Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Essai du Ford F-150 Limited 2019 : plus luxueux et surtout plus puissant

Regardez autour de vous et il y a de fortes possibilités qu’il y ait un ou des Ford F-150 dans votre entourage. En effet, les pick-up de la Série F sont les véhicules les plus vendus au Canada et aux États-Unis. Pour satisfaire les exigences variées des consommateurs, Ford doit en proposer une gamme variée. On compte ainsi sur des versions à cabine régulière, allongée ou d’équipe, avec caisse courte, moyenne ou longue, et avec des éléments mécaniques tout aussi variés, de V6 atmosphériques ou turbocompressés jusqu’à un V8 issu de la même famille que celui de la Mustang, en plus de la motricité aux quatre roues sur commande.

Évidemment, toutes ces camionnettes sont proposées avec divers niveaux de finitions, de la configuration de base pour des travaux rudes jusqu’à un modèle sportif spécifiquement créé pour des excursions hors route, le Raptor. Toutefois, il semblait manquer une version de grand luxe déjà connue dans le catalogue de cette année, la Limited.

Ford vient de la relancer dernièrement. Et, surprise, elle nous apparaît avec le moteur V6 EcoBoost biturbo de 3,5 litres semblable à celui qui anime le Raptor et le grand VUS Lincoln Navigator. Ce solide moulin propose 450 chevaux et 510 livres-pieds de couple. Toute cette puissance passe par la nouvelle boîte automatique à 10 rapports et la traction intégrale.

Notre comparaison du Ford F-150 2019 vs le Ram 1500 2019

Photo : É.Descarries

De l’extérieur, cette variante se distingue par une calandre argentée massive doublée des lettres L-I-M-I-T-E-D à l’avant du capot. Et, surtout, une applique de métal poli sur le panneau arrière arborant fièrement, lui aussi, la même inscription. Toutefois, c’est à l’intérieur que l’on découvre vraiment ce qu’est la finition Limited (qui n’est offerte qu’avec la cabine d’équipe Super Crew à quatre portes et caisse courte). On est loin de la version de base comme celle qu’utilisent les municipalités pour les travaux publics.

Pour y accéder facilement, des marchepieds se déploient automatiquement sous les portières (ils se rétractent une fois les portes refermées). N’ayez crainte ; l’expérience nous a prouvé que ces derniers n’avaient pas tendance à geler dans la neige l’hiver.

L’intérieur
Le tableau de bord, déjà très élaboré, possède des appliques de bois sur sa façade et une garniture de cuir avec coutures apparentes sur le dessus. Au pavillon, on découvre une voûte en micro suède douce au toucher et un toit ouvrant panoramique en verre. Les sièges baquets de l’avant, tout comme la banquette arrière divisible, sont recouverts d’une sellerie unique au modèle.

Photo : É.Descarries
Photo : É.Descarries

Évidemment, les baquets avant, complètement ajustables par commandes électriques, sont aussi chauffants et ventilés. Et si l’on cherche un peu à l’écran, on y trouvera la commande qui en active le massage. Entre les deux se trouve une immense console coiffée d’une grosse ornementation identifiant le modèle (cette ornementation se voit également dans les garnitures de portières de façon à ce que l’on n’oublie pas que l’on voyage dans le plus luxueux des F-150).

Et ce n’est pas l’espace qui manque pour les jambes. Il en va de même pour le compartiment arrière qui demeure caverneux, même si les sièges d’avant sont reculés à leur maximum. Au fait, les fauteuils de la banquette arrière divisibles se relèvent, ce qui donne un plancher plat pouvant accueillir du chargement précieux en abondance.

Question visibilité, on ne manque rien du paysage alors que la lunette arrière possède aussi une petite glace qui s’ouvre par commande électrique. Pour les amateurs de belle musique, le Limited vient avec une sonorisation Bang & Olufsen.

Photo : É.Descarries

La caisse
Évidemment, vu que c’est un pick-up, il faut en détailler la caisse qui, malgré que ce soit la version la plus courte (5,5 pieds de long), est d’une grande capacité avec une charge maximale de 1520 livres. Et on peut y accéder si facilement. Le panneau arrière verrouillable par la commande centrale à distance peut également être ouvert avec cette dernière. Et dans ce panneau, on trouve un escabeau rétractable avec une petite poignée de soutien pour grimper facilement à bord.

Si l’on ne veut que placer ou ramasser un petit objet dans la caisse, le Limited est équipé de chaque côté de la caisse (qui est vraiment profonde) de petites marches escamotables. L’intérieur de la caisse de notre version d’essai était recouvert d’un enduit noir protecteur, une option populaire afin de ne pas endommager le plancher.

En passant, au cas où vous ne le sauriez pas, les F-150 ont tous une carrosserie en aluminium de grade militaire. Et si certains concurrents veulent faire croire que c’est irréparable ou réparable, mais à grands frais, un article récemment paru dans la publication spécialisée Automotive News mentionnait que des recherches effectuées par des groupes d’experts prouvaient que la configuration de l’assemblage des F-150 et le choix des matériaux avaient réduit d’une façon significative le coût des réparations après accrochage ou accident.

Photo : É.Descarries

On comprendra que les F-150 Limited sont aussi destinés à des acheteurs qui aiment avaler du bitume. En plus de toute cette nouvelle puissance avancée, Ford a aussi vu à équiper ses camionnettes de grand luxe d’éléments mécaniques adéquats, dont de superbes jantes de 22 pouces chaussées de pneus de performance Pirelli Scorpion Asimmetrico très larges.

En ce qui a trait à la capacité de remorquage, celle des Limited est de 11 000 livres (certains modèles de F-150 moins luxueux peuvent tirer plus). De plus, la plupart des acheteurs de F-150, pour ne pas dire tous les acheteurs, commandent la fonction Pro Trailer Backup Assist qui permet au conducteur de faire marche arrière avec une remorque et de guider le véhicule par une commande rotative combinée à l’écran au tableau de bord. Grâce à cette dernière, il est possible de diriger la camionnette sans avoir à toucher au volant afin de bien manœuvrer la remorque.

Sur la route
Bien entendu, après avoir admiré la superbe finition de ce pick-up exceptionnel, on a vite le goût d’en prendre le volant. Après en avoir ajusté la position de conduite, on constate immédiatement que la visibilité y est formidable. Sauf que le camion est haut et gérer les opérations de stationnement demande de l’habilité. Afin d’aider le conducteur, Ford a installé une caméra dans la calandre pour les manœuvres à basse vitesse. Il y en a une aussi pour la marche arrière.

Photo : É.Descarries

Se conduisant presque comme une automobile, le grand F-150 Limited se déplace tout en douceur sur la route. Le moteur est capable d’accélérations remarquables (0 à 100 km/h en moins de 6 secondes) et de reprises uniques. Il faut dire qu’avec le nouveau V6 EcoBoost plus puissant, ce Ford est le plus rapide dans le créneau des pick-up. Toutefois, sa vitesse maximale serait limitée à un peu plus de 175 km/h.

Sa suspension, même si elle doit être ferme pour les besoins de la cause, demeure relativement douce, surtout sur les autoroutes. La direction peut sembler légère, mais elle conserve une certaine forme de précision. La plupart des imperfections de la route sont facilement amorties, mais les crevasses les plus prononcées peuvent faire sautiller l’arrière. Une suspension arrière indépendante pourrait régler le problème et, selon certaines photos-espionnes, Ford serait à expérimenter une telle solution.

Les larges pneus Pirelli assurent une tenue de route respectable alors que le freinage à disques est d’une grande puissance, vu qu’il doit stopper cet immense véhicule de quelque 2230 kg même chargé.

Photo : É.Descarries
Photo : É.Descarries

Les passagers d’avant et d’arrière jouiront d’une grande visibilité et de sièges confortables et ce, sur de longues distances, ce qui fait du F-150 Limited un véritable véhicule de longs trajets. Ce n’est là qu’un des multiples projets de Ford pour améliorer son F-150. Selon plus d’un observateur, le F-150 devrait faire peau neuve d’ici 2021 (il sera retouché mais pas redessiné, donc facilement reconnaissable).

Électricité à l’horizon ?
Notons, entre autres, la disponibilité du moteur V6 turbodiesel, maintenant dans toute la lignée, ainsi que l’arrivée éventuelle d’une version hybride électrique. La récente collaboration financière de Ford dans la petite entreprise de camionnettes électriques Rivian nous fait croire qu’elle vise, elle aussi, le marché des camionnettes toutes électriques.

Question consommation, cette camionnette a surtout servi à une excursion de plus de six heures au nord de Montréal (avec une petite charge de quelques centaines de livres dans une caisse qui peut en prendre 1520 livres). Le long trajet effectué à quelque 110 km/h a permis une consommation moyenne de 11,64 litres aux 100 kilomètres (alors que l’ordinateur de bord indiquait 11,1 litres) ce qui est remarquable pour un véhicule de cette taille. Notez, toutefois, que presque tout le trajet s’est déroulé sur autoroute ou grand-route.

Ford spécifie par ailleurs que ce F-150 devrait être ravitaillé à l’essence super. Vu que le réservoir contient 137 litres de carburant, il faut utiliser la carte de crédit deux fois (le remplissage est généralement limité à un crédit de 100 $) pour faire le plein si le réservoir est presque vide.

Photo : É.Descarries

Le prix de base demandé pour un F-150 Limited 4X4 est de 83 529 $ au Canada. Le véhicule d’essai qui nous a été fourni par le constructeur avait aussi les options suivantes : couleur rouge métallisée (450 $), plaques protectrices sous le châssis (120 $), marches escamotables latérales pour la caisse (500 $), protection interne des puits d’aile (200 $) et enduit protecteur de l’intérieur de la caisse (600 $). Ajoutons-y la taxe d’accise fédérale pour le climatiseur de 100 $ et les frais de transport et préparation de 1800 $ et on obtient une facture finale de 87 299 $.

Conclusion
Coûteux ? Encombrant ? Peut-être. Mais également rapide et quand même économique, compte tenu de ses dimensions. Il est aussi très utile et polyvalent. Toutefois, le dernier mot revient à ma compagne qui a momentanément pris le volant de ce F-150 Limited lors du voyage : « Je comprends maintenant pourquoi les hommes aiment ce genre de véhicule. C’est merveilleux à conduire ! » Oui ! Mais surtout sur les autoroutes sur de longs trajets. Ce qui explique sa popularité en Amérique du Nord, là où les distances sont grandes.