Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Dodge Dakota Club Cab 4X4 Laramie 2005

Dodge Dakota Club Cab 4X4 Laramie 2005

Une caisse longue de deux mètres... pour se faire bronzer? Par ,

Une caisse longue de deux mètres... pour se faire bronzer?

J'aime les camions, même si j'ignore comment cette affection est née. Ma famille n'en a jamais possédé et n'est pas prête d'en acheter un bientôt;
J'aime les camions, même si j'ignore comment cette affection est née. (Photo: Alexandra Straub, Canadian Auto Press)
chez les Straub, les berlines sont le véhicule de choix. Or, j'ai toujours été un peu l'exception à la règle: j'aime aller chez le dentiste, ma saveur préférée de jelly beans est «popcorn» et je ne manque rien de chaque week-end de Formule Un. Bref, je ne suis pas une fille ordinaire.

J'ai obtenu récemment mon diplôme universitaire après de longues années stressantes; qu'ai-je fait ensuite? Sortir et faire la fête? Non. Magasiner? Non plus. Je suis plutôt allée manger du sushi, déguster un cornet de crème glacée aux gros morceaux de chocolat et retourner chez moi pour laver le Dodge Dakota Laramie Club Cab 4X4 2005 qui m'avait été prêté.

La caisse du camion m'a servi de plage personnelle par un après-midi particulièrement chaud. (Photo: Alexandra Straub, Canadian Auto Press)
C'était une magnifique journée ensoleillée et le Dakota avait accumulé une fine couche de pollen; je l'ai donc nettoyé. Étrangement, je ne me serais pas imaginée en train de faire quelque chose d'autre. Après l'avoir rincé et passé au chamois, sa belle Couche Nacrée Bleu Atlantique brillait de nouveau. Lorsque la caisse s'est complètement asséchée, j'ai pris quelques coussins des chaises de patio et je les ai étendus au fond du camion pour me prélasser sous les chauds rayons de soleil, le cerveau soulagé de ne plus jamais avoir à étudier -- du moins je l'espère. Comme je vous l'ai dit, je ne suis pas une fille ordinaire.

Faut dire que le tout nouveau Dodge Dakota 2005 n'est pas un camion intermédiaire ordinaire non plus. Offrant non pas un mais deux choix de
Le tout nouveau Dodge Dakota 2005 n'est pas un camion intermédiaire ordinaire. (Photo: Alexandra Straub, Canadian Auto Press)
V-8, deux configurations de cabine, cinq niveaux d'équipements et une longue liste de caractéristiques de série, le Dakota entièrement redessiné propose une multitude de possibilités à son propriétaire. Mon modèle d'essai était le Club Cab, doté de deux petites portes secondaires à charnières inversées. Rappelons que le Club Cab et le Quad Cab arborent tous deux quatre portes, mais celles à l'arrière sur le premier ne s'ouvrent que lorsque les portes principales le sont. C'est le même système d'ouverture que sur le Toyota Tacoma que j'ai essayé il n'y a pas si longtemps.

Mon Dakota était muni du moteur V-8 de base, le Magnum de 4,7 litres à 16 soupapes et à simple arbre à cames en tête (SACT). Il était relié à une transmission automatique à cinq vitesses et pouvait développer 230 chevaux ainsi qu'un couple de 290 lb-pi. Ceux qui désirent plus de puissance peuvent compter sur un V-8 à haut rendement de 4,7 litres
Mon Dakota était muni d'un V-8 Magnum de 4,7 litres à 16 soupapes et à SACT. (Photo: Alexandra Straub, Canadian Auto Press)
produisant 260 chevaux et un couple de 310 lb-pi. Sinon, une version inférieure (ST, ST Plus, SLT ou SLT Plus) peut être achetée avec un V-6 de base de 3,7 litres qui génère 210 chevaux et un couple de 235 lb-pi.

J'ai trouvé que la puissance de mon modèle d'essai était amplement suffisante en ville. Étant plus ou moins habile au niveau de la conduite tout-terrain, je ne me suis pas aventurée en dehors des sentiers battus. Je n'ai rien remorqué non plus -- faute d'un bateau ou d'une roulotte à traîner -- alors il m'est difficile de vous parler en toute connaissance de cause de l'ensemble des aptitudes et performances du Dakota. Ce que je sais et ce que je remarque cependant, c'est que de plus en plus de gens se procurent un camion non seulement pour remorquer des roulottes, transporter de gros matériaux et naviguer dans la brousse mais aussi pour rouler sur le macadam urbain en plein coeur du trafic. J'aime beaucoup les camions polyvalents mais, comme je ne demeure pas dans un secteur où leur fonctionnalité à toute épreuve est requise à chaque jour, je dois me contenter d'apprécier leur performance en ville. Ici, je le répète, le Dakota 2005 s'acquitte admirablement de sa tâche.