Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Essai: Toyota Yaris Berline 2007

Essai: Toyota Yaris Berline 2007

Par ,

Pas un écho, mais pas un cri perçant non plus

Toyota Yaris Berline 2007 (Photo: Philippe Champoux, Auto123.com)
Il y a quelque chose de bizarre à propos de cette voiture. C'est difficile à discerner, mais après une semaine au volant de la Yaris, je crois que j'ai trouvé.

Une chose est sûre, c'est que la berline Yaris est supérieure à la Echo qu'elle remplace. En fait, elle rend même la Corolla un peu, disons, vieille et désuète. Alors, quel est le problème de cette Yaris? Rien. C'est de cela dont je parle.

Apparence moins risquée
À chaque fois que j'ai conduit une berline Echo, je me sentais bizarre. C'est une sous-compacte, mais sa position de conduite élevée me laissait épaule à épaule avec des gens assis dans des voitures beaucoup plus grosses. Je me sentais mal à l'aise et un peu ridicule, malgré le fait que la Echo était un véhicule très compétent et économique.

La Yaris est moins aventureuse. Elle a l'air d'une voiture normale, avec une surface vitrée bien proportionnée. Comme l'Echo qu'elle remplace, la berline Yaris est visuellement distincte du modèle à hayon. Elle a des
Toyota Yaris Berline 2007 (Photo: Philippe Champoux, Auto123.com)
phares et une calandre différents, et le pare-choc avant est également changé.

Ma voiture d'essai est habillée de l'ensemble Aero, qui ajoute des jantes en alliage de 15 pouces, un aileron arrière, des poignées de porte et rétroviseurs de couleur assortie, un ensemble de jupes de bas de caisse ainsi que des antibrouillards. Tous ces ajouts donnent une belle apparence sportive à cette voiture. Par contre, des Yaris berlines de base avec enjoliveurs se retrouvent dans quelques stationnements dans mon quartier, et elles sont jolies elles aussi; elles ont l'air classiques et plus dispendieuses que leur prix de base le suggère.

Moteur doux et économique
Bon, ce n'est pas une puissance brute, mais je suis surpris de voir à quel point cette Yaris performe bien, particulièrement avec la boîte automatique à 4 rapports. Le moteur 1,5 litre de 106 chevaux est toujours prêt à être sollicité. Malgré qu'il devienne un peu bruyant à plein régime, ce n'est pas déplaisant. J'obtiens une moyenne de [link artid="3845"]consommation d'essence[/link] d'environ 8,0 L/100 km durant la semaine, et aussi peu que 6,7 L/100 km durant un voyage de 6 heures, ce qui est assez frugal, merci.

La servodirection utilise une pompe électrique au lieu d'une pompe hydraulique conventionnelle. La différence se voit lorsque vous tournez le volant abruptement; vous ne ressentez pas le léger contrecoup qu'une pompe hydraulique renvoie habituellement dans la colonne de direction. Cela ne semble pas très naturel au début, mais une fois que l'on s'y habitue, elle fonctionne très bien.

Toyota Yaris Berline 2007 (Photo: Philippe Champoux, Auto123.com)
Le sélecteur de rapports peut porter à confusion, ce que tous les nouveaux véhicules Toyota semblent partager. Lorsque vous déplacez le sélecteur en position 'D', le troisième rapport n'est qu'à une petite tape vers la gauche. Cela semble être un problème pour plusieurs personnes qui ont verrouillé l'accès au quatrième rapport en choisissant la position '3'. Et quand je dis plusieurs, c'est que ce problème est survenu dans tous les modèles Toyota à l'essai qui ont récemment garni notre stationnement : la [link artid="25346"]FJ Cruiser,[/link] la [link artid="25359"]Camry[/link], la RAV4 ainsi que la Yaris.