Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Essai: Lexus RX 350 2007

Essai: Lexus RX 350 2007

La conquête de la perfection se poursuit Par ,

La conquête de la perfection se poursuit

Le VUS de prestige numéro un en Amérique du Nord, le RX 330, a été
Il n'a pas l'air différent de l'ancien, mais ses changements sont cachés. (Photo: Kogodos, Canadian Auto Press)
révisé pour 2007, et est maintenant renommé RX 350. Comparativement à sa précédente mise à jour révolutionnaire, qui a vu son acronyme alphanumérique passer de RX 300 à RX 330 afin de coïncider avec une reconstruction complète, des pneus jusqu'au porte-bagages de toit, en 2004, les modifications visuellement remarquables sont mineures, contrairement à celles situées sous ses panneaux extérieurs de carrosserie bien exécutés, qui sont plus significatives.

L'un des principaux changements concerne le moteur. C'est un nouveau V6 de 3,5 litres qui prend place sous le capot, en 2007. Le nouveau moteur tout aluminium est doté d'un double système de calage variable des soupapes intelligent (VVT-I), qui lui donne plus de couple, réparti sur une plus large bande de puissance. Le RX 350 produit 270 chevaux à 6200 tours-minute et 251 livres-pied de couple à 4700 tours-minute, soit 47 chevaux et 13 livres-pied de plus que le RX 330 de 2006. La capacité d'accélération du VUS est aussi respectable que celle de certains V8. Par exemple, le nouveau RX peut boucler le zéro-100 km/h en 7,4 secondes. Jetons maintenant un coup d'oeil à quelques V8 de luxe. Le moteur de 4,4 litres du BMW X5 lui permet de réaliser la même épreuve en 7,2 secondes, soit seulement 0,2 seconde de moins, alors que le ML500, de Mercedes-Benz, est même un soupçon plus lent, allant de l'arrêt à 100 km/h en 7,5 secondes.

La personne sensible en moi aime la philosophie "plus de puissance pour
Le système à quatre roues motrices transmet au sol efficacement la puissance nouvellement générée. (Photo: Kogodos, Canadian Auto Press)
moins d'essence". La transmission automatique à cinq vitesses à contrôle électronique travaille de façon économe, permettant des cotes de consommation de 12,4 L/100 km en ville, et de 9,0 L/100 km sur l'autoroute. Et pour ceux qui se soucient de la couche d'ozone, le rapide RX 2007 produit environ la même quantité d'émissions polluantes que son prédécesseur, lui donnant la cote ULV2 (pour Ultra Low Vehicle 2).

La traction intégrale demeure de série, mais des changements ont été apportés au système, avec l'ajout d'une boîte de transfert intégrée et contrôlée par un différentiel central à visco-coupleur, à glissement limité. En français, cela veut dire que normalement, le couple serait réparti moitié-moitié entre les essieux avant et arrière, mais si toutefois les roues avant ou arrière se retrouvent sur une partie plus glissante de la route, le différentiel à glissement limité dirigera la puissance à l'essieu qui offre la meilleure traction.

L'une des premières choses que j'ai remarqué en conduisant ce VUS de
Aussi généreux et luxueux que ce dont vous pouviez vous attendre d'un VUS de prestige? Presque. (Photo: Lexus Canada)
luxe est sa douceur et son silence de roulement. Maintenant, comprenez-moi bien, le RX original n'a jamais été bruyant. Toutefois, les ingénieurs de chez Lexus ont amené le 2007 à un niveau supérieur dans l'échelle de la désirabilité. Pour réaliser un tel résultat, qui fait appel à une structure de carrosserie plus rigide et des supports de moteur anti-vibration, on a ajouté un pare-brise fait de verre acoustique, ainsi que de l'isolation supplémentaire dans les moquettes de plancher, les panneaux de portières et le tableau de bord. Adieu bruits de vent et grondements du roulement des pneus.