Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Essai: Toyota Camry 2007

Essai: Toyota Camry 2007

La perfection parmi les intermédiaires d'entrée de gamme? Par ,

La perfection parmi les intermédiaires d'entrée de gamme?

Récemment, au début d'une merveilleuse journée ensoleillée, quoique froide, dans la capitale nationale, je me suis réveillé avec la perspective
La ravissante nouvelle Camry devant les conduites de ventilation stylisées des Archives nationales. (Photo: Trevor Hofmann, Canadian Auto Press)
d'être l'un des premiers journalistes à essayer la voiture intermédiaire la plus vendue en Amérique du Nord. Quelle perspective intimidante. Pas que la nouvelle Camry 2007 soit la superberline la plus rapide, celle qui offre la meilleure maniabilité, ou soit la plus puissante, ou rien de tel, mais l'intimidation vient plutôt du fait qu'un nombre de nord-américains qui magasinent une nouvelle voiture plus grand qu'à l'accoutumée prendra mon opinion au sérieux, ce qui me pousse à bien peser mes mots. Bien sûr, il y a un argument justifiable qui fait que moins d'acheteurs potentiels de Camry que d'acheteurs qui examinent l'impressionnante nouvelle [link artid="41462"]Sonata[/link], de Hyundai, ou la tout aussi invisible Mitsubishi Galant, me liront, parce que les propriétaires de Camry, un groupe qui achète continuellement au sein d'une marque qui convainc six nouveaux acheteurs pour chacun qu'elle perd, selon une étude de rétention des acheteurs de J. D. Powers and Associates effectuée l'an dernier, a surtout tendance à ne regarder nulle part ailleurs avant d'échanger sa voiture pour le modèle nouveau et amélioré. Ainsi, pour les quelques-uns qui se demandent s'ils devraient lire au sujet de la berline la plus populaire en Amérique du Nord, préparez-vous à vous faire gâter.

Elle est sacrément proche de la perfection! Elle est même agréable à regarder, ce que je n'ai pu dire de la Camry depuis, comment dire, depuis
La Camry est agréable à regarder, ce que je n'ai pu dire de la Camry depuis, bref, depuis toujours. (Photo: Trevor Hofmann, Canadian Auto Press)
toujours, en fait. La nouvelle Camry 2007 offre une belle prestance, et j'ose dire qu'elle est massive (même si ce mot est souvent trop utilisé) de l'avant jusqu'à l'arrière. Sa calandre revêt un caractère unique, fidèle au langage de design que Toyota appelle en anglais "Vibrant Clarity"; peu importe ce que cela puisse dire. J'aime particulièrement ses phares qui font penser à des sabres; se terminant vers une pointe très affilée en leur extrémité la plus basse, près de la calandre, en étant presque verticaux grâce à la façon dont ils prennent racine au haut des ailes pour plonger vers le bas du masque avant, soulignant la forme en V qui commence sur le capot et qui se poursuit avec la calandre.

Quand on la regarde de côté, cette calandre se donne presque des airs de celle de la 300C, mais seulement parce qu'elle est pratiquement
Elle est plus profilée que n'importe quelle Camry auparavant. (Photo: Toyota Canada)
verticale, à cause d'un rebond au centre, qui porte l'écusson du "T" stylisé. Si l'on jette un oeil vers l'arrière, le reste de la voiture est plus agressivement profilée que n'importe quelle Camry auparavant, ou à tout le moins l'illusion d'optique que laisse ses ailes avant basses et sa ceinture de carrosserie inclinée lui donnent cette apparence. Et comme pour les modèles de 1997 à 2001, l'une des plus belles versions parmi les cinq précédentes, les feux arrière sont minces, horizontaux et enveloppent les coins pour former des éléments intégraux du profil latéral de la Camry.