Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Ford Mustang GT décapotable 2007 : essai

Ford Mustang GT décapotable 2007 : essai

Par ,

Comme dans le bon vieux temps

Si vous êtes dans la trentaine, comme moi, votre père vous a sûrement cassé les oreilles en racontant ses belles années au volant de ses musclecars. C'étaient des voitures de taille moyenne mues par des moteurs de grosse cylindrée, peu ou pas de tenue de route, mais pleines de charisme. Le carburant et les assurances coûtaient des peanuts dans ce temps-là.

La Mustang est le pony car par excellence.

Aujourd'hui, se procurer une telle voiture à l'âge qu'avaient nos parents à cette époque, c'est impensable. Le carburant est rendu dix fois plus cher, et les compagnies d'assurance sont plus rusées qu'avant : elles savent très bien que tu feras le fou au volant d'un musclecar et te proposeront une prime en conséquence.

L'allure rétro, ça vend !
Si la Mustang a survécu à la récente crise du pétrole et à ses hausses de prix, c'est probablement parce que les acheteurs sont attirés par l'allure de cet étalon. Les stylistes de Ford ont vraiment réussi à créer une voiture qui fait un clin d'oeil à son passé glorieux tout en demeurant aérodynamique.

Les phares retroussés, les antibrouillards géants, les feux de freinage à la verticale : tout y est pour nous rappeler les premières Mustang, de 1964 à 1969. De plus, notre voiture d'essai est garnie de bandes décoratives et de jantes en alliage usiné de 18 pouces et attire plus l'attention que des voitures qui coûtent beaucoup plus cher.

Le retour dans le passé se poursuit également dans l'habitacle. Le volant à rayons chromés, l'affichage qui utilise des chiffres minces et hauts ainsi que le rapiéçage du cuir sur les sièges nous rappellent comment les voitures d'il y a quarante ans avaient du style. L'élément le plus moderne de l'habitacle, le système de navigation, fonctionne bien et profite d'un écran tactile, ce qui facilite son utilisation.

La Ford Mustang de 1968.