Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Infiniti QX56 2011 : essai routier

Infiniti QX56 2011 : essai routier

En vacances avec un lutteur Sumo Par ,

En général, je n’aime pas des gros véhicules comme le QX56. Ils sont difficiles à garer, couteux à ravitailler en carburant et lorsque vous êtes derrière le volant de l’un d’eux, les gens vous font ressentir comme un pollueur sans scrupules. Mais quand vient le temps de partir en voyage avec les enfants pour les vacances, un gros VUS comme cet Infiniti facilite grandement la vie.

L’Infiniti QX56 était un bon compagnon de voyage durant mes vacances avec la famille. (Photo: Michel Deslauriers/Auto123.com)

Pas besoin de jouer au Tetris lorsqu’on remplit le QX de nos possessions. Avec autant d’espace, j’ai dit à ma conjointe qu’on a probablement oublié de faire une valise ou trois. L’aire de chargement est tellement profonde que les objets poussés contre le dossier de la deuxième rangée sont difficiles à atteindre sans se salir les shorts sur le gros pare-chocs. On peut toujours remonter électriquement les dossiers de la 3e banquette afin que les objets tombent vers nous, mais cette opération prend du temps.

Notre QX56 d’essai est équipé de l’ensemble Technologique, qui inclut une foule de gadgets modernes, certains pratiques, certains irritants : avertissement de changement de voie, moniteur d’angles morts, régulateur de vitesse intelligent, phares adaptatifs, volant garni de bois, système de climatisation avancé et jantes en alliage poli massives de 22 pouces. À mon humble avis, le régulateur de vitesse clairvoyant est utile, le reste constitue des items non-essentiels.

En préparant le QX pour un voyage Montréal-Québec de 4 jours, j’ai remarqué que les occupants arrière profitent d’écrans ACL intégrés aux appuie-tête avant ainsi que des prises d’entrée audio/vidéo et d’une prise de courant de 115 volts.

Alors, comme tout bon père de famille, j’ai décidé de mesurer la résistance au mal des transports de mes enfants en leur branchant mon poussiéreux mais fiable console de jeu Super Nintendo, ce qui les a tenus occupés pour quelques heures. Ils se sont éventuellement lassés de Super Mario et de Donkey Kong. Tant pis.

Leur démarrer un film les ont gardé silencieux, mais c’est après une chicane de famille parce que les écrans arrière ne voulaient pas passer de la console de jeu au système DVD. Après un arrêt d’urgence à la première sortie d’autoroute, afin de grimper à l’arrière pour apprendre le fonctionnement de la télécommande (ce que j’aurais dû faire avant de partir), on repartait joyeusement. Utilisant des casques d’écoute sans fil, il est possible d’écouter un film pendant que les occupants à l’avant écoutent la radio ou de la musique sur une clé USB.

Une prise de 115 volts permet de brancher une console de jeu pour les enfants. (Photo: Michel Deslauriers/Auto123.com)