Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Hyundai Veracruz Limited 2007 : essai routier

Hyundai Veracruz Limited 2007 : essai routier

Encore un preuve du sérieux de Hyundai Par ,

Le constructeur coréen Hyundai a des idées de grandeur, et pas seulement au chapitre des ventes. En effet, après avoir connu un vif succès dans le segment des petits utilitaires sport, il s'attaque maintenant au marché des véhicules de plus grand format. C'est dans cet esprit que Hyundai a lancé, il y a quelques mois, son tout nouveau multisegment baptisé Veracruz.

Le Veracruz est la première incursion de Hyundai dans le créneau des multisegments de grand format.

Précisons-le tout de suite : le Veracruz n'a rien de commun avec ce à quoi Hyundai nous avait habitués. En matière de prix, par exemple, c'est la première fois que le constructeur propose un véhicule dans une fourchette aussi élevée, soit entre 39 900 et 45 900 $. Il faudra donc aux acheteurs une bonne dose de confiance pour se rendre à leur concessionnaire coréen habituel pour faire l'essai d'une voiture de cette gamme. Mais Hyundai n'a pas fait les choses à moitié, et ceux qui monteront à bord du Veracruz en seront quitte pour une fort agréable surprise.

Du luxe sans compromis
Je vous entends glousser d'ici : une Hyundai qualifiée de luxueuse, cela ne cadre pas avec les préjugés que traîne la marque. Et pourtant, il vous faudra bien vous raviser. Dans les faits, la liste d'équipement du Veracruz est tellement longue qu'on n'offre pas vraiment de modèle de base. Tout au plus une version GLS qui affiche une sellerie de cuir avec des sièges chauffants, la transmission intégrale verrouillable en mode 50-50 entre l'avant et l'arrière, des suspensions indépendantes, une barre antiroulis de grandes dimensions, tous les systèmes électroniques embarqués de série (dont le contrôle électronique de la stabilité et la répartition électronique du freinage) en plus, bien entendu, des commandes audio au volant.

Une motorisation unique
Sous le capot, un moteur V6 de 3,8 litres développant quelque 260 chevaux, ce qui se révèle bien suffisant malgré la masse imposante du véhicule. Il faut dire que la boîte de vitesses automatique à 6 rapports effectue un boulot sans reproche, agissant avec célérité quand le besoin s'en fait sentir et sans que le conducteur n'ait le moindre désagrément.
Ainsi outillé, le Veracruz peut tracter jusqu'à 3500 livres, ce qui en fait l'un des plus puissants dans ce créneau. Il faut dire que le couple, abondant à mi-régime, permet d'utiliser aisément toute la puissance du moteur. Sur les routes sinueuses de l'Île de Vancouver, une simple évaluation nous a permis d'atteindre le 0 à 100 km/h en 9,3 secondes.

Une seule motorisation est offerte soit un V6 de 3,8 litres couplé à une boîte automatique à 6 rapports.