Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Hyundai Accent Berline GLS 2008 : essai routier

Hyundai Accent Berline GLS 2008 : essai routier

Pour la ville Par ,

Jusqu'à tout récemment, Hyundai était la reine incontestée des voitures sous-compactes, jusqu'à ce que Toyota se présente, il y a quelques années, avec une certaine Echo et une Yaris. En effet, au chapitre des ventes, Toyota a vivement attaqué le château fort de Hyundai.

Hyundai s'est bâti une réputation enviable en termes de véhicules et de fiabilité.

C'est donc à coup de promotions, de garanties extraordinaires et de rabais que l'entreprise entend attirer de nouveaux acheteurs. Présente depuis maintenant 25 ans sur le marché canadien, Hyundai s'est bâti une réputation enviable en termes de véhicules et de fiabilité. Au cours des dernières années, de nombreux véhicules, plus luxueux les uns que les autres, ont fait leur apparition dans les salles d'exposition, mais la Hyundai Accent résiste toujours.

Le style n'est certainement pas l'argument de vente le plus fort de cette petite voiture. Même si, en version GLS, notre modèle d'essai, on est tenté d'en rehausser l'image au moyen de phares antibrouillard et de jantes en aluminium, la robe demeure tristement fade. C'est encore plus triste à l'intérieur; en effet, on y a disposé les commandes essentielles sur ce qui s'apparente à un tableau de bord; c'est à peu près tout. La finition générale ne vous incitera pas à téléphoner à votre mère pour lui en parler, mais, pour la catégorie, c'est correct.

Comme on peut s'y attendre d'une voiture de cette gamme, l'équipement n'est pas très généreux : ici, on oublie les systèmes Bluetooth et de navigation et l'on se concentre, dans le meilleur des cas, sur les portes et les glaces électriques. Même le système de freinage antiblocage n'est pas de série; pour l'obtenir, il faut cocher l'option GLS, sinon, bienvenue dans les années 1980. Au moins, Hyundai offre, en option, les rideaux de sécurité gonflables.

Pour quatre personnes, l'habitacle offre suffisamment d'espace, même pour les longs trajets; les passagers arrière y trouvent leur compte grâce à un bon dégagement pour les jambes. La position de conduite est bonne en partie en raison du réglage en six directions qui offre un confort certain et des positions variées.

Exclusivement pour la ville
Avec le petit 4-cylindres en ligne de 1,6 litre développant 110 chevaux, il serait utopique de parler d'accélérations. En plus d'être bruyant, le moteur manque d'énergie, ce qui est souffrant lors des dépassements et des entrées sur l'autoroute. Je dois admettre qu'une trentaine de chevaux additionnels ne serait pas un luxe pour améliorer le rendement de la voiture. Il faut toutefois donner une mention honorable à la consommation de carburant qui se situe, en conduite combinée, autour des 8,5 litres aux 100 kilomètres.

Comme on peut s'y attendre d'une voiture de cette gamme, l'équipement n'est pas très généreux.