Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Jaguar XJ Supercharged 2011 : essai routier

Jaguar XJ Supercharged 2011 : essai routier

La finesse interrompue Par ,

Demandez à n'importe qui ce qu'il ou elle pense de la marque Jaguar et vous obtiendrez l'une ou l'autre de ces deux réponses : « Prestige, puissance, prestance, opulence » ou encore « Problème, perte d'argent, pas fiable ».

Jaguar XJ Supercharged 2011 vue 3/4 arrière
Par son design, elle fait tourner bien des têtes tout en faisant preuve de sobriété et même de mystère. (Photo: Sébastien D'Amour/Auto123.com)

La deuxième réponse reflète la débandade de Jaguar entre les années 1980 et le début des années 2000. Je déteste ramener ça sur le tapis, mais le fait est que les erreurs passées de la compagnie influencent encore ses produits. On peut comparer cette situation à ce que vivent Volkswagen, Hyundai et Kia.

J'ai choisi d'amorcer ma critique de la sensuelle et délectable Jaguar XJ Supercharged 2011 de cette façon parce que l'exemplaire que j'ai testé souffrait d'un problème aux proportions scandaleuses : j'ai nommé la pire vibration qu'un toit ouvrant puisse générer. Toutes les XJ possèdent un toit ouvrant panoramique qui couvre la totalité de l'habitacle et je prie pour que la mienne soit la seule dans cette terrible situation.

Pour vous donner une idée du supplice, imaginez deux panneaux de verre qui se frottent et se cognent l'un contre l'autre. Chaque fois que la voiture heurte le moindre débris ou défaut sur la chaussée, ils perturbent les occupants au plus haut point.

Quel dommage car, hormis ce problème de taille, la XJ Supercharged s'est avérée la Jaguar la plus accomplie que j'aie eu la chance de conduire – plus que les XF, XJL, XK et XKR. En effet, aucune d'entre elles n'arrivait à démontrer le même sang-froid et la même passion que la XJ Supercharged. Ce puissant félin avale les kilomètres à un rythme prodigieux et, malgré son poids considérable, il ne m'a jamais semblé traîner de la patte ni se laisser déranger dans ses élans. Vraiment impressionnant.

Pendant que ça brassait et résonnait au-dessus de ma tête, les choses se passaient de manière infiniment plus douce et contrôlée en dessous. J'ai trouvé la direction communicative, nonobstant un léger flou au centre typique de cette grande routière de luxe qu'est la XJ, tandis que les freins ont toujours bien rempli leur mandat – comme il se doit avec une voiture pouvant accélérer de 0 à 100 km/h en aussi peu que 5,2 secondes.

On parle ici d'une Jaguar, alors bien évidemment, elle déplace beaucoup d'air. Le V8 suralimenté de 5,0 L de la version Supercharged développe 470 chevaux et un couple de 424 livres-pied via une boîte automatique à six rapports. Si ça ne vous convient pas (j'en doute énormément), vous pouvez vous tourner vers la XJ Supersport, qui profite de quelques modifications haussant sa puissance à 510 chevaux. Vous en voulez moins? Eh bien, dans ce cas, optez pour le modèle de base non suralimenté qui en génère 385.

Jaguar XJ Supercharged 2011 moteur
Le V8 suralimenté de 5,0 L de la version Supercharged développe 470 chevaux et un couple de 424 livres-pied via une boîte automatique à six rapports. (Photo: Sébastien D'Amour/Auto123.com)