Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Essai : Acura MDX Elite 2007

Essai : Acura MDX Elite 2007

Par ,

Encore une fois, le MDX lève la barre

Le MDX est plus volumineux que le RDX.
En ce qui a trait aux VUS, l'année 2007 en est une très importante pour Acura. Non seulement la compagnie a lancé le tout nouveau RDX multisegments, mais elle a aussi revu en profondeur l'intermédiaire MDX. Par un heureux hasard, j'ai récemment eu la chance de tester ces deux véhicules un après l'autre.

Par conséquent, j'avais les détails du premier frais en mémoire quand j'ai essayé le second et leurs différences de style, d'équipement et de comportement m'ont sauté aux yeux. Chacun a démontré une dynamique et une personnalité uniques sur la route. Le RDX est un lapin fringant, tandis que le MDX est un ours gracieux.

Bien que les deux VUS d'Acura soient des modèles de luxe, le RDX met davantage l'accent sur la performance et la sportivité, laissant le confort et le raffinement au plus grand et plus dispendieux MDX -- presque aussi luxueux qu'une limousine. Évidemment, ils ciblent des clientèles totalement différentes. Pour ma part, je m'inscris dans la seconde.

Depuis son lancement en tant que modèle 2001, le MDX constitue l'utilitaire porte-étendard d'Acura. Il a toujours été hautement respecté pour sa qualité d'assemblage et sa conduite supérieure.

Hormis quelques retouches mineures, le MDX avait subi très peu de modifications jusqu'à ce jour. L'année-modèle 2007 marque en fait une nouvelle génération entièrement redessinée. Le véhicule est maintenant plus long et plus large, avec une garde plus basse. Il arbore également un nouveau moteur plus puissant et un nouvel aménagement intérieur. En outre, le nouveau châssis et la nouvelle suspension ont été peaufinés sur le circuit du Nurburging, en Allemagne.

Le bouton «Comfort Ride» se trouve derrière le levier de vitesses.
Mon modèle d'essai était équipé de l'ensemble Elite d'Acura, qui comprend tous les gadgets de l'ensemble Technologique ainsi que des roues au design exclusif et une suspension adaptative.

Cette dernière optimise continuellement les réglages des amortisseurs selon les conditions de la route et les demandes du conducteur. À la base, le système se veut un moyen de passer d'une conduite ferme à une conduite souple, ou vice versa, dépendamment si le véhicule sillonne à toute allure sur des routes sinueuses ou s'il défile paisiblement sur l'autoroute. Acura a incorporé un réglage «Comfort Ride» qui peut être activé en appuyant sur un bouton à même la console centrale.

Bon, je sais, ma description du système de suspension adaptative d'Acura n'est pas très exhaustive et technique, mais ce qui est important de retenir, c'est son efficacité. Quand le mode «Comfort Ride» est engagé, le MDX réussit à trouver le juste milieu entre confort et tenue de route. Ce réglage sacrifie un peu la solidité et le mordant de la suspension au profit d'une plus grande souplesse et diligence. On obtient ainsi un roulement moins dur et plus feutré sur les routes accidentées, ce qui est très agréable.

Est-ce que la maniabilité en souffre de manière significative? Non. Certes, le roulis de caisse en virage est légèrement plus prononcé et les
Le logo «SH-AWD» à l'arrière du véhicule annonce clairement sa capacité de tenue de route.
changements de voie rapides ne s'effectuent pas aussi résolument, mais le contraste est subtil et n'affecte pas le plaisir au volant.

Le mode «Comfort Ride» est le réglage qui convenait le plus parfaitement à mon style de conduite. Je n'ai d'ailleurs jamais ressenti le besoin de le désactiver. J'imagine que la technologie de traction intégrale à super maniabilité (SH-AWD) d'Acura, qui peut acheminer le couple aux roues extérieures dans un virage, compense pour les amortisseurs plus souples. Quoi qu'il en soit, j'ai été impressionné.

Mais il n'y a pas que la conduite et la tenue de route du MDX qui m'ont grandement plu lors de ma semaine d'essai. Acura a vraiment fait du bon travail pour transformer le nouveau MDX en un modèle qui se démarque encore plus.