Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Essai : Subaru Impreza WRX 2006

Essai : Subaru Impreza WRX 2006

Par ,

Déguisé en super héros, le bolide de performance légendaire de Subaru a-t-il aussi un côté raffiné?

La Subaru WRX ne réserve pas beaucoup de surprises à ses amateurs et à ses acheteurs potentiels. Son design flamboyant et pas subtil pour un
Subaru WRX 2006 (Photo: Justin Pritchard, Auto123.com)
sou est clairement le résultat des nombreuses années d'expérience du constructeur dans l'ingénierie automobile et les courses de rallye. Sa silhouette dégage une impression de contrôle absolu sur toutes les routes.

Avec ses grosses roues, son écope de capot, ses prises d'air, son aileron et ses étriers de freins rouges, la WRX a l'image, la puissance et l'attitude d'un super héros défiant et intraitable.

Elle a certes des rivales, mais la WRX est quand même la seule voiture dans sa catégorie qu'on identifie comme un bolide de rallye pour la route. En fait, c'est LE bolide de rallye pour la route.

Vous l'avez peut-être déjà admirée sur l'un des nombreux circuits du Championnat du monde de Rallye, mais il est plus probable que vous l'ayez vu coiffée d'un vélo, d'un kayak ou d'équipements de camping, en train de descendre une route de montagne après un week-end
Subaru WRX 2006 (Photo: Justin Pritchard, Auto123.com)
d'aventure. Aucun sommet, aucun chemin ne semble assez haut ou rocambolesque pour la WRX.

Cette Subaru remplit à merveille sa mission, qui consiste à nous exciter. C'est tant mieux, parce qu'il y a très peu d'autres domaines dans lesquels elle s'illustre autant.

À l'intérieur, on ne retrouve pas de commodités luxueuses, de touches raffinées ou de matériaux haut de gamme. Les sièges en tissu n'offrent aucuns réglages électriques. Aucune garniture en cuir n'est disponible. Toutes les commandes sont rudimentaires, le plastique rigide abonde et les porte-gobelets, d'abord conçus pour des bouteilles d'eau, ne sont jamais assez grands pour un grand café (un demi-pouce de jeu entre le fond du verre et la base du porte-gobelet). La chaîne stéréo est moyenne tout au plus et il n'y a même pas d'accoudoir de série (optionnel pour 170 $), même si le prix de la voiture atteint 35 500 $.

Le bruit du vent perturbe un peu l'habitacle quand on roule sur l'autoroute. En outre, l'intérieur est compact -- mais non restreint.

Bon, assez de mauvaises nouvelles.

Subaru WRX 2006 (Photo: Justin Pritchard, Auto123.com)
Les éléments qui importent le plus prennent le dessus après peu de temps. Je parle du confort des sièges, de l'éclairage des phares et, bien sûr, de la tranquillité d'esprit dans toutes les conditions que procure la mécanique Subaru.

Ah j'oubliais: les sièges avant et les essuie-glace sont chauffants.

N'empêche, j'aurais aimé en avoir plus. Peut-être des commandes au volant, un caisson d'extrêmes graves, un rétroviseur anti-éblouissement, des sièges avec mémoire ou une comptabilité avec les MP3. Après tout, la grande majorité des concurrentes aussi dispendieuses en sont équipées.