Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Essai : Saturn SKY Red Line 2007

Essai : Saturn SKY Red Line 2007

Par ,

Du salon de l'auto à la salle d'exposition

Saturn SKY Red Line 2007 (Photo: Philippe Champoux, Auto123.com)
La Mazda MX-5 fait la belle vie depuis 17 ans. Lorsqu'on l'a introduite, en 1989, comme année modèle 1990, elle a connu un succès immédiat et est demeurée plus ou moins sans rivale depuis. Mais un jour, la réplique est venue de General Motors, ce à quoi les gens ne s'attendaient.

GM avait dévoilé les voitures concepts Pontiac Solstice et Saturn SKY en 2002, mais la Saturn était affreusement laide. Un nouveau concept sensationnel de la SKY est apparu au salon de Detroit en 2005. C'était l'image parfaite du roadster de production. Enfin, une voiture concept de GM qui trouve son chemin dans les concessionnaires sans être sévèrement diluée.

La SKY, c'est d'abord et avant tout une question de style. Sa carrosserie frappante attire les regards partout. La SKY est très sexy et, à mon avis, elle est plus belle que sa cousine de Pontiac. La SKY est la bougie d'allumage de la renaissance de Saturn. Elle devrait attirer beaucoup de monde dans ses salles d'exposition, où ils trouveront d'autres produits intéressants comme le VUE Green Line, la nouvelle AURA, sans oublier l'ION Red Line.

Saturn SKY Red Line 2007 (Photo: Philippe Champoux, Auto123.com)
La version Red Line de la SKY est munie d'un moteur de 2 litres turbocompressé qui développe une puissance de 260 chevaux et produit un couple de 260 livres-pied. En appuyant sur l'accélérateur, le moteur tourne et siffle, tandis que le système d'échappement émet quelques retours de flammes. C'est très plaisant. La Red Line fait facilement décrocher ses roues arrière, jusqu'à ce que le système d'antipatinage entre en scène, un peu trop abruptement, à mon avis. Malheureusement, la voiture est trop bruyante sur l'autoroute, que le toit soit abaissé ou non.

Bien que je soit un peu déçu de constater que ma voiture d'essai est équipée d'une boîte de vitesses automatique, cette boîte à 5 rapports effectue un bon travail. Les rétrogradations sont rapides, et je suis content de voir que GM y soit allée avec une boîte de vitesses automatique qui comporte plus de 4 rapports. On trouve également une position « I » sur le sélecteur, une sorte de mode sport qui fait de son mieux pour garder le moteur dans les hauts régimes. C'est pratique
Saturn SKY Red Line 2007 (Photo: Philippe Champoux, Auto123.com)
quand vous roulez sur les routes secondaires de campagne, mais pas vraiment utile sur l'autoroute.

Ironiquement, la consommation de carburant est meilleure dans la SKY turbo que dans la version atmosphérique : 9,5 litres aux 100 kilomètres (ville/autoroute combinée) par comparaison à 9,7. Avec la boîte manuelle à 5 rapports, la différence est encore plus grande : 9,1 litres aux 100 kilomètres par rapport à 10 pour la SKY de base. Ma moyenne de consommation était un peu plus élevée, à 11,8 litres aux 100 kilomètres, mais c'est tout de même convenable.

La tenue de route est plutôt agréable. La voiture n'est pas aussi maniable qu'une MX-5 (la SKY est plus lourde), mais elle est quand même amusante à conduire. Vous pouvez faire pivoter le train arrière avec tout ce couple à bas régime. La voiture répond bien et mord dans les courbes avec aplomb. La direction a un point mort au centre, mais cela empêche la voiture d'être nerveuse à des vitesses élevées en ligne droite. Sans surprise, la suspension est très ferme.