Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Dodge Durango 2011 : première impressions

Dodge Durango 2011 : première impressions

Exit le VUS rustre Par ,

SONOMA, Californie – Du VUS fonctionnel dérivé du Dakota des années 90 à l’imitation disgracieuse du Ram de la deuxième génération, le Dodge Durango renaît en 2011 en tant qu’utilitaire de luxe équilibré et racé, doté d’un habitacle étonnamment bien ficelé.

La carrosserie du Durango s’inspire du Charger, relevant une calandre en croix distinctive, un capot sculpté et des phares fortement définis. (Photo: Lesley Wimbush/Auto123.com)

Construit sur la plateforme GL de Mercedes, le nouveau Durango est le fruit d’une collaboration avec Daimler. Brouillant la perception que les constructeurs nord-américains ont toujours une longueur de retard sur contreparties européennes, le président-directeur général de Dodge, Ralph Gilles, n’a pas tardé à faire remarquer que Chrysler a créé et vendu certaines des technologies en question à Daimler.

L’architecture monocoque ultra rigide du Durango a été imaginée pour l’amateur de conduite, mais on a tout de même mis l’accent sur la consommation raisonnable.

« Nous voulons dissiper l’image diabolisée (des performances et de la puissance) tout en évoquant toujours un côté viscéral », explique Gilles.

La carrosserie du Durango s’inspire du Charger, relevant une calandre en croix distinctive, un capot sculpté et des phares fortement définis. La nouvelle silhouette est 14 % plus aérodynamique que celle de son prédécesseur, améliorant ainsi la consommation.

On offre deux groupes motopropulseurs : Le V6 Pentastar économique de 3,6 litres et 290 ch de série ainsi que l’optionnel HEMI de 5,7 litres et 360 ch muni du système Multi-Displacement (MDS) réduisant la consommation. Les deux profitent de la distribution à commande variable, tandis que le V8 HEMI permet une capacité de remorquage de 3 357 kg, et le V6 de 2 812 kg.

Une transmission intégrale et sept sièges sont inclus de série.

Le Durango propose plus de 45 nouveaux dispositifs de sécurité, dont des appuie-têtes avant actifs (qui s’abaissent en un clin d’œil) améliorant la visibilité, un système de réaction aux collisions revu, le contrôle de la stabilité, la surveillance des angles morts, un régulateur de vitesse adaptatif, etc.

Les modèles Crew et Citadel ont hérité d’un système de rails de toit destiné à l’amateur de plein air.

Le Durango propose plus de 45 nouveaux dispositifs de sécurité, dont des appuie-têtes avant actifs améliorant la visibilité, un système de réaction aux collisions revu, le contrôle de la stabilité, la surveillance des angles morts, un régulateur de vitesse adaptatif, etc. (Photo: Dodge)