Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

GMC Sierra 1500 SLE 4X4 2012 à cabine multiplace: essai routier

GMC Sierra 1500 SLE 4X4 2012 à cabine multiplace: essai routier

Aspect pratique Par ,

L’arrivée de la Sierra 4X4 de GMC à cabine multiplace et à caisse courte ne pouvait tomber mieux ; qu’elle soit dotée d’une doublure de caisse ne pouvait que me rendre encore plus heureux. Après cela, tout le reste n’était que pur bonheur! Toute cette excitation parce que mon fils venait enfin récupérer tout ce qu’il avait laissé derrière lui lors de son départ.

La caisse courte demeure le seul inconvénient de cette Sierra 1500 lorsqu’elle est utilisée comme camion de déménagement. Certains meubles n’y entraient pas aussi bien que nous l’aurions voulu. Remarquez que nous aurions eu le même problème avec le Ford F-150 et le Ram 1500. Finalement, nous avons tout attaché sans difficulté. Nous n’avons eu qu’à retirer les couvercles des anneaux d’arrimage et à pratiquer quelques nœuds que même mon fils avait oubliés depuis les scouts.
 
GMC Sierra 1500 SLE 4X4 2012 à cabine multiplace

La cabine
Lors du premier voyage, la banquette arrière a accueilli les passagers en tout confort. On a pu incliner le dossier et le coussin de siège était suffisamment large pour soutenir les jambes et les cuisses. L’espace pour les pieds était de plus amplement suffisant.

Au deuxième voyage, j’ai relevé la banquette arrière pour charger quatre ou cinq boîtes. Je les ai empilées assez facilement et on a fait le voyage jusqu’à chez mon fils sans encombre.

À l’avant, les sièges chauffants sont offerts en option, mais mon véhicule d’essai équipé de sièges en tissu en était dépourvu, ce qui n’a pas empêché le siège baquet d’être très confortable en toutes circonstances et d’offrir un bon support latéral et lombaire sans être restrictif.

S’il y a un domaine dans lequel la Sierra 1500 2012 excelle, c’est bien les boutons de commande, tous suffisamment gros pour être actionnés même avec des gants. Quelqu’un a finalement compris qu’on doit les manipuler même par temps très froid. Dans la même optique, le tachymètre et l’indicateur de vitesse sont tous les deux suffisamment grands pour être visibles même en plein soleil.
 
GMC Sierra 1500 SLE 4X4 2012 à cabine multiplace tableau de bord
S’il y a un domaine dans lequel la Sierra 1500 2012 excelle, c’est bien les boutons de commande, tous suffisamment gros pour être actionnés même avec des gants. (Photo: General Motors)

Monter à bord
Il faut un peu de persévérance pour profiter pleinement de tout le confort matériel offert. Les marchepieds sont en option et il n’y a pas de poignée de maintien du côté conducteur. Le volant demeure la seule chose suffisamment proche à empoigner pour grimper à bord.

Une fois bien installé, on peut s’évader en toute quiétude. À l’avant, les passagers ont la vie beaucoup plus facile, puisqu’ils disposent d’une poignée à laquelle s’agripper pour se hisser à bord.

Sur la route
Si vous sortez des sentiers battus, la suspension améliorée devient presque essentielle. GMC propose différents ensembles d’options qui ont tendance à se superposer. Certaines concurrentes comme la Toyota Tundra et le Nissan Titan offrent des suspensions haute performance adaptées au modèle.

Le groupe d’options de base Z71 pour la suspension tout terrain de la Sierra comprend le différentiel autobloquant, des amortisseurs monotubes de plus grand diamètre et une barre stabilisatrice plus robuste. Si ce n’est pas suffisant, vous pouvez opter pour un ensemble plus performant, mais le groupe de base couvre l’essentiel et répond à la demande lorsqu’il s’agit de transférer la puissance aux roues.

Le moteur V8 de 5,3 L, qui développe 315 chevaux et 348 lb-pi de couple, est adéquat, mais c’est un point auquel il faut porter une attention particulière, puisqu’il est possible de commander différents moteurs. La version 4x4 à cabine multiplace est équipée d’un V8 de 4,8 L qui développe 302 chevaux, et on peut opter pour le V8 de 6,2 L de 403 chevaux.

Conduire en ville ne pose pas vraiment de problème, puisque tout le monde connaît les camions et l’espace dont ils ont besoin. Les conducteurs ont donc tendance à vous laisser suffisamment d’espace de manoeuvre. Le stationnement constitue le seul problème, car plusieurs espaces en parallèle sont presque aussi longs que le camion.

Il semble plus facile de se faufiler dans les espaces en angle alors que les aires de stationnement des centres commerciaux sont habituellement suffisamment longues, mais un peu étroites. Le stationnement en parallèle demande un peu de pratique et plus d’espace que n’en offre la moyenne des municipalités.
 
GMC Sierra 1500 SLE 4X4 2012 à cabine multiplace vue 3/4 avant
Le groupe d’options de base Z71 pour la suspension tout terrain de la Sierra comprend le différentiel autobloquant, des amortisseurs monotubes de plus grand diamètre et une barre stabilisatrice plus robuste. (Photo: General Motors)

Positionnement sur le marché
GMC positionne la version SLE un peu au-dessus des camions de chantier d’entrée de gamme, même si l’intérieur tient vraiment du camion. Pour s’offrir un peu de luxe, il faut opter pour le SLT ou le Denali. Le prix de départ du SLE 4x4 à cabine multiplace que j’ai essayé est de 39 935 $.

Selon GMC, le Sierra est un « camion de niveau professionnel » et la liste d’éléments individuels offerts en option pour chaque modèle est longue, tout comme la liste des ensembles d’options, qui demeure souvent le meilleur moyen d’obtenir le camion que vous souhaitez. Vous avez l’embarras du choix et vous pouvez personnaliser la Sierra 1500 2012 de GMC selon vos besoins.