Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Essai : Mazda MX-5 GT TRCE 2007

Essai : Mazda MX-5 GT TRCE 2007

Par ,

Un nouveau chapeau pour ce roadster classique

Mazda a ajouté un toit rigide rétractable à sa MX-5, ce qui augmente le prix et le poids de ce roadster classique, jusque-là doté d'un équilibre
(Photo: Justin Pritchard, Auto123.com)
parfait entre prix et performance ainsi que poids et puissance. Compromettre la perfection semble illogique; Spock ne comprendrait rien là-dedans.

Vraiment?

Le nouveau toit à commande électrique rehausse le niveau de commodité. En effet, bien que la capote souple à commande manuelle soit merveilleusement simple et rapide, les consommateurs d'aujourd'hui veulent des systèmes automatiques. C'est pourquoi Mazda a décidé d'offrir un toit rigide astucieux qui se rabat en 12 secondes seulement en appuyant sur un bouton. Par-dessus le marché, il n'envahit pas plus le coffre que la capote souple.

Étant fait de métal et non de tissu, le toit est plus lourd, plus isolé et plus approprié pour les mordus qui ne veulent pas remiser leur MX-5 pendant l'hiver. Qu'y a-t-il de mal là-dedans?

(Photo: Justin Pritchard, Auto123.com)
Un petit roadster léger comme la MX-5 gère les conditions hivernales mieux que vous ne le croyez. Il est agile, rapide à réagir et précis dans ses manoeuvres. Le châssis ne fait qu'un avec le conducteur, le feedback étant très éloquent. On sent le comportement des roues avant jusqu'au bout des doigts. En outre, les freins sont excellents, le centre de gravité est bas et la répartition du poids est parfaitement égale entre l'avant et l'arrière. Bref, équipée de pneus d'hiver, la MX-5 est très agréable à conduire.

Dans la neige? Suis-je fou? Hum... pas tout à fait. Disons tout simplement que je suis un journaliste automobile qui travaille à l'année longue.

Visuellement, la troisième génération de la Miata est caractérisée par des lignes élégantes, un profil moderne ainsi que des ailes surdimensionnées. On dirait une petite voiture bâtie sur une grande plate-forme, ce qui donne une impression de stabilité et d'assurance.

(Photo: Justin Pritchard, Auto123.com)
Les arceaux au fini aluminium sont bien visibles à travers la lunette arrière afin de rappeler que cette voiture est d'abord conçue pour rouler le toit baissé. De tous les angles, la MX-5 a fière allure. Ceci dit, le design avant reste controversé; ce n'est pas tout le monde qui aime le museau rond et les minces phares. Les rivales comme la Saturn Sky et la Pontiac Solstice ont un style résolument agressif, tandis que la Mazda, en comparaison, semble joviale et tranquille.

Mais il n'y a pas que le look qui compte; la performance aussi. À ce niveau, j'ai de bonnes nouvelles à vous apprendre.

Le moteur MZR de 2,0 litres monté derrière l'essieu avant est tout en aluminium, ce qui le rend très léger. Développant 166 chevaux, il fournit une puissance adéquate. Par surcroît, la transmission à rapports courts favorise des accélérations rapides. La version GS que j'ai testée était équipée de l'ensemble Performance, un must pour la conduite hivernale. Celui-ci comprend un différentiel à glissement limité et un système de contrôle dynamique de la stabilité (DSC). La voiture est toujours en état d'alerte grâce à ce dispositif, qui module la puissance du moteur et la pression des freins pour rétablir le contrôle. Son importance est redoublée en hiver.