Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Ford Focus SES Sport Coupé 2008 : essai routier

Ford Focus SES Sport Coupé 2008 : essai routier

Par ,

Un petit pas derrière la concurrence. Et alors?
La presse automobile a été sans merci concernant la Ford Focus depuis sa refonte récente. Des comparaisons avec le modèle Européen sont inévitables; Les chroniqueurs semblent comparer ce dernier comme étant de la fine cuisine alors que notre Focus constitue des restants.

La Focus parvient à se distinguer dans le segment des compactes, au niveau de l'esthétique.

Ça, c'est en théorie. Dans le vrai monde, toutefois, on doit s'arrêter et réaliser une chose : c'est quoi les besoins et les désirs des consommateurs? Est-ce la Focus peut livrer la marchandise sur ce qui est vraiment important?

Motorisation adéquate
Il y a avait deux moteurs disponibles l'an dernier, puisque la Focus ZX4 ST était munie d'un 2,3-litres de 151 chevaux, alors que tous les modèles proposaient le 2,0 litres de 136 étalons. Pour 2008, le plus petit moteur est désormais le seul disponible, qui génère maintenant 140 chevaux et un couple de 136 livres-pied.

La boîte manuelle à 5 rapports performe plutôt bien. L'embrayage est léger et le levier de vitesses se manie bien. Le combo moteur-transmission est bon pour des sprints de 8,5 secondes pour atteindre 100 km/h. Durant ce test, la moyenne de consommation d'essence est de 9,6 litres aux 100 kilomètres, ce qui est bien.

La motorisation de la Focus n'est pas aussi raffinée que ce que l'on retrouve dans certaines concurrentes, mais elle accomplit son travail sans se plaindre. Le modèle Sport pourrait bénéficier d'un peu plus de puissance, quand même.

La dernière Focus que j'aie conduit a été une ZX5 2006, et j'ai trouvé qu'elle était une des plus amusantes à conduire parmi les compactes. La nouvelle Focus a gagné en maturité, et a perdu un peu de sa touche magique. Quand même, ce coupé SES est toujours enjoué lorsque vous lui brandissez un bâton sous le nez.

Apparence améliorée
Des matériaux plus riches honorent l'habitacle de la Focus, et j'aime beaucoup la garniture du plafond noire, qui a l'air plus élégant que le beige traditionnel. Le tableau de bord est beaucoup plus moderne et, finalement, abandonne l'affreux allume-cigare qui ressortait de la console centrale comme un vulgaire bouton d'acné. La Focus a de bons sièges, et trois adultes peuvent même prendre place sur la banquette arrière et y rester durant un trajet raisonnable, si se frotter les épaules ne leur dérangent pas.

Le tableau de bord est beaucoup plus moderne.