Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Dodge Durango Citadel 2011 : essai routier

Dodge Durango Citadel 2011 : essai routier

Un VUS intermédiaire aux allures de haut de gamme Par ,

Le Durango 2011 est le VUS intermédiaire format jumbo de la gamme grandement améliorée de Dodge. Effectivement, le Durango arrive complètement repensé pour 2011… et il impressionne. Au Canada, toutes les versions sont à transmission intégrale, alors qu’aux États-Unis on propose des modèles à propulsion aussi.

Mais d’un côté de la frontière ou de l’autre, l’acheteur peut opter pour le nouveau V6 Pentastar de Chrysler ou le musclé V8 HEMI.

Dodge Durango Citadel 2011 vue 3/4 avant
Le Durango 2011 est le VUS intermédiaire format jumbo de la gamme grandement améliorée de Dodge. (Photo: Rob Rothwell/Auto123.com)

Une nouvelle silhouette plus svelte
Le nouveau Durango a troqué les airs de camion de la génération précédente pour une robe plus raffinée. Ses lignes fluides l’entourent d’une aura de prestige malgré la mécanique macho. Même si j’ai apprécié les retouches extérieures apportées au Durango, c’est le vaste habitacle qui a vraiment fait de l’effet.

La carte maîtresse de cet environnement luxueux? Le tableau de bord monobloc que Dodge a créé pour son Durango. Il s’agit d’une surface duveteuse ininterrompue englobant le groupe d’instruments, les bouches d’air et la console centrale, où il y a peu de place pour l’erreur.

Les normes de finition sont excellentes, et l’équipement de mon Citadel haut de gamme s’avère aussi complet que celui de VUS huppés. Les sièges avant fournissent un merveilleux soutien, malgré qu’on ne puisse malheureusement en dire autant des deuxième et troisième rangées. En effet, bien que la deuxième rangée procure elle aussi un bon soutien, elle manque un peu d’ampleur.

La troisième rangée, composée de deux sièges symétriques, reflète la norme pour les VUS de cette taille tout en offrant un accès plus aisé. Les deuxième et troisième rangées se rabattent complètement pour créer une véritable caverne. En tout, le Durango peut accueillir sept passagers satisfaits.

Du beau et du bon
Dodge nous assure qu’elle a fait des pieds et des mains pour raffiner la suspension du Durango et augmenter son degré de confort, et ses efforts ont porté de beaux fruits. Le Durango absorbe les aléas de la route avec une prouesse digne d’une marque de prestige. Et ça ne s’arrête pas là!

Il dorlote également ses passagers avec un environnement silencieux et feutré où l’on perçoit à peine le bruit du moteur, du vent ou de la route. Ajoutez à cela une dynamique de conduite civilisée, et vous obtenez une expérience de conduite tout simplement formidable.

D’accord… y a-t-il place à l’amélioration?

Dodge Durango Citadel 2011 intérieur
La troisième rangée, composée de deux sièges symétriques, reflète la norme pour les VUS de cette taille tout en offrant un accès plus aisé. (Photo: Rob Rothwell/Auto123.com)