Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Essai: Saab 9-7X V8 2006

Essai: Saab 9-7X V8 2006

Par ,

Vous envisagez l'achat d'un Saab 9-7X ? Eh bien ! Vous devrez d'abord vous mettre dans l'ambiance. Commencez par tamiser l'éclairage,
Saab 9-7x 2006 (Photo: General Motors)
débranchez le téléphone et prenez de grandes respirations. Parfait, maintenant, relaxez...

Vous devrez probablement faire le vide complet et tenter de libérer votre subconscient de tous vos préjugés contre les véhicules Saab. Oubliez tout ce qui provient du passé dont les moteurs à deux temps, la voiture de rallye 96 des années 1960 pilotée par Erik Carlsson, Saab 99 Turbo, 900 et 9000 subséquentes qui adhéraient à la philosophie du « petit moteur à 4 cylindres turbocompressé » qui a été la caractéristique de Saab pendant des décennies.

« Saab qui », vous dites ?

Bien. Vous êtes maintenant affranchi de toute idée préconçue sur Saab. Laissez le nouveau 9-7X s'emparer de votre esprit et devenir votre
Saab 9-7x 2006 (Photo: General Motors)
référence. Voici le défi : pouvez-vous juger objectivement ce VUS pour ce qu'il est et non pour ce qu'il n'est pas ?

Difficile, n'est-ce pas ? Après tout, l'image de Saab aux yeux des amateurs - des voitures différentes, efficaces et brillamment conçues - est pas mal ce que le 9-7X n'est pas.

Après avoir vu la gamme du fabricant suédois en Amérique du Nord connaître plusieurs années de ventes décevantes, General Motors, qui en est propriétaire, a jugé que Saab avait besoin de nouveaux produits pour appuyer les deux modèles existants. C'est ce qui explique l'arrivée de la compacte 9-2X (dérivée de la Subaru Impreza) et la venue prochaine du 9-6X, un véhicule multisegment inspiré du Subaru B9 Tribeca. En ce qui concerne le 9-7X, il s'agit d'un autre clone construit sur la plate-forme du VUS intermédiaire GMT360, qui sert depuis cinq ans aux Buick Rainier, Chevrolet TrailBlazer et GMC Envoy.

Saab aimerait bien, elle en a besoin d'ailleurs, vous convaincre que le 9-7X est, grosso modo, le plus beau TrailBlazer que vous pouvez acheter.
Saab 9-7x 2006 (Photo: General Motors)
L'enjeu est important, puisque Saab a ciblé les vénérables Volvo XC90 et Jeep Grand Cherokee comme rivaux directs de son VUS intermédiaire. Or, le 9-7X adopte une carrosserie sur châssis pendant que Volvo et Jeep y vont d'une construction monocoque.

À l'extérieur, le 9-7X arbore la calandre à triple prise d'air de Saab, des roues en alliage exclusives de 18 pouces, des feux arrière à lentille claire, des embouts d'échappement ovales ainsi que des montants arrière noirs qui contribuent à l'aspect flottant du toit. À l'intérieur, vous reconnaîtrez les bouches d'air, les porte-gobelet articulés et la clé de contact dans la console centrale comme c'est le cas des autres modèles Saab (à l'exception de la 9-2X). Le bloc central est légèrement orienté vers le conducteur, à l'instar de la 9-5, et la qualité d'assemblage, en général, est digne de Saab - nettement supérieure à celle du TrailBlazer. Toutefois, les commandes du 9-7X ne semblent pas être aussi bien intégrées que celles du XC90. Quoi qu'il en soit, en considérant les garnitures en similibois et en chrome, les sièges chauffants en cuir, la sonorisation haut de gamme de marque Bose avec changeur de six CD et le service d'assistance OnStar, ce Saab présente vraiment un plus bel habitacle que ses cousins.