Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Essai du Ford Edge ST 2020 : un deuxième essai plus convaincant

Des protections d’assurance auto
de qualité, à prix avantageux. Obtenez une soumission en ligne dès maintenant.
OBTENEZ UNE
SOUMISSION AUTO

Auto123 fait l’essai du Ford Edge ST 2020.

Il y a un peu plus d’un an, je prenais le volant du premier multisegment Ford tatoué de l’écusson ST. Le Ford Edge le plus dynamique de sa lignée a depuis été rejoint par le très mature et très puissant Ford Explorer ST, ce qui porte l’offre ST à deux modèles au pays.

Voir aussi: Le Ford Edge ST-Line 2020 présenté

Voir aussi: Assiste-t-on aux derniers moments du Ford Edge ?

Pomme pourrie ?
Malheureusement, mon premier contact ne s’est pas déroulé sans encombre. Le véhicule mis à ma disposition était affligé de quelques troubles de qualité d’assemblage, et ce, malgré seulement 5000 km au compteur. Était-ce le fruit d’abus de la part de l’un ou plusieurs de mes collègues, ou simplement un véhicule mal assemblé à l’usine ontarienne d’Oakville ?

Peu importe la cause réelle de ce premier contact légèrement gâché par une qualité en deçà des attentes, ce deuxième essai en pleine canicule — et en période de pandémie — se devait d’être à la hauteur. Les lignes qui suivent expliquent si, oui ou non, ce deuxième contact m’a redonné confiance en ce multisegment à deux rangées de sièges « made in Canada ».

Voici Shopicar ! Tous les modèles de l’année et toutes les promotions en cours.

Ford Edge ST 2020, profil
Photo : V.Aubé
Ford Edge ST 2020, profil

Sportif, mais doux comme un agneau
Nul doute, le Ford Edge ST est le plus dynamique de la gamme, et je ne parle pas nécessairement de son apparence musclée ici. Avec un V6 biturbo de 2,7 litres bon pour 335 chevaux et 380 livres-pieds de couple, il n’a rien d’une tortue ! Je dois même ajouter que la sonorité de ce 6-cylindres est très convaincante lorsque le mode S (S pour Sport) est enclenché.

De son côté, la boîte de vitesses automatique à huit rapports se montre relativement transparente en mode normal… et un peu plus saccadé en mode Sport, un élément que j’avais remarqué l’hiver dernier. Rien de surprenant ici, car pour enregistrer des temps d’accélération dignes d’une voiture sport, il faut accepter ces « à-coups » lors des passages.

Pour améliorer la tenue de route de l’utilitaire à deux rangées, les ingénieurs de Ford Performance ont quelque peu retravaillé la suspension avec des amortisseurs spécifiques et des barres antiroulis plus grosses. Les disques de freins sont plus grands au deuxième essieu, tandis que les plaquettes sont conçues pour mieux résister à un traitement abusif. Quant à ces jantes de 21 pouces (des unités de 20 pouces sont également livrables), elles amplifient quelque peu la sensation de la route. Et comme l’hiver dernier, j’ai pu me rendre compte que le Ford Edge ST est sautillant sur une chaussée abîmée.

Toutefois, malgré toutes ces modifications au châssis, le Ford Edge n’a pas perdu de vue sa mission première, soit de transporter quatre ou cinq passagers dans un confort relatif. Bref, malgré cette sportivité marquée, le modèle ST se veut un compagnon idéal pour les longs trajets sur l’autoroute, grâce notamment à ses sièges moelleux et un habitacle bien insonorisé.

Ford Edge ST 2020, trois quarts arrière
Photo : V.Aubé
Ford Edge ST 2020, trois quarts arrière

Un monstre d’accélération, mais…
Les ingénieurs de Ford Performance ont certainement réussi à peaufiner un multisegment qui commence sérieusement à prendre de l’âge, mais un élément demeure : le poids. Le Ford Edge ST est clairement plus rapide en ligne droite, le souffle des deux turbos qui se fait ressentir jusque dans l’habitacle. Avec un temps d’accélération à 100 km/h qui tourne aux alentours des 6 secondes, il est même étonnant de voir un tel mastodonte de plus de 2000 kg réussir à enregistrer de telles performances.

Les ajustements au niveau de la suspension et des pneumatiques, sans oublier le contrôle vectoriel de couple, contribuent bien entendu à l’agilité du Ford Edge. Mais il y a des limites ! En forçant un peu, on se rend compte que la quincaillerie à l’avant pèse lourd sur l’essieu qui fait son possible pour maintenir la trajectoire. Le freinage, aussi, n’est pas celui d’une voiture de piste ou, si vous préférez, d’un authentique VUS de performance. La direction, bien qu’agréable au quotidien, mériterait, elle aussi, une dose de précision en conduite sportive.

Au risque de me répéter, le Ford Edge n’a pas été conçu à la base pour devenir un concurrent direct du Porsche Macan. Sa fonction première est d’enfiler les kilomètres sur les boulevards et les autoroutes de l’Amérique du Nord, pas de battre des records de vitesse en circuit fermé.

Néanmoins, cette métamorphose ST le rend tout de même plus sympathique… surtout aux yeux des propriétaires de Focus ST. J’ai même reçu quelques pouces en l’air de la part d’un conducteur de la sportive compacte pendant ces quelques jours d’essai. Après tout, les deux véhicules sont unis par les liens de l’écusson.

Page suivante

Ford Edge ST 2020, nom
Photo : V.Aubé
Ford Edge ST 2020, nom