Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Infiniti QX56 2011 : essai routier

Infiniti QX56 2011 : essai routier

Consommation indiscrète = péché mignon Par ,

Il est gros, il est puissant et effronté. Il est également incroyablement raffiné et singulièrement indulgent, par contre, malheureusement, il n’a aucune pitié à la pompe.

Le nouveau QX56 est légèrement plus long et plus large cette année, et son habitacle opulent et élégant prend ainsi des allures de palace. (Photo: Rob Rothwell/Auto123.com)

Nouveau style et efficacité améliorée pour 2011
Il reste sans contredit le VUS phare d’Infiniti. En outre, il relève moins de la camionnette et se veut plus propre, plus rond et plus audacieux d’exécution, comme en témoignent les bouches d’aération sur les ailes, que l’an dernier. Ses lignes fluides s’inscrivent désormais dans la dernière philosophie esthétique du constructeur.

Or, les nouveautés pour 2011 ne sont pas que superficielles. Le nouveau QX56 est légèrement plus long et plus large cette année, et son habitacle opulent et élégant prend ainsi des allures de palace. Imaginez une version énormément étirée de l’habitacle voluptueux de la berline M56, la pièce maîtresse d’Infiniti, et vous comprendrez; il ne s’agit pas d’un intérieur prétentieux, mais presque.

Un bond considérable en matière de puissance et d’efficacité vient accompagner l’impact visuel en 2011.

Plus de puissance, de rapports, de km au litre… c’est bien beau, mais est-ce assez?
La réponse aux deux premiers éléments de cette énumération est un « oui » retentissant. Et le troisième? Bof. La consommation est moins élevée que l’an dernier, certes, mais c’est comme si on félicitait un tueur en série prolifique pour une réduction modeste de son décompte de victimes.

J’y reviendrai plus tard. Permettez-moi d’abord de parler du moteur exceptionnellement suave et nerveux qui entraîne désormais les quatre roues du QX56. Le QX est toujours animé par le V8 à DACT de 5,6 litres d’Infiniti de l’an dernier, mais en 2011, son écurie accueille 80 bêtes de plus pour un total de 400 beaux chevaux.

Le couple a également été substantiellement bonifié, passant de 393 pi-lb à 3 400 r/min à 413 pi-lb à 4 000 r/min. Cependant, l’ajout d’une paire supplémentaire de rapports dans la boîte automatique joue peut-être un plus grand rôle.

Le QX est toujours animé par le V8 à DACT de 5,6 litres d’Infiniti, mais en 2011, son écurie accueille 80 bêtes de plus pour un total de 400 beaux chevaux. (Photo: Rob Rothwell/Auto123.com)