Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Porsche Cayman S 2008 : essai routier

Porsche Cayman S 2008 : essai routier

Une charmante sportive facile à porter Par ,

Lorsque le six cylindres à plat niché au centre de la Porsche Cayman S se réveille, il émet un gémissement enroué et irrégulier qui remet pratiquement sa santé en question. Pour un bolide rendant hommage aux grandes voitures à moteur central de l'histoire, il semble un peu déplacé.

Mais bon, tout chanteur qui se respecte doit réchauffer ses cordes vocales avant une prestation. Certains affirment même que ces effets sonores augmentent les charmes du moteur boxer. En effet, la mélodie qui s'ensuit vaut bien l'attente pour la température de service.

La Cayman S est une belle voiture à presque tous les égards - mais elle ne convient pas à tous les budgets.

Un look émouvant
Comme le son du moteur, les détails plus fins de la Cayman se révèlent après quelques instants. On remarque des freins fendus, des gaines d'air, des lignes éloquentes et un becquet réglable, sans parler des ailes arrière bombées qui renforcent son air « collé au bitume ». Chaque détail, chaque ligne, a été soigneusement tracé afin de créer une silhouette puissante, ravissante et sculptée. On pourrait l'admirer pendant des heures.

Un confortable gant de cuir
L'ambiance déterminée de l'habitacle est pratique et désencombrée, et on s'y habitue aisément. Mon modèle d'essai était doté d'une finition grise rehaussée de garnitures en aluminium et parsemée de rangement, de porte-gobelets et de commandes faciles d'accès. Un filet retient sécuritairement nos effets à hauteur d'épaule derrière les sièges, au-dessus du couvre-moteur.

On trouve un petit coffre à l'arrière et une version plus profonde à l'avant : il y a amplement d'espace pour les bagages de deux amoureux s'évadant un week-end. Peu de gens qualifieraient l'habitacle de spacieux, mais il n'est pas trop étroit pour autant. Il nous va comme un (grand) gant.

Les instruments sont clairs et faciles à lire, même s'ils affichent la même police de caractères qu'on trouverait dans le journal intime d'une ado. Outre le contact situé à gauche, tout est à sa place, et les grands rétroviseurs compensent amplement la visibilité arrière limitée.

Je n'ai rien à dire de l'exploitation de l'habitacle, si ce n'est qu'on s'attend à un peu plus de commodités pour le prix. Des sièges à mémorisation chauffants, l'interface Bluetooth, un changeur CD, des commandes audio au volant et des phares au xénon sont maintenant la norme sur les véhicules plus abordables, mais ils étaient tous absents de mon modèle à 81 000 $.

Je n'ai rien à dire de l'exploitation de l'habitacle, si ce n'est qu'on s'attend à un peu plus de commodités.