Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Lexus RX 400h Ultra Premium 2007: essai routier

Lexus RX 400h Ultra Premium 2007: essai routier

Par ,

Un tiers, voiture sport; un tiers, berline de luxe; un tiers, VUS... et le tout, hybride !

Je demeure en banlieue, donc tout se trouve à 20 minutes d'autoroute de chez moi. Je suis loin de rouler dans les rues du centre-ville, là où les véhicules hybrides sont habituellement tout indiqués.

Or, que vous viviez près de Montréal, Toronto, Vancouver ou tout autre centre urbain, vous n'avez pas besoin de toujours circuler en ville pour apprécier le Lexus RX 400h, car son groupe motopropulseur hybride ne représente qu'une partie de sa personnalité. À la base, il s'agit surtout d'un VUS de luxe très performant en toute saison et sur tous les types de chaussée. La différence, c'est qu'il bénéficie en plus d'un moteur électrique.

Le Lexus RX 400h est un excellent véhicule tout-aller.

D'ailleurs, avec ses feux arrière à DEL, ses phares adaptatifs au xénon, ses roues imposantes et ses garnitures chromées, cet hybride a très certainement l'allure d'un utilitaire haut de gamme.

Un habitacle généralement bien conçu
On a l'impression que Lexus a voulu rendre notre expérience hyper confortable, et ce, avant même qu'on boucle notre ceinture. La version Ultra Premium offre à ses occupants une sellerie en cuir et une vue dominante sur la route. Impossible de perdre son chemin grâce au système de navigation à DVD. On retrouve de plus un climatiseur automatique bizone, un vaste toit ouvrant électrique et même des plaques de seuil de porte avec emblèmes «Lexus» illuminés -- un autre gadget qu'on n'aurait jamais cru pouvoir aimer autant.

L'espace est abondant et la visibilité, fantastique. En outre, il est facile d'entrer et de sortir du véhicule. Le hayon est commandé électriquement, simplement en appuyant sur un bouton, ce qui facilite le chargement et le déchargement d'objets. Vos enfants peuvent se divertir à l'aide du système audio-vidéo à DVD... et éviter de se faire rouler dessus grâce à la caméra de recul. La compatibilité Bluetooth et la commande vocale rehaussent assurément le cachet luxueux de l'habitacle. La qualité d'assemblage, le choix des matériaux et le souci du détail ne laissent presque rien à désirer -- très peu de rivaux peuvent en dire autant.

Remarquez, j'ai dit «presque». Il n'y a pas de petits rangements à portée de main pour la monnaie ou un cellulaire, à moins bien sûr de vouloir sacrifier une poignée de porte ou un porte-gobelet. Par ailleurs, certaines commandes ont l'air démodées et le tableau de bord en général n'est plus aussi moderne que chez la concurrence. Les boutons semblent disposés sans aucune logique apparente, dont certains qui sont dissimulés par un panneau pour une raison que j'ignore.

L'assemblage et la finition sont sans reproche, mais l'ergonomie n'est pas à la hauteur.