Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Ford Mustang GT 2007 : essai

Ford Mustang GT 2007 : essai

Par ,

Quand j'avais 13 ans, je me suis souvent retrouvée assise à l'arrière de la voiture de la mère de ma meilleure amie. Pendant que nous essayions de décider si Robert Plant était plus cool que Roger Daltrey, Bad Company jouait sur un lecteur de cassettes portatif.

La bagnole en question était une vieille Mustang 1966 de couleur bleu marine. À l'âge où les jeunes adolescentes commencent à se rebeller, nous tolérions la présence de la mère simplement parce qu'elle nous promenait dans une voiture vraiment géniale.

La Mustang est devenue une légende en très peu de temps.

Un peu d'histoire

En 1964, lorsque Ford a lancé la Mustang, une nouvelle race venait de voir le jour, celle des «pony cars». Bâtie sur la plate-forme Falcon, la petite et économique Mustang se voulait une alternative plus abordable aux voitures de performance traditionnelles -- un «muscle car» pour la masse, si vous voulez. En très peu de temps, une légende est née: la Mustang s'est ancrée dans l'histoire automobile comme l'un des modèles les plus vendus de tous les temps.

Aucune des rivales de la Mustang à l'époque ou lors des années suivantes n'a été en mesure d'égaler son exploit, c'est-à-dire survivre jusqu'à aujourd'hui sans la moindre interruption de production. Impressionnant quand on considère la crise du pétrole et les nouvelles normes d'émissions des années 1970 ainsi que les coupures de budget durant les décennies subséquentes. La Mustang avait développé un véritable culte et c'est ce qui lui a permis de poursuivre sa marche pendant toutes ces années. Par surcroît, certaines versions comme la Shelby des années 1960, la Boss 1970, la Mach I et les Cobra SVT sont devenues hautement recherchées par les collectionneurs.

Mais la Mustang originale, celle au bon vieux V6 de mon enfance, demeurera toujours au centre de la légende.

L'histoire se réinvente
Quand Ford a décidé de faire revivre l'esprit des premières Mustang avec la nouvelle génération de 2005, la réaction des médias et du public a été incroyablement positive. Le designer Jay Mays avait fusionné les traits les plus distinctifs de la voiture au fil des ans: la taille et le poids de la King Cobra, le long museau de la Boss, les petites vitres arrière de la Shelby, la ligne de toit arrière de la Bullitt, l'emblème de l'étalon galopant sur la calandre grillagée, les profondes encavures latérales et, bien sûr, les traditionnels feux arrière triples.

Tout était là. La Mustang avait évolué, mais ses racines étaient encore bien vivantes.

Les puristes ont certes dénoncé l'ajout de technologies et de gadgets modernes comme l'antipatinage, mais il faut rappeler que la Mustang a été conçue pour Monsieur et Madame Tout-le-monde et que ces derniers ont eux aussi évolué. Ils apprécient le fait que cette humble Ford offre des sièges chauffants, une connexion pour téléphone cellulaire et différents systèmes d'aide au conducteur. Le confort a bien sûr été accru, mais la Mustang d'aujourd'hui, à l'instar de ses ancêtres, ne se voudra jamais une voiture raffinée ou sophistiquée.

Les lignes rétro évoquent les générations précédentes de la Mustang.