitablement en maniabilité relativement au Blazer. On sent tout de même une certaine lourdeur dans le volant qui manque de précision et de rapidité à la réaction. Le rouage intégral est efficace et réactif, mais un peu lent.

La position de conduite est excellente et vous avez l’option de changer les rapports avec des palettes au volant, mais comme tous les systèmes du genre dans les modèles utilitaires, ils sont carrément inutiles. Il est préférable, si vous voulez un peu plus de pep, de presser deux fois sur le bouton D pour activer le mode Sport « S » qui procure un peu plus de mordant. Honda a aussi travaillé le son du moteur qui sonne plus « méchant » quand on le pousse.

Consultez notre inventaire de véhicules Honda d'occasion disponibles dans votre région du Canada

 

Avantage Blazer
Notre choix avec le Blazer se porte immédiatement vers la version RS parce qu’elle est la plus jolie, mais aussi, et de loin, la plus dynamique et la plus plaisante à conduire. C’est aussi son principal avantage vis-à-vis le Passport. Grâce à sa structure plus dynamique, sa conduite plus inspirée et sa direction plus précise, vous oubliez presque que vous êtes au volant d’un utilitaire.

Avantage Passport
Si c’est le volume intérieur qui vous préoccupe, le Passport prend une sérieuse longueur d’avance. Avec le même empattement qu’un Pilot et deux sièges de moins, vous n’aurez aucun problème à transporter beaucoup de marchandise. Le Passport offre aussi un léger avantage au chapitre du remorquage avec une capacité maximale de 5000 livres contre 4500 pour le Blazer. Sa meilleure garde au sol lui permet aussi d’aller poser les roues sur des routes que le Blazer n’osera pas attaquer.

Similitudes
Dans les deux cas, les modèles sont conçus pour cinq passagers et offrent une puissance comparable en configuration à moteur V6, ainsi qu’une traction intégrale efficace. Les prix sont aussi assez proches dans les modèles équipés de manière similaire.

Verdict
Avec son habitacle plus vaste et ses capacités supérieures en matière de chargement, de remorquage et de compétences hors route, le Passport est idéal pour ceux qui recherchent espace et aventure.

Le Blazer RS, avec son look élégant et sa maniabilité plus sportive, convient mieux aux performances sur route et va plaire à ceux qui recherchent une expérience de conduite de plus haut niveau.

À vous de voir ou sont vos priorités. Match nul, dans le fond…

Chevrolet Blazer 2019

On aime

Un V6 bien adapté au modèle
Transmission bien étagée
Bel aplomb sur la route (RS)

On aime moins

Version RS dispendieuse
Modèle de base au style terne
Un peu moins d’espace cargo que le Passport

Honda Passport 2019

On aime

Espace généreux
Équipement assez complet
Bonne mécanique

On aime moins

Direction un peu lourde
Trop de noir dans l’habitacle
Système de pré-collision trop sensible

Fiches techniques

... Chevrolet Blazer 2019Honda Passport 2019
 Transmissionauto à 9 vitessesauto à 9 vitesses
 Rouage2 ou 4 RM4RM
    
  4RM (V6)4RM (V6)
 Consommation (ville)12,8 l / 100 km12,5 l / 100 km
 Consommation (route)9,3 l / 100 km9,8 l / 100 km
 Réservoir de carburant82 litres74 litres
    
 Moteur  
 TypeEssenceEssence
 Puissance305 ch280 ch
 Couple269 lb-pi262 lb-pi
 Cylindres6 cylindres6 cylindres
 Cylindrée3,6 litres3,5 litres
    
 Capacités  
 Espace cargo864 l, 1 818 l1 430 l, 2 854 l
 Capacité remorquage2041 kg2268 kg
    
 Dimensions  
 Longueur4862 mm4839 mm
 Largeur1946 mm2279 mm
 Hauteur1742 mm1835 mm
 Empattement2863 mm2817 mm
    
 Garantie3 ans / 60 000 km3 ans / 60 000 km
    
 Prix35 100 $ à 48 700 $41 990 $ à 48 990 $