Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Ford F-150 Lariat SuperCrew 2017 : l'innovation n'arrête pas

Ford F-150 Lariat SuperCrew 2017 : l'innovation n'arrête pas

Les acheteurs du F-150 ont toujours du nouveau à se mettre sous la dent Par ,

Au dernier Salon de l’auto de Détroit, le constructeur américain Ford a annoncé de belles modifications techniques à sa gamme de camions F-150 2018, donc nous étions en droit de nous attendre à des modèles 2017 entièrement reconduits. Or, ce n’est pas le cas. À défaut de changements esthétiques à l’extérieur, les clients pourront se prévaloir d’options mécaniques intéressantes cette année, entre autres un V6 EcoBoost de 3,5 litres qui a été suffisamment révisé pour livrer plus de puissance et une meilleure économie de carburant avec l’aide de la toute nouvelle boîte automatique à 10 rapports que Ford compte partager avec son éternel concurrent, Chevrolet. 

Malgré qu’il soit le véhicule le plus vendu en Amérique (le premier au Canada depuis plus de 50 ans!), le Ford F-150 continue de recevoir des innovations technologiques de son constructeur. Et même s’ils sont constamment améliorés, les concurrents n’affichent pas autant d’innovations. Tout se fait trop rapidement chez Ford! D’abord, il y a eu l’arrivée de moteurs V6 turbocompressés sous le capot (la concurrence ne semble pas prête à réagir à cet exploit), puis le passage des carrosseries d’acier à celles d’aluminium et maintenant la boîte automatique à 10 rapports, rien de moins! Ajoutez à cela le mode « Stop-Start » en conduite urbaine. Et l’année prochaine, Ford nous promet une légère refonte de la partie avant et surtout l’arrivée d’un V6 turbodiesel! 

Un F-150 bien différent des anciens camions
Ford du Canada nous a donc permis de prendre un premier contact avec ses F-150 2017 lors d’une présentation spéciale à la presse automobile dans la région de Montréal au tout début de mars. Il y avait sur place de nombreux modèles de Ford F-150 2017, mais tous étaient équipés des nouveaux moteurs avec la boîte automatique à 10 rapports. Celui dont il est question ici est un F-150 Lariat SuperCrew à 4 portes dont le prix oscillait autour des 75 000 $! On est loin des anciens pick-up de travail avec une finition intérieure minimale, comme de simples tapis de sol en caoutchouc ou encore des panneaux de carton aux portières et au plafond! 

Le Ford F-150 que nous avons essayé possédait un intérieur digne de voitures comme les Lincoln du même constructeur. Le tableau de bord élaboré contenait une foule d’instruments et d’accessoires électroniques du même genre que ceux retrouvés dans les voitures les plus luxueuses. Les sièges ne sont plus les banquettes en vinyle du passé, mais de confortables fauteuils bien rembourrés et surtout ornés d’une finition ayant reçu une attention toute particulière. Même les places arrière ont été conçues pour accueillir des voyageurs qui s’y sentiront en tout confort pendant des heures sur la route. Le conducteur, lui, profitera des caméras et d’autres accessoires facultatifs qui faciliteront le pilotage pendant que son F-150 tirera une remorque pouvant peser jusqu’à 12 200 livres!

La différence avec le V6 EcoBoost de 3,5 litres en 2017, c’est que ce moteur de 2e génération a été profondément révisé en adoptant l’injection double aux orifices d’admission avant de passer à l’injection directe. Fabriqué à Cleveland, en Ohio, il affiche aussi un peu plus de puissance, soit 375 chevaux au lieu de 365, et son couple augmente de 420 à 470 livres-pied à 3 500 tours/minute grâce, entre autres, à un rapport volumétrique plus élevé. Incidemment, l’injection à double fonction permettra au nouveau moteur de respecter les standards anti-pollution Tier III de 2018.  

Toutefois, ce que les acheteurs remarqueront le plus, c’est la boîte automatique à 10 rapports qui accompagne l’EcoBoost de 3,5 litres. Elle a été développée selon une entente conjointe avec General Motors (on en retrouvera une version d’abord dans la nouvelle Chevrolet Camaro ZL1). Ford s’est occupé de cette boîte automatique pour les véhicules à propulsion et à 4 roues motrices, alors que GM doit voir à une boîte automatique à 9 rapports pour les véhicules à traction avant et intégrale. Curieusement, malgré son grand nombre de rapports, le carter de cette boîte est à peine plus long que celui d’une automatique à 6 rapports; la boîte est aussi plus légère grâce à l’utilisation de pièces internes en acier plutôt qu’en fonte. 

Avec ces 10 rapports, les constructeurs américains croient que le moteur tournera à un régime qui se rapprochera le plus de son efficacité énergétique maximale à toute vitesse, peu importe la charge. À propos, les 4 rapports supplémentaires comparativement aux anciennes boîtes à 6 rapports seront en surmultiplication (la même boîte sera bientôt adaptée aux Mustang et aux camions Super Duty). 

Sur la route
L’essai du Ford F-150 2017 s’est déroulé d’abord sur la route nous menant de Dorval à L’Estérel, puis sur le circuit de Mécaglisse à Notre-Dame-de-la-Merci, dans les Laurentides, là où nous allions aussi conduire les nouveaux modèles F-150 Raptor et Focus RS. Malgré la journée hivernale pluvieuse, le F-150 Lariat 2017 s’est avéré un excellent compagnon de route. Le nouveau moteur V6 est tout aussi silencieux que jamais, sinon plus, et il permet des accélérations de 0 à 100 km/h en moins de 7 secondes. 

Lorsque poussé à fond, le moteur émet un son ressemblant à celui d’un V8 (avec amplification via la chaîne stéréo). C’est également à ce niveau que l’on constate que la nouvelle boîte enchaîne imperceptiblement ses rapports. Fait intéressant, elle rétrograde de 10e en 5e lors des reprises sans passer par les autres rapports. Cependant, lorsqu’on utilise la fonction manuelle (avec une commande au pommeau du levier de vitesses), rétrograder exige de passer chacune des vitesses l’une après l’autre, ce qui réduit le frein moteur du véhicule. 

Malheureusement, Ford n’avait pas prévu de test de remorquage ni de charge durant l’événement, ce qui nous aurait donné un autre indice des capacités de cette nouvelle mécanique. Cela dit, la distance parcourue a été suffisante pour nous donner une idée de la consommation d’essence hivernale, qui tournait autour des 12,4 L/100 km selon l`indicateur au tableau de bord. 

Un bref essai du Raptor
Ford du Canada avait combiné l’essai de ce camion avec une première séance au volant de son F-150 Raptor 2017 sur le terrain de Mécaglisse et des chemins autour de Notre-Dame-de-la-Merci. Le Raptor est une version unique du F-150 qui, lorsqu’elle fut lancée en 2010, ne semblait destinée qu’au marché du sud-ouest américain. Rapidement, les amateurs de camions modifiés s’y sont intéressés et, même si le Raptor avait été originalement créé pour des excursions plutôt folles dans les déserts américains, bon nombre d’admirateurs de la marque s’en sont procuré un pour la route seulement, ce qui a obligé Ford à construire plus d’exemplaires que prévu. 

Le tout dernier Raptor n’a plus le gros V8 des générations précédentes sous le capot, mais plutôt un V6 EcoBoost de 3,5 litres dont la puissance a été portée à 450 chevaux. Il est aussi jumelé à une boîte automatique à 10 rapports et il peut être livré avec une cabine allongée SuperCab ou à 4 portes SuperCrew, mais uniquement avec une caisse courte. Toute la suspension de ce camion a été modifiée pour offrir de très longs débattements (et une voie élargie de 6 pouces), ce qui nous a permis de « tester » la camionnette à des vitesses dépassant l’imagination dans les sentiers privés de Mécaglisse. 

La plupart des propriétaires de Raptor n’auront pas le courage (ou ne trouveront jamais l’endroit idéal) d’essayer leur camion de quelque 80 000 à 90 000 $ dans de telles circonstances, mais ils feront beaucoup de route, surtout des routes secondaires, et c’est là qu’ils apprécieront cette suspension spéciale qui rend le F-150 Raptor plus doux même que la version régulière! Quant aux performances époustouflantes du V6 de 450 chevaux, les accélérations et les reprises ne se retrouvent nulle part chez la concurrence. Au fait, il n’y a pas beaucoup de concurrents au Raptor. Le nouveau Chevrolet Colorado ZR2, peut-être? Ou les Ram Power Wagon et Toyota Tundra TRD Pro? Noooon! 

NDLR : Ne manquez pas notre essai plus complet du Ford F-150 Raptor 2017 par Dan Heyman. 

 

Essais routiers et évaluations

Consommateurs
Ford F-150 2017
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Ford F-150 2017
Ford F-150 2017
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Photos :E.Descarries
Photos du Ford F-150 2017