Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Infiniti FX45 2003

Infiniti FX45 2003

Par ,

Un guépard bionique ?

Après avoir frôlé la catastrophe, le groupe NissanRenault est en pleine reprise. Depuis trois ans, la stratégie adoptée ressemble à s'y méprendre à celle de Chrysler dans la première moitié des années 90. Réduction de la dette et retour à la profitabilité via un design unique et attachant, en plus d'une motorisation simple et efficace qui permet de réduire d'une façon draconnienne les coûts de fabrication. La berline G35 et son coupé, et maintenant le nouvel utilitaire FX45 sont garants de cette initiative du fabricant japonais. On ne peut que s'en réjouir...

Prolongeant la philosophie de la marque dans le monde jusque-là inexploité par Infiniti des véhicules moins utilitaires que sportifs, le FX45 est un véhicule à moteur à l'avant de haut de gamme orienté sur la performance. Ce n'est pas pour rien si l'on entend les porte-parole de la marque dire de cet élégant véhicule qu'il s'agit plutôt d'un mélange entre une voiture sportive et un VUS.

C'est sans doute sous l'effet des vapeurs provoquées par l'enthousiasme du moment, dans le cade du lancement, que la future FX45 a été identifiée comme étant un "guépard bionique". Pourquoi pas ? Le guépard est l'animal terrestre le plus rapide et s'il est bionique en plus, sa puissance est donc décuplée par une technologie de pointe. La concurrence doit s'agripper.

Ce félin de la route est a un ADN fortement typé Nissan. Le V6 de 3,5 litres (le VQ35 de Nissan) qui équipe la version plus économique de la bête (FX35) profite des mêmes arrangements que le G35 coupé, à 280 chevaux. Sa plate-forme est, elle aussi, un dérivé de la plate-forme FM sur laquelle s'assoient la 350Z de Nissan et les deux G35. Pour satisfaire les exigences relatives à un utilitaire, cette plate-forme a été renforcée au niveau des traverses latérales, de l'intérieur des ailes arrière et à l'avant, les appuis aux montants de suspension ont également subi des modifications en ce sens. Le V8 de 4,5 litres (tel que vu sur les Q45 et M45) développe quant à lui 315 chevaux, avec un couple de 329 lb-pi. Les deux moteurs sont faits d'un alliage de métaux léger et profitent d'un système de calage variable des soupapes et d'un contrôle électronique du papillon des gaz (Throttle-by-wire). À cela s'ajoute une transmission automatique à cinq rapports.

La suspension avant est munie d'amortisseurs ajustés afin de réduire la vibration de la direction, les amortisseurs étant conçus de façon à absorber les faibles mouvements à fréquence élevée qui pourraient être produits par un revêtement inégal, par exemple (on soupçonne qu'un des ingénieurs chez Infiniti ait visité le Québec...).