Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Jeep Liberty Limited 2008 : essai routier

Jeep Liberty Limited 2008 : essai routier

Par ,

Un champion hors-route qui se débrouille pas mal sur la route aussi

Non pas que ce soit surprenant, mais il demeure que la majorité des conducteurs de VUS (même certains des plus aventureux) n'exploitent pas beaucoup le potentiel tout-terrain de leur machine. Le plus gros «obstacle» qu'ils ont à surmonter est une cour glacée ou, à la limite, un ourlet de neige. Remarquez, il n'y a pas de mal à cela.

Pour un Jeep, cependant, c'est presque une insulte.

Le Jeep Liberty 2008 ressemble à un petit Commander ou Land Rover.

Quand il est question de s'aventurer en dehors des sentiers battus, il n'y a pas de marque de véhicules à la fois meilleure et plus abordable que Jeep. Son Liberty de deuxième génération est sur le marché depuis un petit bout de temps et il a déjà prouvé qu'il pouvait être aussi confortable sur la route que compétent dans les sentiers. Jamais un acheteur n'a opté pour un Liberty en raison de sa douceur ou de son côté raffiné, mais il faut reconnaître que ce véhicule a fait d'énormes efforts pour devenir plus civilisé.

Et que dire aussi de son style plus affirmé? À l'extérieur, le Liberty 2008 se montre plus robuste et plus carré; on dirait d'ailleurs un petit Commander ou Land Rover et non plus un véhicule de dessins animés. Mon modèle d'essai Limited était par surcroît orné de garnitures chromées, de phares antibrouillard et de jantes en alliage.

L'intérieur n'est pas en reste. Fini le look simpliste, sombre et peu attrayant. Le Jeep Liberty dans lequel je suis monté comprenait des sièges en cuir chauffants à réglages électriques, un rétroviseur à atténuation automatique, un volant gainé de cuir avec commandes audio et une prise de courant de 120 volts. Les couleurs contrastantes et les accents métalliques créent une ambiance dynamique, tandis que le toit Sky Slider (une option exclusive à Jeep) ajoute une sensation d'aération et... de liberté.

Certes, il faut payer le prix, soit 1525 $, mais quelle innovation! Constitué à la fois de métal et de tissu, ce toit peut être entièrement replié simplement en appuyant sur un bouton. Les deux rangées de sièges se retrouvent ainsi à ciel ouvert.

Le bruit du vent sur l'autoroute n'est pas tellement dérangeant. De toute façon, j'ai préféré profiter de la puissante chaîne stéréo avec caisson de graves que me la couler douce au volant. Tout simplement fabuleux. Dans le monde des VUS, il n'y a rien qui se rapproche plus d'un cabriolet -- à part le Jeep Wrangler, bien sûr.

La visibilité qu'offre le véhicule ainsi que son agilité lors des manoeuvres de stationnement sont adéquates. L'habitacle m'a séduit par son look et son équipement, mais je dois déplorer quelques défauts d'ordre ergonomique.

Fini le look simpliste, sombre et peu attrayant. Le Jeep Liberty 2008 offre une ambiance rafraîchissante.