Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Essai: Ford Focus ZX5 SES 2006

Essai: Ford Focus ZX5 SES 2006

Par ,

J'ai toujours eu un faible pour la Ford Focus, ne serait-ce que parce qu'elle est également vendue en Europe. Après tout, les gens de l'autre côté de
(Photo: Kevin ''Crash'' Corrigan)
l'Atlantique s'y connaissent assez bien en matière de petites voitures amusantes, surtout des hatchbacks. La Focus jouit pratiquement d'un culte sur le vieux continent.

Bien sûr, les Européens peuvent compter sur des modèles que nous n'avons pas ici, comme la phénoménale Focus RS (Rally Sport). Ford s'implique de près dans le monde des courses de rallye et son expérience a bien servi lors du développement de la RS.

Mon modèle d'essai était une ZX5 SES qui incluait l'ensemble GFX optionnel. Ce dernier propose de jolis éléments à effet de sol et quelques ajouts esthétiques. Au lieu de nous obliger à appeler cette voiture par un nom interminable, soit Focus ZX5 SES GFX (!), Ford devrait utiliser un diminutif comme en Europe, dans le genre Focus SS5 (Street Sport 5 doors). Après tout, c'est exactement ce qu'elle est: un bolide de rue à cinq portes relativement sportif.

Je ne comprends vraiment pas pourquoi les jeunes adeptes de tuning ne sautent pas sur cette Focus comme ils le font avec les voitures importées. Dans le fond, ils ont assez d'argent pour commander des pièces et des
(Photo: Kevin ''Crash'' Corrigan)
accessoires directement de l'Europe, où Ford est beaucoup plus généreux avec sa Focus. Par surcroît, les items de tuning de Ford sont en général beaucoup moins chers que ceux de Volkswagen ou de Honda. On peut même se les procurer directement des concessionnaires Ford européens.

Certes, il y a quelques Focus modifiées qui roulent sur nos routes québécoises, mais pourquoi n'en voit-on pas plus? La première raison pourrait bien être la publicité. Les annonces en Europe ciblent spécifiquement les jeunes. En Amérique du Nord, on se concentre davantage sur l'espace pour les jambes et le volume de chargement. Autre raison possible: la participation de Ford dans les rallyes européens. Chez nous, il y a plus de chances que Ford commandite une course de camions qu'un rassemblement urbain de Focus.

À mon avis, c'est une erreur. La Focus ferait un excellent véhicule de base pour les amateurs de tuning. Il faudrait juste les convaincre davantage.

La voiture a déjà un beau look, surtout avec l'ensemble GFX en question, qui comprend un embout d'échappement brillant, un bouclier avant
(Photo: Kevin ''Crash'' Corrigan)
spécifique de teinte harmonisée avec antibrouillards, feux de position latéraux, becquet, grille de calandre noire et déflecteur d'air inférieur, un bouclier arrière spécifique avec diffuseur noir ainsi qu'un becquet arrière monté en hauteur. Cette Focus est disponible en plusieurs couleurs, dont bleu sonique, infrarouge et jaune vif. D'accord, les jantes de 15 et 16 pouces sont un peu petites selon les standards d'aujourd'hui et l'éventail n'est pas très grand, mais ce n'est pas censé être un problème pour ceux qui modifient des voitures. J'en reviens à ce que j'écrivais tout à l'heure: la Focus représente un excellent point de départ. Beaucoup de compagnies automobiles, dont Ford, veulent attirer les jeunes, mais ils ne comprennent pas que ceux-ci désirent conduire des voitures personnalisées qui reflètent leurs goûts. Ça ne sert à rien d'ajouter plein d'accessoires fantaisistes sur un véhicule s'ils finissent par être enlevés et remplacés. Mieux vaut vendre un modèle relativement simpliste accompagné d'une longue liste d'équipements après-vente à installer au gré de ses propres fantaisies.