Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Essai du Honda HR-V 2019 : Changé, mais pas tant que ça

Le constructeur nippon a mis un certain temps avant de riposter aux premiers véhicules utilitaires de poche. Lancé en 2015 en tant que modèle 2016, le Honda HR-V est venu combler un vide dans l’alignement de la marque, juste au-dessus de la Fit – les deux modèles partagent la même architecture d’ailleurs – et sous le populaire CR-V.

Pour 2019, l’utilitaire de poche a droit à quelques retouches de mi-parcours et même à une modification de la fiche technique. Mais, pour le reste, Honda semble respecter à la lettre sa philosophie de ne pas trop chambouler le produit.

J’ai pu m’asseoir derrière le volant de plusieurs livrées 2019 récemment, ce qui m’a permis de constater à quel point l’automobile évolue rapidement, contrairement à ce HR-V qui semble figé dans le temps.

Un design renouvelé ?
Pas de doute, le plus petit utilitaire Honda ne change pas de forme pour 2019, la silhouette du petit véhicule qui conserve cette fenestration en amande, la poignée de la portière arrière qui est toujours logée à même ce pilier C. Les arêtes sur les flancs sont également de retour, tout comme la portion arrière qui ressemble à s’y méprendre à celle du modèle en service depuis quatre ans. Quoique les plus fins auront peut-être remarqué le pot d’échappement chromé, ce qui n’était pas le cas sur le modèle de l’an dernier.

Photo : V.Aubé

Heureusement, le choix des jantes de 17 pouces disponibles change (pour les livrées plus cossues), mais à mon avis, l’effet surdimensionné n’est pas très réussi, ces nouvelles roues qui paraissent plus petites que par le passé. De plus – et c’est à ce niveau que c’est le plus marquant –, le bouclier a reçu la visite des designers de la marque, cette bande chromée qui présente un écusson « H » plus imposant que jamais, tandis que le reste du museau est lui aussi remanié. Il s’agit là d’une refonte discrète, mais telle est la manière de faire chez Honda.

Ça ne change pas beaucoup à l‘intérieur
Fidèle à ses habitudes, le constructeur nippon ne touche à rien ou presque à l’intérieur. C’est plutôt dans les détails que l’habitacle est bonifié. En effet, l’intégration des systèmes Apple CarPlay et Android Auto devrait plaire aux plus technos d’entre nous. Le système de navigation, exclusif à cette livrée Touring la plus dispendieuse, a lui aussi été révisé pour un affichage plus clair.

Notez aussi cette molette pour contrôler le volume de la chaîne audio, un bouton qui était tout simplement absent par le passé : il y a des commandes qui ne peuvent tout simplement pas être modifiées! Quant aux porte-gobelets, leur forme aurait changé pour accueillir une plus grande variété de verres et de bouteilles.

Photo : V.Aubé

Pour le reste, c’est du pareil au même, la planche de bord qui se distingue encore par ses trois buses de ventilation du côté passager et cette console centrale qui sépare littéralement les deux passagers de la première rangée. Un mot sur le contrôle tactile de la climatisation : c’est peut-être facile à nettoyer, mais pas très intuitif, puisqu’il faut constamment quitter la route des yeux pour ajuster celle-ci en conduisant.

Même si c’est le poste de pilotage qui est important pour le conducteur, c’est encore l’arrière qui m’impressionne le plus à bord du HR-V. Pour ceux et celles qui doivent transporter des objets encombrants à l’occasion, cette fameuse banquette repliable dans tous les sens rend vraiment de précieux services. Grâce à ce positionnement du réservoir à essence sous la première rangée, les ingénieurs ont pu abaisser les ancrages de cette banquette. Résultat : on peut replier l’assise vers le haut (en tout ou en partie) ou carrément replier la banquette (en tout ou en partie) dans le plancher. Aucun autre VUS de la catégorie n’arrive à engouffrer autant de litres derrière la première rangée de sièges.

C’est moins reluisant derrière le volant
Le déclin de la boîte manuelle se poursuit également au sein du HR-V 2019. Eh oui, l’utilitaire était disponible avec une bonne vieille boîte manuelle jusqu’à l’an dernier, mais cette option se limitait aux livrées de base privées du rouage intégral. À partir de 2019, le Honda HR-V est exclusivement livré avec une boîte de vitesses à variation continue, même dans l’édition LX à deux roues motrices. Le constructeur n’est pas fou : la très grande majorité des consommateurs opte pour la transmission automatisée.

Photo : V.Aubé

De toute manière, les ingénieurs ont retravaillé cette dernière pour 2019 afin de rendre la conduite plus « naturelle » et plus silencieuse grâce notamment au système Active Noise Cancellation (exclusif aux versions Sport et Touring) qui utilise la chaîne audio lors de la phase inverse des signaux afin de réduire les sons à basse fréquence provenant de la route.

La présence du moteur 4-cylindres de 1,8-litre (d’une puissance de 141 chevaux et un couple de 127 lb-pi) sous le capot est un gage de fiabilité, le moulin qui a été boulonné sous le capot de l’ancienne Honda Civic dans sa dernière application à l’extérieur du HR-V. Malheureusement, cette vieille technologie est loin d’être la plus raffinée et ça paraît derrière le volant. Le moteur se fait encore entendre lors des accélérations soutenues – et même lors des reprises sur l’autoroute – et sa sonorité est très loin de celle du merveilleux moulin de la Civic Type R. Disons que ça manque de muscle!

Et cette boîte de vitesses ne fait rien pour améliorer les choses, et ce, malgré le fait qu’elle fait du bon boulot malgré tout . Je crois tout de même qu’une bonne vieille automatique donnerait au petit utilitaire un caractère plus sportif. Mais bon, l’adjectif « sport » ne s’applique pas vraiment au HR-V, contrairement à d’autres options de la catégorie. Pour y arriver, je verrais bien le 4-cylindres turbo de 1,5-litre de cylindrée (déjà en service dans le CR-V et la Civic) être implanté sous le capot du HR-V, mais bon, Honda en a décidé autrement. Peut-être lors de la vraie refonte, qui sait?

En revanche, l’utilitaire de poche demeure un véhicule facile à vivre au quotidien avec sa direction légère, sa consommation de carburant raisonnable et son confort satisfaisant pour une plateforme de voiture sous-compacte. Et c’est notamment pour ces raisons que les consommateurs craquent pour le Honda HR-V.

Le mot de la fin
Ce n’est pas le plus sportif, ni même le plus avancé sous le capot, mais pour la fiabilité éprouvée, le confort et la grandeur de son coffre, le HR-V demeure une option intéressante dans ce créneau, surtout pour les consommateurs qui veulent un véhicule simple à utiliser au jour le jour. Au risque de me répéter, ces commandes tactiles au centre du tableau de bord me donnent des boutons, mais pour le reste, je continue de croire que le Honda HR-V est un excellent choix malgré son âge.

 

Consultez notre inventaire de véhicules Honda HR-V d'occasion disponibles dans votre région du Canada

Photo : V.Aubé

Essais routiers et évaluations

Consommateurs
Honda HR-V 2019
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Honda HR-V 2019
honda hr-v 2019
Honda HR-V 2019
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Photos :V.Aubé
Photos du Honda HR-V 2019