Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Gamme Mercedes-AMG 2007 (vidéo)

Gamme Mercedes-AMG 2007 (vidéo)

Par ,


De la puissance à revendre

Shannonville Motorsport Park, Ontario. Pour la première fois depuis 2001, Mercedes avait invité des journalistes au circuit de Shannonville pour tester sa toute dernière gamme de bolides infernaux, mais Dame Nature était de mauvaise humeur et elle n'a pas arrêté de nous envoyer des averses. Le site, à deux heures de route à l'est de Toronto, est utilisé par Mercedes pour son programme de conduite de performance supervisé par RaceINC International. La piste en soi est l'une des plus sécuritaires qui existent, mais c'est aussi une piste assez technique pour ceux qui veulent apprendre à conduire au-delà des limites de vitesse normalement permises.

Au début (je parle de 1967), il y avait Hans Werner Aufretch et Erhard Melcher. Ces deux ingénieurs raffolaient de créer des moteurs qui faisaient aller les voitures plus vite, ceci dans le simple but de gagner des
courses. Le nom de leur compagnie, AMG, est un sigle qui désigne Aufretch, Melcher et Grossaspach, cette dernière étant la ville où Aufretch est née. Le succès a été quasi instantané, avec une victoire impressionnante aux 24 Heures de Spa grâce à une 300 SEL 6.8. Les décennies qui ont suivi ont été marquées par d'autres triomphes, une plus grande expérience et surtout l'intérêt de Mercedes. En 1993, la première voiture Mercedes/AMG «de série» a vu le jour: la C 36. Six ans plus tard, le constructeur allemand contrôlait 51 % de AMG et en 2005, 100 %. Le nom de la société commune a donc changé pour Mercedes-AMG GmbH. Aujourd'hui, les ventes de AMG sont excellentes. Le Canada, le Japon, les États-Unis et l'Allemagne sont les plus gros acheteurs par capita de voitures modifiées par AMG.

Ce que je trouve vraiment fascinant, et je suis convaincu que vous serez d'accord avec moi, c'est la philosophie de AMG: «un homme, un moteur». Chaque moteur est conçu et assemblé à la main par le même individu, du
début à la fin. Mercedes précise que si l'un des 41 ingénieurs experts certifiés tombe malade, par exemple, le moteur sur lequel il travaillait ne sera complété qu'à son retour. Chaque ingénieur signe ensuite son oeuvre par le biais d'une plaque.

Sur le circuit, une longue file de «muscle cars» allemands de luxe attendaient de voir leurs limites être testées. De la petite et furtive SLK 55 jusqu'aux grandes et phénoménales S et SL 65, toutes y étaient. Au cours de la matinée, nous avons été invités à faire connaissance avec les voitures sur les routes de la région de Shannonville, puis sur un parcours en slalom, une aire consacrée aux manoeuvres d'évitement et -- la cerise sur le sundae -- le rapide circuit.

Étant donné que nous ne disposions que d'un temps limité avec ces voitures, j'ai seulement pu faire l'essai de la CLS 63 et de la SL 65 sur le circuit. Ces deux bolides renferment des moteurs hors du commun qui développent respectivement 507 et 604 chevaux (plus de détails techniques à la fin de cet article). Il va sans dire qu'avec la piste détrempée, c'était pratiquement impossible d'appuyer à fond sur l'accélérateur sans que les témoins lumineux des systèmes antipatinage et antidérapage ne s'allument. Par contre, une fois qu'elles ont pris leur momentum, les deux machines peuvent vraiment s'envoler, comme si elles avaient des ailes, de 100 à 160 km/h en moins de temps qu'il n'en faut pour lire cette ligne.