Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Ford Mustang Bullitt 2008 : essai routier

Ford Mustang Bullitt 2008 : essai routier

Une machine Hollywoodienne à remonter le temps Par ,

Reculez dans le temps avec moi à l'époque de la haute performance des voitures Pony et des films policiers bourrés de testostérone. Je parle bien évidemment du Lieutenant détective Frank Bullitt de San Francisco et de son Mustang Fastback 1968 d'un vert Highland foncé. Avec sa version Bullitt 2008, Ford a fait renaître une bonne dose de la nostalgie et des palpitations ressenties pour ce vigoureux coursier.

Ford a fait renaître une bonne dose de la nostalgie et des palpitations ressenties pour ce vigoureux coursier.

Une apparence d'une étonnante similitude
Quand Ford a entrepris la conception d'une Mustang au look rétro, rares sont ceux (moi-même inclus) qui pensaient que le résultat serait incroyablement réussi. Le même phénomène s'est répété alors que l'on replaçait Frank, dans toute sa splendeur, au volant de sa sinistre Dodge Charger noire.

Normalement, je ne me serais pas extasié devant une voiture de la couleur de celle de Bullitt mais ici, le vert profond agencé aux jantes sport d'un gris fusain et les garnitures noires au fini mat confèrent une allure sobre qui laisse deviner beaucoup de performance. En fait, vous ne trouverez à l'extérieur du Bullitt aucun emblème à l'exception du logo ''Bullitt'' apposé sur le faux bouchon d'essence situé à l'arrière et du traditionnel petit cheval placé au centre des jantes.

L'intérieur dénote également un côté assez sobre et dépouillé d'éléments inutiles, on y retrouve toutefois certains accessoires modernes tels que l'interface à écran tactile pour le système audio et le système de navigation. Les seules commandes que l'on retrouve sur le volant sont celles reliées au régulateur de vitesse.

L'ensemble Bullitt comprend également un tableau de bord en aluminium brossé et des sièges baquet en cuir. Réunis ensemble, le tableau de bord métallique et le levier de vitesse en aluminium de forme arrondie reproduisent assez fidèlement cette sensation très cool des années 60 qui était symbolisée par le défunt Steve Mc Queen lorsqu'il se retrouvait derrière le volant de sa fastback 1968.

Le modèle Bullitt est plus qu'un GT mais sans emblème
La Mustang Bullitt a tout de la Mustang GT et même plus. Son moteur V8 4.6 L a été accru à 315 chevaux et 325 livres de couple. On a également repoussé la ligne rouge à 6 500 tr/min soit 250 tr/min de plus. Le moteur du Bullitt est muni d'un filtre à air au rendement optimisé qui assure l'admission illimitée de l'air frais.

L'ensemble Bullitt comprend également un tableau de bord en aluminium brossé et des sièges en cuir.