Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Essai : Audi A3 3.2 S-Line Quattro 2007

Essai : Audi A3 3.2 S-Line Quattro 2007

Par ,

Des performances à couper le souffle... et le prix aussi

Nous avons salivé partout sur l'A3 2.0T lorsqu'elle est arrivée sur le marché canadien l'an dernier. La petite familiale, euh, disons hatchback, est une voiture axée sur le conducteur : c'est une machine injectée de performance, conçue pour exciter vos cinq sens et vous déplacer avec style.

L'A3 est particulièrement belle en rouge misano.

L'A3 3.2 fait monter l'expérience de conduite de quelques crans.

Cette Audi d'entrée de gamme est tellement plaisante à conduire, que vous viderez la pinte de lait dans l'évier en cachette pour avoir une bonne raison de sortir. « Chérie, je dois sortir pour acheter du lait! ». Évidemment, vous ne serez de retour à la maison que deux heures plus tard, en oubliant complètement pourquoi vous êtes supposément sorti en premier lieu.

Toute une mécanique
Ce moteur de 250 chevaux est magnifique. Il combine une impressionnante quantité de couple à bas régime à une trame sonore mélodieuse. Le moteur 2.0T est superbe, mais le V6 est encore mieux. Il est jumelé à la boîte manuelle automatisée à 6 rapports DSG du groupe Volkswagen, rebaptisée S-Tronic chez Audi.

Ne vous inquiétez pas, cette transmission semble compliquée à utiliser, mais fonctionne comme une boîte automatique conventionnelle, quoique plus efficace. La S-Tronic passe les rapports à la vitesse de l'éclair, et des sélecteurs sont montés à l'arrière du volant. Donc, avec un moteur nerveux et une transmission de voiture de course, comment pensez-vous que vous finirez par conduire?

Le V6 de 3,2 litres chante merveilleusement bien.

Cette voiture semble entièrement conçue pour la vitesse : le calibrage de la suspension, les freins puissants, l'accélération en ligne droite et la traction intégrale Quattro. Le roulement de l'A3 est un peu ferme, mais la suspension absorbe agréablement les imperfections de la route; vous pourriez conduire toute la journée sans que vos organes vous supplient de vous arrêter. En passant, ma moyenne de consommation d'essence super sans plomb est de 15,0 litres aux 100 kilomètres.