Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Essai : Volvo C30 T5 2007

Essai : Volvo C30 T5 2007

Par ,

La dernière fois que Volvo a offert un coupé sport compact aux Canadiens, Bobby Hull signait pour un million $ avec les Jets de Winnipeg de l'AMH et Jackie Stewart participait à sa dernière course de F1, à Mosport.

Trente-cinq ans après la P1800 ES, Volvo lance la C30, une voiture qui, le moins qu'on puisse dire, a été hautement anticipée.

La C30 est le premier coupé sport compact de Volvo depuis la P1800 ES.

C30: rejeton du couple S40/V50
Les actuelles compactes de Volvo, la berline S40 et la familiale V50, sont les voitures les plus agréables à conduire qu'ait offertes la compagnie à ce jour. Elles représentaient donc certainement une bonne base pour la C30, soi-disant plus sportive.

La version de base 2.4i (27 495 $) arbore un moteur atmosphérique à cinq cylindres de 2,4 litres qui développe 168 chevaux et 170 lb-pi de couple par l'entremise d'une boîte manuelle à cinq rapports. Cette combinaison est familière aux propriétaires de S40 et de V50.

Il en va de même pour le moteur turbocompressé à cinq cylindres de 2,5 litres qui produit 218 chevaux et 236 lb-pi de couple via une boîte manuelle à six rapports. C'est ainsi qu'était équipé mon modèle d'essai, une version T5.

Une transmission automatique à cinq rapports avec mode manuel Geartronic est aussi disponible dans les deux cas.

Ce qui manque, par contre, c'est l'option de la traction intégrale. En effet, contrairement aux S40 et V50, la C30 est exclusivement à traction avant.

Pour un prix de base de 31 995 $, la C30 T5 ajoute par ailleurs un climatiseur électronique, une chaîne audio plus puissante ainsi qu'un volant et un pommeau de levier de vitesses gainés de cuir. Celle que j'ai testée comprenait les groupes Sport et Dynaudio, ce qui faisait grimper la facture à 37 895 $, et cela, c'est sans compter l'ensemble de jupes et les roues en alliage de 18 pouces avec pneus Pirelli P Zero Rosso, dont Volvo n'a pas encore finalisé le prix.

Assis dans le siège du conducteur, on remarque que l'aménagement intérieur est quasi identique à celui des S40 et V50. Les mêmes sièges aux généreux appuis, instruments clairs et précis, tiges de volant facilement accessibles, console centrale «flottante» et pédales étonnamment fines.

Le design de la C30 porte la signature du Québécois Simon Lamarre.