Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Essai : Honda CR-V EX-L NAVI 2007

Essai : Honda CR-V EX-L NAVI 2007

Par ,

Tout le monde y trouve son compte

Honda CR-V 2007 (Photo: Philippe Champoux, Auto123.com)
Je vais commencer cet article avec ma conclusion, si vous le voulez bien. Je crois que la quête visiblement sans fin du véhicule parfait vient d'aboutir. Le Honda CR-V 2007 possède absolument tout. Bien sûr, c'est mon opinion, mais prenez le temps de lire ce qui suit.

Si vous avez analysé l'industrie automobile dernièrement, vous avez peut-être remarqué que les constructeurs essaient très fort d'intégrer tout ce qu'ils ont à offrir dans un modèle ou une série de modèles en particulier. Je fais évidemment référence aux véhicules multisegments. Ce nom en dit beaucoup, encore plus en anglais: crossover. On parle d'un croisement, d'un mélange de différents formats de carrosserie, différentes
Honda CR-V 2007 (Photo: Philippe Champoux, Auto123.com)
motorisations et différentes configurations intérieures. Ce type de véhicule est celui qui connaît la plus forte croissance à l'heure actuelle. Tout ce qu'on appelait autrefois un utilitaire urbain ou une familiale à profil surélevé est maintenant catégorisé parmi les véhicules multisegments.


Plusieurs débattent pour savoir qui a été le premier du lot, voire le meilleur. Certains, comme Honda, ne semblent pas s'en préoccuper. Le constructeur japonais est à l'écoute des consommateurs depuis très longtemps et c'est pourquoi il connaît autant de succès avec son CR-V. Il a créé un véhicule à la fois spacieux, polyvalent, économique, sécuritaire, agréable à conduire, axé sur les besoins des familles et capable d'aller presque n'importe où.

L'évolution
De 1997 à 2001, le CR-V a été très peu retouché et tonifié. En 2002, il a gagné en maturité et son identité s'est davantage précisée. Un peu plus gros et un peu plus puissant, il conservait quand même les valeurs fondamentales du modèle original. Dix ans après son lancement, le CR-V arbore un tout nouveau style. Ses lignes, ses roues, son faciès et son hayon redessinés lui confèrent un look jovial et résolu. Vu de face, il
Honda CR-V 2007 (Photo: Philippe Champoux, Auto123.com)
donne l'impression de sourire avec son pare-chocs et sa calandre. Et pourquoi pas? Il sait qu'il sera populaire. Les vitres latérales sont belles et dignes d'une voiture -- un design très efficace. Des roues de 17 pouces sont dorénavant incluses de série (en acier pour le LX et en alliage pour toutes les autres versions).

Revenons au hayon. Les deux générations précédentes du CR-V étaient équipées d'une porte à ouverture latérale. Celle-ci a été critiquée parce qu'elle s'ouvrait face au trafic et non dos à lui (quand le véhicule est stationné le long d'un trottoir). En outre, la visibilité était gênée par le pneu de secours monté sur le hayon. Désormais, ce pneu est rangé sous le plancher de chargement et le hayon s'ouvre de façon conventionnelle. Ceci dit, je pense que les designers de Honda n'arrivaient pas à s'entendre sur l'endroit où installer la poignée; ils l'ont placée maladroitement au bas du hayon, sur un petit rebord. La neige et la saleté s'y accumuleront et fâcheront beaucoup de personnes lorsque viendra le temps d'ouvrir le hayon. Il aurait été plus sage de la positionner au-dessus de la plaque de licence.

Pas besoin d'un V6
Honda CR-V 2007 (Photo: Philippe Champoux, Auto123.com)
Honda a volontairement choisi de ne pas offrir un V6 avec le CR-V. Sa logique est simple: la plupart des gens (un peu plus de 90 %) qui achètent ce type de véhicule recherchent un moyen de transport raisonnable et économique, ce pourquoi ils optent pour un moteur à quatre cylindres. Ainsi, le moteur de 2,4 litres produisant 166 chevaux et 161 lb-pi de couple est le même que pour la deuxième génération. Il est jumelé à une boîte automatique à cinq rapports -- la seule offerte. Ensemble, ils travaillent efficacement pour permettre de bonnes accélérations et de bonnes manoeuvres de dépassement. Or, quand le véhicule est chargé, il faut avoir le pied droit solide pendant longtemps. Les déplacements courants sont ultra simples et, par-dessus tout, assez peu dispendieux. J'ai obtenu une consommation d'essence moyenne de 10,5 L/100 km. J'ai bien apprécié la transmission, car ses passages rapides et fluides permettent d'attaquer à tout moment.