Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Premier essai : Le Ford Edge 2019

Park City, Utah –  Le Ford Edge 2019 est davantage une évolution qu’une révolution. Il n’est que le deuxième produit renouvelé que Ford nous propose depuis qu’elle a annoncé qu’elle mettait fin à la production de ses voitures, nonobstant la Mustang. Cela signifie, bien sûr, que des véhicules comme le Edge devront être meilleurs que jamais s’ils veulent séduire ceux qui se procuraient des voitures Ford auparavant.

L’extérieur
Ainsi, pour 2019, Ford a ajouté une touche de classe à son Edge en lui greffant une nouvelle grille, en revoyant les phares, en introduisant de nouvelles roues et (on y reviendra la semaine prochaine) en proposant une nouvelle variante ST axée sur la performance. L’ensemble Titanium voit aussi des phares adaptatifs aux D.E.L. lui être intégrés, de même que des rails de toit argenté. À l’arrière pendant ce temps, on voit apparaître un échappement double. Les modèles que vous pouvez voir ici sont équipés de l’ensemble Titanium Élite (1500 $) qui sert des roues de 20 pouces en aluminium, des parechocs avant et arrière assortis à la couleur du véhicule de même que des moulures latérales, lesquelles sont garnies de chrome.

Photo : D.Heyman

La mécanique
Au-delà des changements stylistiques, le Edge a aussi subi quelques modifications sous sa robe, question de lui permettre de se démarquer. Concrètement, il y a l’ajout d’une nouvelle boîte de vitesses automatique à huit rapports, livrée de série avec tous les modèles (SE : 35 999 $ ; SEL 2RM/4RM : 37 999 $/39 999 $ ; Titanium 4RM: 43 399 $ ; ST 4RM: 49 099 $). Elle remplace la vieillotte unité à six rapports, le tout dans un effort pour améliorer l’économie d’essence et le niveau de performance. Un moteur 4-cylindres EcoBoost de 2 litres est standard et, mis à part la version ST qui le reçoit de série, tous les Edge peuvent être livrés avec un ensemble de remorquage en option (600 $) leur conférant la capacité de tracter jusqu’à 3500 livres.

Photo : D.Heyman

La sécurité
L’autre grande nouveauté pour 2019 s’inscrit sous la colonne des caractéristiques de sécurité où Ford offre désormais de série sa technologie Co-Pilot360 Protect. Cette dernière inclut l’assistance au maintien de voie avec intervention du volant, le freinage d’urgence automatique en cas de collision, l’avertissement de collision frontale avec détection de piétons, la caméra de recul (avec des lentilles plus claires) et les feux de routes automatiques. En option, l’acheteur peut ajouter l’assistance à l’évitement d’obstacle (le véhicule va tenter d’éviter un obstacle si le freinage à lui seul ne peut se montrer suffisant), la navigation avec reconnaissance vocale et le régulateur de vitesse adaptatif avec fonction de maintien au centre de la voie. Ces dernières technologies font partie de l’ensemble Co-Pilot360 Assist+, offert à 850 $ sur les versions SEL, Titanium et ST.

Il est toutefois impossible de conduire sans garder ses deux mains sur le volant, sans quoi un message lumineux va vous rappeler ce que vous ne devez pas faire. Si vous décidez de l’ignorer, un bip se fera entendre et ultimement, les freins seront appliqués jusqu’à un arrêt complet si vous demeurez inactifs. Rendu là, le système juge que vous êtes dans l’incapacité de poursuivre votre route. J’ai réussi à trouver un endroit tranquille où mettre cette théorie en pratique et le système a agi exactement comme on l’annonce. Et les freins ne sont pas qu’effleurés ; ils sont appliqués avec fermeté au point où si vous vous étiez simplement endormi, ce serait suffisant pour vous réveiller instantanément.

Photo : D.Heyman

Le système d’assistance au maintien de voie s’est montré tout aussi impressionnant. Ce dernier fait un excellent travail pour garder le Edge au centre de sa voie, même à la négociation d’un virage. Si vous préférez le laisser en mode « alerte » — le volant vibre si vous déviez de votre voie —, trois intensités d’intervention s’offrent à vous. Notez que le régulateur de vitesse doit être activé pour que vous puissiez profiter de tout le système. Autrement, seul le mode alerte peut être activé.

La conduite
Pour le reste, le Edge livre la même expérience que par le passé. Concrètement, cela veut dire qu’il a toujours l’air bien planté de l’extérieur et qu’il est étonnamment spacieux à l’intérieur. Une position de conduite un peu trop élevée et un volant qui est incliné trop loin du conducteur sont les deux seuls inconforts que j’ai ressentis. Le Edge est bien servi par le 4-cylindres EcoBoost de 2 litres et ses 250 chevaux et 280 livres-pieds de couple. Le moteur est doux et étonnement silencieux (tellement que je me suis au départ cru à bord d’une version à moteur V6) et aidé par la nouvelle boîte à huit rapports. D’aucuns pourraient exiger des changements de rapports plus agressifs, mais je doute que ce soit un problème avec la majorité des acheteurs d’une version Titanium.  

En fait, je crois que ces derniers seront parfaitement satisfaits du caractère ultra doux de leur Edge, tout comme de sa cabine ultra silencieuse. Lors de ce lancement, mon partenaire de route et moi n’avons eu aucun problème à discuter sans avoir à élever le ton à bord. Une version Lincoln du Edge existe avec la Nautilus et je me demande en fait jusqu’à quel point cette dernière peut être meilleure que le Edge. Il est à ce point bien fait. Et si vous ajoutez la chaîne audio Bang & Olufsen (de série sur les livrées Titanium et ST, optionnelle sur les variantes SEL), de même que la compatibilité avec les applications Apple CarPlay et Android Auto à partir des modèles SEL, c’est encore mieux.

Alexa
Vous en voulez plus ? Et bien, quelque part en 2019, le Edge sera compatible avec le système Alexa, ce qui veut dire que vous serez en mesure d’interagir avec lui comme vous le faites avec le même système à la maison. Vous pourrez lui demander de hausser le volume, de définir la température, etc. Cela va faire du Edge l’un des véhicules les plus interactifs de son segment.
 
Ce segment, bien sûr, n’est pas le plus occupé. Ford identifie le Nissan Murano comme son principal concurrent et reconnaît que certains acheteurs du Jeep Grand Cherokee peuvent s’intéresser à son produit. Surtout, Ford a bien fait de ne pas s’asseoir sur ses lauriers. Même si la concurrence n’est pas aussi féroce qu’elle ne peut l’être pour l’Escape, par exemple, on a rehaussé la barre. Le Edge est étonnement luxueux, bien équipé et spacieux. Et même si j’aurais bien aimé que le V6 EcoBoost de 2,7 litres soit offert, même en option et avec un peu moins de puissance, le produit mérite qu’on s’y attarde.

Essais routiers et évaluations

Consommateurs
Ford Edge 2019
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Photos :D.Heyman
Photos du Ford Edge 2019