Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Honda Ridgeline Sport 2012 : essai routier

Honda Ridgeline Sport 2012 : essai routier

Tout, sauf attirant Par ,

J’ai souvent évoqué Honda et, selon toute vraisemblance, j’aurai bien d’autres choses à en dire encore pour longtemps. Je vous l’accorde, la Honda Accord 2013 semble prometteuse, mais je me garderai de tout commentaire tant que je ne l’aurai pas soumise à l’essai.

Le Honda Ridgeline 2012 : si vous lisez cette critique, il y a fort à parier que c’est parce que vous savez de quoi il en retourne et êtes intrigués par ce qu’elle a à offrir. Par contre, si vous êtes tombés sur cette chronique par erreur, vous retournerez probablement à la page précédente parce que vous n’éprouvez aucun intérêt pour la chose ou n’en avez jamais entendu parler.

Voilà justement le problème avec le Honda Ridgeline 2012. Si vous connaissez ce véhicule, vous êtes chanceux parce que vous connaissez l’un des secrets les mieux gardés de l’industrie automobile. Et si Honda maintient son budget publicitaire à 0 $ et que, malgré tout, vous vous en procurez un, vous aurez mis la main sur une perle rare qui vaudra une belle somme dans 40 ans.

Oubliez l’habit
Le fait est que le Ridgeline est un oiseau rare. Lors d’un récent voyage en voiture dans le nord de l’État de New York, j’ai compté seulement trois camionnettes Honda. En comparaison, j’ai dénombré près de deux douzaines de Nissan Juke; de toute évidence, il y a anguille sous roche – quoiqu’il n’y ait rien qui cloche avec le Juke. Le problème serait-il du côté de la tôle? Entre un Juke et un Honda Ridgeline, je doute que le plus laid soit le dernier...

Honda vient tout juste de lancer cette version sport à 37 790 $. Cependant, des roues noires et une calandre et des phares avant et arrière bordés de noir ne suffisent pas à eux seuls à produire un véhicule « sport ».

En toute vérité, à moins de savoir exactement ce qui se cache derrière le volant, toutes les raisons sont bonnes pour juger le moine par son habit.

Des tonnes d’espace
Ce serait toutefois une grave erreur. Le Honda Ridgeline 2012 dispose d’un coffre dissimulé sous le plancher, d’un ingénieux hayon à double action, d’un habitacle incroyablement spacieux et confortable qui engloutira cinq passagers le temps de le dire grâce à ses larges portières et sa généreuse banquette arrière.

Cette même banquette se rabat pour permettre d’insérer de gros items comme un téléviseur ou une paire de vélos. Quant à l’habitacle, le Honda Ridgeline 2012 offre amplement de dégagement pour les jambes, les épaules, la tête et les coudes.

À ceux qui sont agacés par son allure extérieure, attendez de voir le tableau de bord. Franchement laid, encombrant et froid, mais, pour sa défense, il est facile à utiliser et comporte quelques gros boutons qui sont parfaits pour les mains gantées durant les saisons froides. L’aspect intéressant de l’intérieur, par contre, se trouve dans le grand nombre de compartiments de rangement; je vous mets au défi de réussir à les remplir tous avec des choses utiles.

Agréable à conduire
L’allure un peu singulière du Honda Ridgeline 2012 se laisse facilement oublier dès qu’on démarre le véhicule. Le moteur V6 de 3,5 L prend soudain vie et dès qu’on déplace le levier de vitesse à la position « D », le Ridgeline déploie alors tous ses talents.

Le groupe motopropulseur de 250 chevaux déployant 247 lb-pi de couple est doux et admirablement nerveux. La transmission à 5 rapports glisse d’un engrenage à l’autre sans effort. Pour peu et son conducteur jurerait conduire une Accord V6 AWD surélevée.

Malgré les humbles 250 chevaux indiqués, le Honda Ridgeline 2012 se déplace avec beaucoup d’ardeur. Comme on l’entend surtout ronronner vers 5 000 tours, on profitera de l’autoroute pour rétrograder, histoire d’en retirer un peu de satisfaction.

Le volant est léger, sinon peut-être un peu surassisté, mais ne manque jamais de précision. Les freins sont solides et répondent mieux que prévu. Je devine qu’il en est ainsi parce que ce camion Honda a une capacité de charge de 690 kg (1 521 lb) et une capacité de remorquage de 2 268 kg (5 000 lb). Par contre, quand il est lourdement chargé, il a besoin d’un petit coup de main.

Pour être capable de supporter les éventuelles charges, le Honda Ridgeline 2012 dispose de longerons de cadres de châssis en acier à haute résistance mécanique (HSS) avec raidisseurs internes et – du moins, c’est ce que je crois – une suspension de gamme moyenne. En réalité, ce gros Honda se débrouille assez bien pour une camionnette.

Laissez-lui le temps!
Le Honda Ridgeline, comme je l’ai déjà dit, est en avant de son temps. Je souhaite seulement que Honda joue bien ses cartes, s’accroche à la chose, lui donne l’esthétique qu’elle mérite à sa prochaine version et investisse dans une bonne mise en marché.

Avec un prix de départ juste sous la barre des 35 $k, il pourrait être difficile de convaincre un acheteur potentiel dont le budget est de 25 $k. Cependant, quand il aura compris tout ce qu’offre le Honda Ridgeline 2012, il pourrait très bien admettre qu’après tout, une deuxième voiture familiale n’est plus tout à faire nécessaire. En voilà une économie!

Le Toyota Tacoma, roi actuel de cette catégorie, ainsi que le Chevrolet Colorado et le Nissan Frontier sont ses plus sérieux concurrents.

Essais routiers et évaluations

Consommateurs
Honda Ridgeline 2012
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler

Sommaire de l'évaluation

    Honda Ridgeline Sport 2012
    Honda Ridgeline Sport 2012
    Évaluer ce véhicule
    Esthétique
    Accessoires
    Espace et accès
    Confort
    Performance
    Dynamique de conduite
    Sécurité
    Appréciation générale
    Nom
    Courriel
    Commentaire
    Mot de passe
    Mot de passe oublié? Cliquez ici
    Annuler
    Gallerie de l'article