Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Essai: Jaguar XK décapotable 2007

Essai: Jaguar XK décapotable 2007

Par ,

Les performances sur la route et en piste des XK 120, XK 140 et Type E ont laissé une impression indélébile dans nos têtes comme quoi Jaguar a
(Photo: John LeBlanc)
été l'un des piliers de la culture automobile de l'après-guerre. En effet, ces voitures sont devenues des symboles légendaires, à l'instar de l'homme qui, pendant un demi-siècle, a dirigé la compagnie et forgé l'image que les amateurs se font aujourd'hui de Jaguar: Sir William Lyons.

Mais tout ceci appartient à l'histoire. Des hommes ont marché sur la lune depuis ce temps et des films sont maintenant disponibles sur iPod! En ayant conservé depuis presque toujours le même design de bois et de cuir, Jaguar ne s'est pas débarrassé de la perception que ses voitures sont, disons-le, des «chars de vieux».

Quoi qu'il en soit, malgré des décennies à refléter l'industrie automobile anglaise dans son ensemble (c.-à-d. languissante, moribonde), Jaguar
(Photo: John LeBlanc)
présente en ce 21e siècle un message clair et simple: des voitures superbes à regarder et luxueuses à conduire. À cet égard, les nouvelles XK coupé et décapotable 2007 constituent un succès retentissant.

Quand on est assis derrière le volant, la XK paraît immense, mais le designer en chef Ian Callum a judicieusement ignoré les traditions stylistiques de Jaguar pour créer un habitacle d'une fonctionnalité simple et d'une conception classique. De l'aluminium véritable, du cuir véritable et, bien sûr, du bois véritable enrichissent le décor. En fait, ces trois matériaux garnissaient le magnifique volant chauffant de ma XK décapotable d'essai.

Contrairement aux récents modèles de Jaguar, la finition intérieure est exemplaire et l'ergonomie ne paraît jamais étrange. De même, à la
(Photo: John LeBlanc)
différence de l'ancienne berline XJ sur laquelle la XK est plus ou moins basée, les commandes semblent faites sur mesure et non empruntées à Ford. Un cuir au grain tendre recouvre les sièges, le tableau d'instruments, les contre-portes et la console centrale dans la XK équipée du Groupe de luxe. Avis aux détracteurs du système iDrive de BMW: un nouvel écran tactile sur le bloc central permet de régler la climatisation, l'audio, la navigation, le téléphone et les contrôles de la voiture. Certes, à l'image d'une BMW 650i Cabriolet (111 500 $), la XK décapotable (113 000 $) offre deux places arrière qui accueillent plus favorablement vos bagages du week-end que des passagers adultes. Toutefois, la capote souple à triple épaisseur entièrement automatique de cette Jaguar procure des balades silencieuses pour tout le monde. Le toit rétractable se dissimule sous une couverture rigide en seulement 18 secondes simplement en appuyant sur un bouton.

Comme la grande berline XJ, l'un des principaux atouts de la XK est sa construction en aluminium. Malgré l'ajout de nouveaux équipements, le plus récent modèle pèse presque autant que la vieille XK. Jaguar vante également sa structure 50 % plus rigide. Ceci dit, à 1705 kilos, la nouvelle XK décapotable n'est pas ce qu'on pourrait appeler une voiture sport légère.