Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Essai: Audi A6 4.2 2006

Essai: Audi A6 4.2 2006

L'esprit rencontre le muscle Par ,

L'esprit rencontre le muscle

(Photo: Justin Pritchard, Auto123.com)
Un magnifique système audio vous sérénade les oreilles avec une collection de vos pièces musicales préférées. Le toit ouvrant en verre est ouvert, laissant le ciel étoilé se montrer à vos yeux. Les phares actifs au xénon dirigent la lumière dans chacun des recoins de la route. Votre main droite sélectionne les rapports de la transmission automatique à six vitesses qui sait vraiment ce qu'elle fait. Et la portée; douce et calme, mais tout en étant vive et communicative en même temps. Comment pourrait-on se sentir mieux qu'en ce moment-là?

Cochez l'option "4.2" sur le formulaire de commande de votre Audi A6, et vous le découvrirez par vous-même avec un moteur V8 à 5 soupapes par cylindres de 335 chevaux.

Le style est rehaussé d'un cran, mais pas parce que la A6 avait besoin de tellement d'amélioration. L'application de la nouvelle calandre corporative, les feux arrière équarris et la carrosserie aux airs moins bulbeux permettent au nouveau modèle de vraiment se distinguer. La carrosserie contourne les grandes roues avec grâce, son profil est surbaissé et dessiné d'une façon à la fois élégante et puissante, et laisse transpirer la force et l'intelligence en même temps. La prestance de cette voiture dégage le pouvoir et l'autorité, et commande beaucoup de respect. Si vous allez chez Burger King avec votre A6, et commandez un Big Mac, je gage que vous allez l'avoir.

Seuls les allemands sont parvenus à obtenir réellement bien ce look - simple et juste ce qu'il faut. Concis. Discret.

(Photo: Justin Pritchard, Auto123.com)
Peu importe ce que c'est, elle se pousse sur la voie rapide en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, c'est évident. Les conducteurs de A6 sont un peu comme Moïse qui a séparé la mer Rouge - avec la circulation plus lente qui se referme derrière, avec les eaux. Et si Moïse avait conduit une A6, il n'aurait pas été perdu dans le désert très longtemps, parce que le système de navigation lui aurait indiqué la route pour s'en sortir.

Une chose qui devient évidente, dans chaque Audi que j'ai conduite, est la fierté de ses intérieurs. À chaque fois que j'en ai eu une, j'ai pris le temps d'examiner l'habitacle pour finalement être agréablement surpris par l'assemblage parfait de chaque pièce. Une sélection de bois, d'aluminium, de chrome et de cuir, majestueusement assemblée, attend le conducteur. Le tout n'est interrompu que par des affichages à LCD, et par la console centrale qui place des commandes dignes d'un avion de chasse à la portée de vos doigts. L'éclairage de nuit est particulièrement réussi - avec des accents bleu froid ou rouges qui pointent vers vos pieds et qui illuminent les appuis-bras assemblés aux portières.

J'ai visité des salons moins accueillants, dont aucun n'était équipé d'une stéréo comparable au système Bose que l'on trouve dans la A6. Celui qui équipait ma voiture d'essai était stupéfiant. À partir de maintenant, la seule façon d'entendre un tel niveau de fidélité et de détails de vos pièces musicales préférées est de les écouter avec un casque d'écoute - ce système est de loin supérieur à tout ce que j'ai pu écouter jusqu'à maintenant.

L'intérieur n'est pas seulement aussi joliment aménagé et aussi spacieux qu'une salle de concert, mais il est également fonctionnel et pratique. L'espace pour la tête est généreux, même à l'arrière, surtout quand on
(Photo: Justin Pritchard, Auto123.com)
considère l'espace qu'occupe le toit ouvrant sous le pavillon. Les passagers arrière profitent aussi de commandes de climatisation distinctes et de sièges chauffants. L'accès et la sortie se font en un clin d'oeil, puisque les portières s'ouvrent grand et qu'il y a plein d'espace autour de leur ouverture. L'espace de rangement à l'intérieur est adéquat, quoique l'appui-bras central soit un peu bizarre, puisqu'il faut l'ouvrir complètement avant de pouvoir le refermer, et le changeur de 6 disques compacts utilise beaucoup d'espace dans le coffre à gants. L'espace dans le coffre arrière est quant à lui plus qu'adéquat, afin de pallier à ces légères limitations. Cinq personnes et leurs bagages pour un voyage de ski à la montagne, ce week-end? Pas de problème, même si vous ne savez pas trop où vous allez, car la voiture le sait.