Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Essai du Hyundai Santa Fe 2019 : pleine maturité

Hyundai travaille actuellement à peaufiner et définir sa gamme de VUS. Elle la rafraîchit et l’améliore tout en lui ajoutant des modèles. Ce fut le cas avec le petit Kona et ce le sera de nouveau avec le diminutif Venue, ainsi que le plus gros Palisade. Cette année, c’est au tour du Santa Fe d’être substantiellement revu avec l’arrivée du modèle de quatrième génération. Et, sans aucun doute, l’édition 2019 possède tous les éléments d’un modèle qui est arrivé à pleine maturité. Hyundai a bien fait les choses à bien des égards.

Le Santa Fe, de même que son petit frère Tucson, est devenu un meuble dans le paysage automobile canadien, et il est facile de comprendre pourquoi. Tous deux sont des VUS polyvalents à cinq places, sont dotés d’intérieurs de qualités décentes, s’avèrent relativement fiables et proposent suffisamment de puissance pour satisfaire celui installé derrière le volant.

Le Santa Fe 2019 emprunte sa plateforme au Sorento de Kia. Cette dernière est légèrement plus large que celle du modèle Santa Fe Sport qui est remplacé. Cela se traduit par un gain en espace à l’intérieur. Pour l’instant, il n’y a qu’une version à deux rangées de sièges du nouveau modèle et elle est livrable en étant habillée de quatre façons : Essential, Preferred, Luxury et Ultimate. Le Santa Fe XL demeure au catalogue sous l’ancienne configuration. Il faudra voir si une variante à trois rangées de la nouvelle mouture verra le jour ; ce rôle pourrait bien être réservé au Palisade qui fera ses débuts en juin prochain.

Photo : D.Boshouwers

L’allure
La coquille qui repose sur la nouvelle architecture a été redessinée afin d’offrir une apparence plus moderne et celle-ci ne déplaît pas à l’œil. Que vous aimiez ou non les phares ultras minces qui reposent au-dessus de la grille, il faut admettre qu’ils produisent l’effet escompté. Du reste, la carrosserie est un mélange agréable de formes généralement carrées, agrémentées de traits bien définis qui ajoutent de l’élégance et de la définition au design.

Ce que ce dernier n’arrive pas à accomplir, toutefois, c’est de permettre la différenciation du modèle de tous les autres VUS dans le segment. Si vous cherchez un produit distinct, allez vous chercher un Jaguar I-Pace ou quelque chose du genre. Ce n’est pas que l’édition 2019 du Santa Fe est ennuyeuse à regarder ; elle est même bien proportionnée. C’est juste qu’elle ressemble à une douzaine d’autres véhicules dans la catégorie.

Photo : D.Boshouwers

L’intérieur
Hyundai n’a pas lésiné sur les améliorations devant être apportées à l’intérieur. Le tableau de bord reçoit des matériaux doux au toucher et de bonne qualité. Le dégagement pour la tête et les jambes est généreux à l’avant, et surtout, à l’arrière.

La version de base est servie avec un écran de sept pouces pour le système multimédia. Vous y trouverez les applications Apple CarPlay et Android Auto. En prime, quatre ports USB sont à votre disposition. Même avec cette version de base, on profite du volant chauffant et des sièges chauffants. Sur les variantes Luxury et Ultimate, les baquets avant peuvent aussi être ventilés et la fonction de chauffage des sièges rejoint l’arrière.

Avec la mouture Ultimate, vous profitez aussi de la recharge sans fil pour cellulaire, de l’affichage tête haute et d’un écran plus large (huit pouces) à la hauteur du système multimédia qui inclut aussi la navigation. Sur toutes les variantes, sauf la proposition de base, les sièges arrière sont montés sur glissières pour qu’on puisse décider si on veut plus d’espace pour les jambes ou pour le volume de chargement.

Photo : D.Boshouwers

Parlant du volume, justement, il est victime de l’espace très généreux proposé à la deuxième rangée. Ce n’est quand même pas petit, on s’entend, mais même avec les sièges arrière baissés, on se trouve avec 2019 litres de capacités ; c’est décent, mais pas impressionnant. En revanche, Hyundai a intégré au plancher quelques espaces de rangement qui peuvent servir à cacher des objets… ou à mettre un semblant d’ordre.

La sécurité
Encore une fois, Hyundai n’a pas tourné les coins ronds en adoptant comme prémisse qu’un véhicule conçu pour la famille doit être équipé pour la protéger. Ainsi, le régulateur de vitesse est adaptatif et comprend l’alerte de collision frontale avec la détection des piétons. L’assistance au maintien dans la voie et les feux de route automatiques sont livrables avec la version de base, de série avec toutes les autres déclinaisons.

Quelques caractéristiques sont absentes avec la proposition de base, mais sont livrées automatiquement sur les autres. On parle ici des avertisseurs d’angles morts et de circulation transversale, toutes deux avec fonction d’évitement de collision. On retrouve aussi l’assistance sécuritaire à la sortie. Si un objet (vélo, voiture, etc.) est détecté avant l’ouverture de la portière, celle-ci se trouve verrouillée temporairement pour éviter que quelqu’un sorte et se trouve en danger.

Une autre caractéristique qui mérite d’être mentionnée est l’alerte pour les occupants arrière. Si un mouvement est perçu à cet endroit après que le conducteur ait quitté le véhicule, le système va enclencher le klaxon de la voiture. Le dispositif peut même être configuré pour qu’un message texte soit envoyé au conducteur.

Photo : D.Boshouwers

Le cœur
La famille Santa Fe compte quatre variantes et celles-ci peuvent recevoir deux moteurs. La traction intégrale est en option (2000 $) sur le modèle de base, livrée de série sur les autres. Le moteur servi d’office est un 4-cylindres de 2,4 litres qui travaille de concert avec une transmission automatique à huit rapports avec mode manuel. La puissance est de 185 chevaux et le couple maximal est de 178 livres-pieds.

L’autre moteur, livrable sur la variante Preferred et standard avec les deux modèles les plus huppés, est un 4-cylindres turbo de 2 litres qui propose 235 chevaux et 260 livres-pieds de couple. La même boîte de vitesse y est jumelée. Ma version d’essai était une déclinaison Ultimate équipée de ce dernier bloc.

Quant à la traction intégrale HTRAC, elle travaille de concert avec les modes de conduite que l’on peut choisir (Comfort, Sport et Smart). Il est aussi possible de verrouiller le tout pour se trouver en mode intégral de façon permanente.

Photo : D.Boshouwers

Comme est souvent le cas avec des véhicules qui ne sont pas des berlines équipés d'un esprit un brin sportif, le mode Sport accomplit peu à part de garder les vitesses un peu plus longtemps, question de faire crier le moteur quand le conducteur se prend pour un Schumacher. À mon avis ce mode sera peu sollicité par les conducteurs. Le mode Smart, quant à lui, veille sur ce que fait le conducteur et change automatiquement entre les configurations Comfort et Smart, au besoin.

La conduite
Sans surprise, un peu à l’image de la robe du véhicule qui se fond dans le paysage, l’expérience de conduite est tout à fait compétente, mais tout aussi anonyme. La direction est relativement précise, réactive, et la tenue de route inspire la confiance. La suspension est suffisamment ferme tout en étant suffisamment souple pour plaire à toute la famille. En revanche, rien d’excitant avec les accélérations. La puissance n’est pas en cause, mais elle se manifeste de façon trop discrète.

Mais justement, c’est le but avec ce type de véhicule. Il n’est pas là pour exciter, mais pour offrir du confort et de la polyvalence. Vue de cet angle, c’est un succès. En prime, l’intérieur joue la carte du luxe ; pas mal pour un constructeur qui fabriquait, il n’y a pas si longtemps une voiture nommée Pony.

Enfin, en matière de consommation, ma semaine s’est terminée avec une moyenne de 13,8 aux 100 kilomètres alors que le mercure oscillait entre 5 et 10 degrés Celsius. Ce véhicule ne vous permettra pas d’économiser à la pompe comparativement à d’autres, soyons clairs, mais pour être honnête, il est important de spécifier que les deux tiers de mes trajets se sont déroulés en ville. Au moins, la fonction départ/arrêt permet de faire quelques économies de ce côté.

Consultez notre inventaire de véhicules Hyundai Santa Fe d'occasion disponibles dans votre région du Canada

 

Photo : D.Boshouwers

Le Hyundai Santa Fe 2019

On a aimé

Espace généreux aux deux premières rangées
Bonne suspension
Suffisamment de puissance (deux moteurs)
Intérieur de qualité supérieure

On a moins aimé

Le volume de chargement n’est pas une référence dans la catégorie
Pas très excitant à conduire
Consommation de carburant : ce n’est rien pour écrire à sa mère

Essais routiers et évaluations

Consommateurs
89%
Hyundai Santa Fe 2019
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Hyundai Santa Fe 2019
hyundai santa-fe 2019
Hyundai Santa Fe 2019
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Photos :D.Boshouwers
Photos du Hyundai Santa Fe 2019