Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Premier essai de la Hyundai Sonata 2020 : Une autre définition de la beauté

Montgomery, Alabama - C’est tout près de l’usine de fabrication du géant coréen en Alabama que Hyundai a présenté sa huitième génération de Sonata. Souvenez-vous à la fin des années 80, Bromont devait devenir le chef-lieu de l’entreprise en Amérique du Nord. À voir la taille de ce complexe avec plus de 3000 employés, le Québec a réellement perdu une belle opportunité. 

Il a en coulé de l’eau sous les ponts depuis cette première génération qui était basée sur une plateforme et des mécaniques Mitsubishi. La version 2020 est moderne et comme en 2011 au moment où Hyundai a voulu donner un coup de fouet au concept, les designers ont utilisé la provocation comme outil de travail.

Un concept polarisant
À en juger par les commentaires des nombreux internautes, le capot qui descend sous la ceinture de caisse sans joint donne un aspect de « barbotte » à la calandre. Certains aiment, mais la majorité déteste. Je fais partie de ceux qui aiment cette initiative qui donne un style distinct, c’est différent.

Photo : B.Charette

Ce qui n’est pas très réussi toutefois est cette bande chromée d'un pouce de large qui va des phares au capot et tout autour du cadre de la fenêtre. C’est un clin d'œil à la Sonata 2011, qui présentait un travail similaire qui se veut la représentation graphique d’un lasso. Le joint trop évident en plein milieu de la bande donne l’impression d’un travail d’après marché et gâche le style sinon assez homogène de cette berline.  Le profil de faux coupé 4 portes est sans doute le meilleur angle pour regarder la voiture. 

Une nouvelle plateforme (qui va aussi servir de base à des VUS) permet d’abaisser le centre de gravité, profite d’un empattement plus long et d’une longueur totale qui frôle les 5 mètres. 

Les phares à DEL offrent une belle signature visuelle à l’avant comme à l’arrière avec une forte présence et des feux arrière s'enroulant autour du couvercle du coffre qui n’ont pas manqué d’attirer notre attention. Avec un cx de 0,27, cette nouvelle Sonata est aussi aérodynamique. Une qualité qui contribue au silence de roulement et à l’économie de carburant. 

Photo : B.Charette

Choix de deux moteurs
Le modèle de base (Preferred) arrive avec un 4 cylindres de 2,5 litres à de 191 chevaux et 181 lb-pi de couple. Conçu pour offrir une économie de carburant, il offre avant tout une conduite silencieuse et confortable. 

Les autres modèles (Sport, Luxury et Ultimate) ont droit à un moteur 1,6 litre turbo qui ironiquement est moins puissant avec 181 chevaux, mais plus de couple avec 195 lb-pi qui fait sentir sa présence en accélération tout en sauvant un peu sur le carburant. 

Notre modèle Ultimate a maintenu durant notre trajet de près de 500 km en l’Alabama et la Louisiane une moyenne de 7,2 litres aux 100 km. Les deux moteurs sont couplés à une boîte de vitesses automatique à convertisseur de couple à 8 vitesses entraînant les roues avant (il n’y a pas de version à 4 roues motrices). La transmission à bouton-poussoir comprend des palettes de changement de vitesse dans les variantes 1,6 litre turbo.

Photo : B.Charette

Pour ceux qui se demandent si le modèle hybride va revenir, la réponse est oui : au printemps prochain. Et pour ceux qui veulent une meilleure réponse sous le pied droit, une Sonata N-Line arrivera vers la fin de l’été 2020. Impossible d’avoir des détails pour le moment, mais la dernière génération de Sonata offrait une version turbo à 245 chevaux. On fera sans doute un peu mieux.

Technologie embarquée
La technologie embarquée est devenue un incontournable dès qu’il s’agit de berlines un tant soit peu haut de gamme et Hyundai n’y échappe plus. Vous avez de série dans tous les modèles la technologie Hyundai Smart Sense Tech. Il s’agit d’une suite de fonctions d’assistance au conducteur comprenant l’assistance à la collision avant, régulateur de vitesse intelligent, assistance au suivi de la voie, assistance à la conduite sur route, surveillance du conducteur, prévention des collisions de stationnement, moniteur d’angles morts et assistance de circulation transversale. 

Parmi les technologies proposées en option, deux méritent d’être saluées. La première s'appelle "Moniteur d'angle mort" et si vous connaissez déjà le LaneWatch de Honda, cette configuration fait encore mieux. Alors que le système Honda ne vous montre que la vidéo de votre angle mort droit sur l’écran central du tableau de bord, les caméras Hyundai afficheront vos zones aveugles côtés gauche et droit (en fonction du clignotant que vous utilisez) et les affichent à la place du tachymètre (à gauche) et du tachymètre (à droite) sur le tableau de bord devant le conducteur. Simple et très efficace.

Photo : Hyundai

Il y a aussi le "Remote Smart Parking Assist" (RSPA), un système conçu pour les espaces étroits de stationnement comme les condominiums. À l’aide des flèches sur le porte-clés, vous pouvez diriger comme un drone votre voiture dans l'espace restreint et l'éteindre. Lorsque vient le moment de partir, il vous suffit d’inverser la procédure et d’amener la voiture à vous. La clé peut fonctionner jusqu’à 10 mètres en théorie. 

Les utilisateurs peuvent stocker leurs paramètres individuels (siège, miroirs, son, autorisations) dans le profil des applications. Ils peuvent également partager à distance l'accès au véhicule; par exemple une clé numérique peut être envoyée sous forme d'invitation, avec une durée définie (d'une minute à un an) et même en fixant des restrictions au type d'accès (pour le voiturier ou les jeunes conducteurs). Notons aussi que vous avez droit à Apple CarPlay et Android auto de série, un écran de 10,25 pouces.

Sur la route
Le cuir dominait l’intérieur de notre version Ultimate qui est sinon recouvert dans ses versions d’entrée de gamme de tissu. Le poste de pilotage est axé vers le conducteur avec un écran d’affichage incliné vers la gauche. Les sièges sont confortables, la position de conduite se trouve facilement et l’instrumentation est intuitive.

La forme en plongée de l’avant du véhicule aide à procurer une bonne visibilité et le format de presque 5 mètres de long n’est pas du tout intimidant. La bonne dimension de la fenestration contribue aussi à donner une visibilité sans encombre. Les passagers, peu importe la place qu’ils occupent dans la voiture, seront à l’aise et le coffre est généreux à 453 litres.

Si vous recherchez du nerf derrière le volant, il faudra attendre la version N-Line. Le moteur 1,6 turbo que nous avons mis à l’essai est souple, silencieux et économe, mais pas sportif, ce qui en soi n’est pas un défaut, mais on va ici privilégier une conduite plus coulée.

Conclusion
Pour le moment aucun prix n’a encore été annoncé même si la voiture arrive dans quelques semaines chez les concessionnaires. Nous savons déjà que ces prix seront comparables à ceux de la Toyota Camry et Honda Accord qui dominent encore ce marché qui malgré sa chute de popularité représente encore un segment de vente important. Même si le prix sera sans doute un peu à la hausse, cette Sonata représente un pas en avant tant au chapitre de la technologie embarquée que de dans le raffinement de conduite.

Photo : B.Charette

On aime

Excellent rapport prix /technologie
Un style unique
Roulement silencieux
Excellente finition

On aime moins

Puissance un peu modeste des moteurs
Pas de 4 roues motrices 
Le sélecteur de vitesses à bouton-poussoir

La concurrence principale

Honda Accord
Toyota Camry
Nissan Altima
Mazda 6

Photo : B.Charette

Essais routiers et évaluations

Consommateurs
Hyundai Sonata 2020
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Photos :Hyundai
Photos de la Hyundai Sonata 2020