Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Essai de la Lincoln MKZ 2018 : Plus tout à fait l’auto à Papi

Lincoln lance des appâts pour attirer de nouveaux acheteurs de segment de luxe Par ,

Luxe d'entrée de gamme avec un groupe motopropulseur quand même fougueux. Voilà, en bref, ce que vous obtenez avec la nouvelle Lincoln MKZ 2018 - qui est en fait une berline de taille moyenne basée sur la même plateforme que la Ford Fusion, mais qui propose un intérieur considérablement amélioré avec des matériaux de qualité supérieure et une foule de technologies sophistiquées. Cette décision d’emprunter la plateforme de la Fusion reflète bien la clientèle cible de Lincoln avec la MKZ. On cherche à séduire les plus jeunes, peut-être même les premiers acheteurs d'un véhicule de luxe. C'est en soi un véritable changement par rapport à l’ancienne stratégie de Lincoln. 

Le devant de la voiture a été redessiné, et elle est, dans son édition Reserve, équipée d'un V6 musclé de 400 chevaux qui est l'un des moteurs les plus impressionnants de la catégorie, tout è fait digne du nom Lincoln. Le modèle de base est équipé d'un turbo 4 cylindres, lui-même assez costaud. Mon véhicule d’essai  était une MKZ Reserve à quatre roues motrices. Je me suis surpris à profiter de son accélération positive et de sa capacité de dépassement sans effort, pas mal plus que je ne l'avais prévu. Non, ce n'est pas le bon vieux Lincoln de papi, même si son intérieur est moins dynamique que certaines des voitures les plus sportives de ce segment. 

Une fois derrière le volant, j'ai perdu quelques minutes en essayant de comprendre comment mettre la voiture en marche! Ne cherchez pas de pommeau de levier de vitesse, il n’y en a pas. La transmission se manœuvre sous forme de boutons qui sont placés verticalement sur le côté gauche de la console centrale. Une solution à la recherche d’un problème? Je ne me suis jamais tout à fait débarrassé du réflexe d'attraper un levier de vitesse inexistant quand je voulais changer de vitesse; Quand on arrive à une place de stationnement sur une rue animée pour se garer en parallèle, ça devient embêtant. Je suppose qu’à force de conduire la MKZ, on finit par s’y habituer; au bout d’une semaine, je n’y étais pas tout à fait. 

 

Photo : Lincoln

Ceci-dit, le système d'infodivertissement Sync 3 sur l'écran tactile de 10,1 pouces de la console centrale est, lui, rapidement maîtrisé et facile à utiliser. La connexion du téléphone via Bluetooth se fait rapidement et facilement. La configuration est conviviale et intuitive. La fonction d'aide au stationnement automatique fonctionne, même si imparfaitement: une fois sur quatre, il me dirigeait doucement, directement vers une voiture garée jusqu'à ce que j’applique les freins. J'ai été plus convaincu par les fonctions de maintien de voie et de surveillance des angles morts, qui étaient efficaces sans être envahissantes ou autoritaires. J'ai également pris goût au régulateur de vitesse adaptatif qui permet de garder le rythme de croisière activé dans une circulation routière occupée, sans devoir intervenir pour régulariser manuellement la vitesse. 

Ma seule plainte importante au sujet de l'intérieur de la MKZ 2018 est un fléau qui afflige tant de modèles conçus dans le moule coupé-berline qui est si populaire dans l'industrie en ce moment: La ligne de toit en pente contribue certainement à donner à la berline un look plus élégant et plus sportif. Elle améliore les performances aérodynamiques, et donc le rendement énergétique également. Mais elle fait aussi en sorte que l’expérience des passagers à l’intérieur qui s’installent dans la rangée arrière, à l’étroit, n’est franchement pas la meilleure. Même pour les adultes de taille moyenne comme moi - ma tête frottait le plafond. Au moins, on peut profiter des sièges chauffants pour tenter d’oublier toute l’électricité qui s’emmagasine dans nos cheveux. Qui plus est, la suspension souple et duveteuse aidera également à prévenir les coups de tête des passagers arrière, même dans les rues défoncées. Et il y en a des rues mal en point à Montréal, particulièrement aux endroits où j'ai testé la voiture. Sur ce front, la MKZ est une vraie Lincoln de bout en bout, sa suspension adaptative pouvant facilement absorber les chocs de la route. Même si la nouvelle MKZ 2018 n'est pas la bonne vieille Lincoln de papi, elle l'est encore, un peu.

Le coffre est certainement grand, mais je me suis tellement habitué aux dimensions que proposent les VUS, avec un accès facile grâce au hayon, que j’ai trouvé les dimensions du coffre de la MKZ un peu impraticables. C'est tellement profond que plus d'une fois, j'ai dû faire preuve de créativité pour aller repêcher certains articles qui s'étaient installés dans les racoins du coffre. Créativité égale, un bâton de hockey. Et puisque j’en parle, le coffre en question a passé le test du sac de hockey, c’est-à-dire que j’ai pu rentrer le mien, bien que l'ouverture soit étroite et que l’opération ait nécessité quelques poussées pour réaliser l’exploit.

Sur la route, si le comportement du MKZ n'est pas tout à fait exaltant, il n'est pas non plus inducteur de sommeil - le V6 du modèle Reserve et ses 400 chevaux aident à s'en assurer. Le moteur bourdonne plus qu'il ne rugit, mais c'est un bourdonnement plutôt agréable. L'isolation phonique est impressionnante grâce à la qualité de construction indéniable de la voiture, au système Active Noise Control et à une conduite sereine - rappelez-vous, le bon vieux Lincoln de papi… 

L'édition Reserve de la Lincoln MKZ 2018 est livrée avec des jantes en alliage de 19 pouces, le choix des deux moteurs précités, et une transmission SelectShift Automatic à 6 rapports avec palettes au volant. À l'intérieur, la porte, le volant et le tableau de bord sont garnis de bois véritable et vous pourrez profiter d’un volant chauffant gainé de cuir, pratiquement aucune surface en plastique rigide, des essuie-glaces à détection de pluie, des sièges en cuir perforé, le siège du conducteur avec réglages électriques et une foule d'autres éléments qui vous feront oublier que vous êtes, en quelque sorte, au volant d'une Ford Fusion bonifiée. 

Le modèle de base de la MKZ 2018 est proposé à partir de 41 000 $, et pour cela vous obtenez la suspension adaptative, la traction intégrale intelligente, les roues en alliage de 18 po, les sièges chauffants et ventilés de première rangée, la climatisation automatique à deux zones , l'écran tactile de 10,1 pouces, le contrôle actif du bruit, les sièges avant à 10 réglages électriques, la mémoire du siège du conducteur, etc. Il s'agit d'une liste assez exhaustive d'équipements que vous serez heureux d'avoir, et je dirais qu’il est vraiment important d'avoir le punch supplémentaire que propose le moteur V6 3.0L du modèle Reserve. Ce dernier pourrait s’avérer être la meilleure version à l’achat (la MKZ Reserve est proposée à partir de 46 600 $).

 

Photo : Lincoln
Photo : Lincoln