Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Essai du Jeep Wrangler Rubicon 392 2022 : trop cher pour la boue?

Auto123 met à l’essai le Jeep Wrangler Rubicon 392 2022.

Le règne des grosses cylindrées achève, l’industrie automobile qui se tourne de plus en plus vers des solutions électrifiées pour mouvoir la voiture de demain. Mais, en attendant la relève, les constructeurs établis doivent continuer d’écouler des véhicules à essence, ne serait-ce que pour financer ce qui s’en vient d’ici 2030 ou 2035.

En fait, certaines divisions en profitent même pour proposer des éditions très spéciales des véhicules déjà en service, une recette que le groupe FCA-Stellantis maîtrise à merveille, notamment avec son tandem Dodge Challenger/Charger. Autrement dit, les stratèges savent comment étirer l’élastique au possible!

Pour 2022, le Jeep Wrangler profite lui aussi du catalogue étoffé de motorisations surpuissantes du constructeur. La nouvelle variante Rubicon 392 du Wrangler est le symbole suprême de cette passion qui règne au sein des multiples divisions de l’ex-empire FCA (Fiat Chrysler Automobiles). Les gens qui travaillent chez Chrysler, Dodge, Jeep, Ram ou même Alfa Romeo, Fiat et Maserati sont des passionnés et ça paraît.

Consultez les véhicules à vendre disponibles près de chez vous

Jeep Wrangler Rubicon 392 2022, moteur
Jeep Wrangler Rubicon 392 2022, moteur

Réussir à intégrer un gros V8 HEMI de 6,4 litres sous le capot du 4x4 constitue un exploit, car l’espace est compté à cet endroit, mais il faut l’admettre, cette nouvelle variante n’était pas vraiment nécessaire, car les versions régulières du Wrangler sont amplement suffisantes pour parcourir les chemins les plus exigeants du globe.

Le Wrangler le plus puissant de l’histoire – avec 470 chevaux et 470 lb-pi de couple – est également une riposte directe au très attendu Ford Bronco Raptor, le nouveau bolide de Dearborn qui repousse les limites du déjà très compétent Bronco « régulier » avec son V6 biturbo de 3,0 litres bon pour plus de 400 chevaux.

Le Rubicon 392 est une bête, vous l’aurez deviné, un 4x4 qui pourrait aussi bien traverser les pires obstacles du globe, mais qui pourrait également se retrouver à dormir dans un garage dans l’optique d’être revendu à fort prix d’ici quelques années. Disons qu’au moment d’écrire ces lignes, le marché de l’automobile est complètement fou, les prix qui sont gonflés au possible.

Jeep Wrangler Rubicon 392 2022, trois quarts arrière
Photo : V.Aubé
Jeep Wrangler Rubicon 392 2022, trois quarts arrière

Plutôt que de vous étaler tout de suite mes impressions de conduite, j’ai préféré vous livrer cinq faits d’arme assez importants concernant cette variante à moteur V8 du Jeep le plus emblématique.

Le prix!
Prix de base : 101 445 $. Pour un véhicule qui débute à un prix inférieur à 40 000 $ (avant les frais de préparation), il est assez difficile de comprendre comment un changement de mécanique justifie à lui seul cette somme astronomique.

Vous en voulez plus? La livrée empruntée pour quelques jours vers la fin de l’été comptait plus de 12 000 $ en options ajoutées : Ensemble remorquage (495 $), Ensemble Xtreme Recon avec pneus de 35 pouces (4 995 $), Tapis protection (225 $), Verre Gorilla pour le pare-brise (250 $), Toit repliable en toile (4 295 $), Caméra hors route intégrée (595 $), sans oublier l’écoprélèvement fédéral de 2 000 $ concernant la consommation assez élevée du Wrangler.

Heureusement, les ingénieurs ont greffé au Rubicon 392 quelques composantes plus sérieuses pour le 4x4 américain, notamment un système quatre roues motrices engagé en permanence, l’option Hors route Plus qui ajoute les modes Sable et Rocher pour se sortir du pétrin à l’occasion. Notez aussi la présence de jantes spécialement conçues pour la conduite agressive et d’une suspension plus haute qu’à l’habitude. Bref, il y a plus de quincaillerie à bord de ce Wrangler spécial, mais est-ce assez?

Jeep Wrangler Rubicon 392 2022, capot
Photo : V.Aubé
Jeep Wrangler Rubicon 392 2022, capot

Pour le son
Équipé d’un système d’échappement plus vocal, le Wrangler Rubicon 392 sait se faire entendre. Disons qu’il ne faut pas avoir envie de passer inaperçu à bord d’un tel engin, car cette tuyauterie à quatre embouts derrière, surtout lorsque le bouton intégré à la planche de bord est enclenché, laisse émanier une symphonie des plus musclées. En fait, ce fameux bouton est surtout utile quand le bourdonnement de la mécanique devient agaçant ou que le propriétaire du véhicule ne veut pas réveiller tout le voisinage lors de son retour à la maison en soirée… ou tôt le matin!

Un Wrangler encore plus sérieux pour le hors route
Muni de l’ensemble Xtreme Recon – un groupe disponible sur d’autres variantes du véhicule soit dit en passant –, le Wrangler 392 est beaucoup pus agressif dans son approche avec des jantes à verrous de talon, des pneus de 35 pouces, un essieu arrière avec un rapport de pont de 4:56, un essieu avant Dana M210, un bras renforci pour supporter le pneu de secours plus imposant à l’arrière, des freins haute performance et des extensions d’ailes en plastique.

Disons qu’il ne lui manque pas grand-chose pour être vraiment prêt à affronter les pires terrains de la planète. Un treuil serait probablement bienvenu, mais bon…

Continuez à la page suivante