Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Essai: Volkswagen GTI 2007

Essai: Volkswagen GTI 2007

Le retour de la petite bombe originale Par ,

Le retour de la "petite bombe" originale

La GTI originale: c'est la voiture qui a servi de fondation à la catégorie des
La véritable pionnière - la première VW GTI. (Photo: Volkswagen Canada)
"petite bombes" à hayon, et elle est arrivée dans le coin à peu près au même moment où Queen lançait une collection de grands succès "live", où Elvis Costello continuait sa révolution "new wave" avec "Accidents Will Happen", alors que Roger Waters et David Gilmour attendaient, au crépuscule de leur longue carrière psychédélique, d'atteindre le sommet des palmarès avec l'album de l'année, "The Wall". Oui, la mode des pantalons à pattes d'éléphant et des chandails en velours à col en V pendants tirait à sa fin alors que les cravates étroites, les costards longs et les bretelles effectuaient un retour, mais c'est la GTI qui a su traverser l'épreuve du temps.

J'aimerais bien écrire à quel point je me souviens affectueusement d'en avoir possédé une, avec ses roues dorées "en flocon de neige" de 13 pouces, roulant sous ses ailes retroussées, et à quel point je me moquais de la plupart des voitures de performance de l'époque, mais je ne le peux pas, tout simplement parce que je suis un enfant des années '90. Néanmoins, le fait de ne pas y être ne m'a pas empêché d'admirer les véhicules de la précédente décennie. J'ai adoré apprendre plein de choses, comme le système quattro de Audi et les premières BMW de la puissante série M, mais les petites bombes à hayon m'intriguaient, et particulièrement la GTI. Elle n'avait pas d'écusson au cheval cabré (un lapin cabré devait faire l'affaire), n'était pas particulièrement attrayante, et ne coûtait pas un bras. Ce qui m'a confus encore davantage, c'est qu'elle n'était pas vraiment puissante. Par contre, elle était immensément populaire, pour des raisons que mon esprit prépubère ne pouvait pas comprendre.

Le point intéressant au sujet de la GTI est que contrairement à la plupart
La première GTI posant avec le nouveau modèle de cinquième génération. Notez la différence au niveau des dimensions. (Photo: Volkswagen Canada)
des voitures sur la route de nos jours, elle représentait une innovation née à partir d'une nécessité. La voiture fut crée à l'époque où l'essence était très dispendieuse, du moins pour ce temps-là, et généralement parlant, l'argent était plutôt rare; les gens ne pouvaient tout simplement pas, comme maintenant, se permettre d'avoir une voiture familiale régulière (ou, possiblement, un gros VUS, comme un K5 Jimmy) et une voiture sport. Les gens avaient besoin d'une seule voiture qui allait tout faire, et la GTI fut le premier véhicule à procurer une maniabilité électrisante tout en étant économique à utiliser, à acheter et à assurer. Et contrairement à la plupart des voitures à émerger depuis Wolfsburg, la GTI fut conçue par un groupe de "maniaques de chars" cinglés, à titre de projet spécial, après les heures normales de travail, ce qui fait qu'elle a eu peu à demander au département des finances; donc, la première cuvée était à peu près aussi pure que peuvent l'être des voitures de performance.

Il est largement reconnu que la première GTI était la meilleure de toutes;
C'était l'idée de base de la GTI, selon VW. Elle n'a pas vraiment l'air différent d'une Golf régulière, ce qu'elle est plus ou moins. (Photo: Volkswagen Canada)
on l'appelait le "Saint-Graal" des voitures compactes, mais celle qui m'a personnellement allumé est celle de la deuxième génération - peut-être parce que c'est la GTI dont je me souviens le plus particulièrement. Elle était plus grande, ce qui aidait, mais elle retenait le principal de cette nervosité, de cette agilité de la voiture originale, sans oublier qu'elle avait l'air génial, du moins jusqu'à son retrait en 1992. La troisième génération était grosse et stupide, et parce que la quatrième génération de la GTI était un affront à la marque, je ne parlerai pas davantage de cette voiture.