Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Infiniti G37x Sport 2009 : essai routier

Infiniti G37x Sport 2009 : essai routier

Attention, BMW! Par ,

La suprématie de la BMW 335i dans le segment des berlines sport de luxe d'entrée de gamme est indéniable.

Vraiment?

Puissance supérieure, prix inférieur
Cette semaine, j'ai essayé la nouvelle Infiniti G37x Sport 2009 à traction intégrale et sa cavalerie de 328 chevaux. Soyons clairs, c'est 28 chevaux de plus que sa grande rivale allemande, qui coûte pourtant quelque 6000 dollars additionnels.

C'est l'incroyable pouvoir de dépassement de la G37x sur l'autoroute qui m'a le plus impressionné.

Certes, la 335i génère plus de couple : 300 lb-pi à 1400 tr/min comparativement à 269 lb-pi à 5200 tr/min pour la G37. En revanche, cette dernière possède une boîte automatique à sept rapports (un de plus que la BMW), ce qui lui permet de mieux exploiter la plage de couple disponible.

Alors que la 335i est alimentée par un moteur biturbo à six cylindres en ligne, la G37x renferme un V6 atmosphérique de 3,7 litres. Ce moteur à double arbre à cames en tête emploie un système de distribution à levée et à durée d'ouverture variables ainsi qu'un système de contrôle de la distribution à variation continue pour les soupapes d'admission qui optimisent la performance.

Un style à la hauteur
Peu de changements esthétiques sont à signaler pour 2009. La voiture conserve son look de berline musclée avec sa posture agressive et ses ailes avant magnifiquement sculptées. J'admire tout particulièrement sa large calandre affleurante.

À l'intérieur de la G37x, le décor est très architectural. L'instrumentation claire est bien dimensionnée et facile à consulter, quelle que soit notre position de conduite. En effet, le bloc de cadrans s'incline en même temps que le volant. D'autre part, les sièges avant de mon modèle d'essai offraient des réglages à l'infini et, à ma grande joie, l'assise était ajustable pour fournir plus de soutien à mes longues cuisses.

Toutes les commandes principales sont disposées logiquement pour une utilisation intuitive. Le dégagement au niveau des jambes et de la tête aux places avant est plutôt généreux; peu de conducteurs se sentiront à l'étroit. L'espace à l'arrière est un peu mieux que ce à quoi je m'attendais; en fait, deux adultes peuvent s'y asseoir sans problème pour plusieurs heures.

Son V6 atmosphérique de 3,7 litres emploie un système de distribution à levée et à durée d'ouverture variables.