Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Essai: Mazda RX-8 GT 2007

Essai: Mazda RX-8 GT 2007

Par ,

Laissez votre coeur battre au rythme du régime du moteur

Le son du moteur Renesis de Mazda et l'impulsivité de son régime distinguent instantanément la RX-8 de toutes les autres voitures
(Photo: Rob Rothwell)
sport. Ce petit moteur rotatif de 1,3 litre n'a pas besoin d'un complexe système de pistons pour acheminer 232 chevaux et 159 lb-pi de couple aux roues arrière. Il utilise plutôt deux rotors de forme triangulaire qui tournent dans une chambre elliptique; à chaque révolution se produit une phase d'admission, de combustion et d'échappement. C'est l'ingénieur allemand Felix Wankel qui a inventé ce concept vers 1960. Depuis ce temps, le moteur rotatif a été considérablement perfectionné, en grande partie sous l'égide de Mazda.


À la fin de mon secondaire, durant les années 1970, je possédais une Mazda RX-3 familiale 1973. Cette voiture pouvait faire rougir bien des grosses berlines américaines à moteur V8, tout en produisant un son d'échappement digne d'un Boeing 747 au décollage. Bien que le
(Photo: Rob Rothwell)
moteur rotatif de Mazda à l'époque avait la réputation de ne pas être très durable, le mien a encaissé merveilleusement tout l'abus qu'un jeune punk de 17 ans fraîchement détenteur d'un permis de conduire pouvait lui imposer.


La version actuelle du moteur se veut à toute épreuve, mais elle demeure assoiffée d'essence si on se fie aux standards de 2006. La RX-8 consomme en effet 12,8 L/100 km en ville et 9,2 L/100 km sur l'autoroute avec sa boîte manuelle à six vitesses. Mais si vous voulez absolument obtenir une bonne économie d'essence, dites adieu à vos rêves de voiture sport et conduisez plutôt une Yaris. Le bolide de Mazda livre une performance du tonnerre pendant que son moteur unique s'emporte frénétiquement jusqu'à la zone rouge (redline) de 9000 tr/min. En fait, l'aiguille du tachymètre grimpe tellement vite que Mazda a doté la RX-8 d'un signal sonore qui avertit le conducteur quand le moteur s'approche de la zone critique. Le tachymètre en soi est énorme et placé directement en face du conducteur pour une surveillance optimale.

(Photo: Rob Rothwell)
La vitesse atteinte par la RX-8 est communiquée par l'entremise d'un indicateur numérique à l'intérieur même du cadran du tachymètre. Bref, Mazda a clairement accordé plus d'importance à la vitesse du moteur qu'à celle de la voiture. Le compteur de vitesse est néanmoins facile à lire. Les 100 km/h peuvent être affichés en seulement 6,0 secondes (selon les données techniques fournies par le constructeur). Peu importe si ce temps est exagéré ou non, il n'en demeure pas moins que l'accélération produite entre 5000 et 9000 tr/min est impressionnante. Même dans les premières plages de régime, la RX-8 se montre fougueuse et n'a pas de difficulté à décoller en un éclair. D'ailleurs, l'abondance de couple à bas régime minimise le besoin de rétrograder constamment quand on circule dans le trafic.