Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Kia Optima EX Turbo 2012 : essai routier

Kia Optima EX Turbo 2012 : essai routier

Une performance et une allure... optimales Par ,

En plus de son look d’enfer, la plus puissante de la gamme des berlines Kia Optima, en a également dans le ventre. Avec juste assez de punch quand on appuie sur l’accélérateur, un espace intérieur fort généreux et une esthétique qui la place dans une classe à part, la Kia Optima Turbo 2012 comble toutes les attentes.

Considérant l’étendue de l’équipement que la Kia Optima offre de série, le prix demandé – un peu plus de 30 000 $ pour le modèle EX Turbo - est plus que raisonnable et vaut amplement l’investissement. Si on la compare à la Hyundai Sonata et à la Ford Fusion (qui proposent elles aussi un moteur turbo), il s’agit d’une option à envisager sérieusement par tout acheteur éventuel.

Réponse optimale
Dès qu’on me tend les clés d’une voiture automatique (ce qui arrive très souvent), j’ai comme un léger pincement au cœur. Désolée, mais je suis une férue de la conduite manuelle. À la décharge de la Kia Optima EX Turbo 2012, j’admets cependant que sa transmission automatique Steptronic à 6 rapports n’est rien de moins que géniale. Dotée d’élégantes manettes de changement de vitesse au volant, cette Optima est un pur bonheur à conduire.

Les changements de rapport sont rapides, et pas une seule fois la transmission n’a hésité ni même semblé chercher le rapport demandé. Très franchement, je n’ai à peu près pas eu à toucher aux manettes. Le propre système de la Kia Optima 2012 est si bien réglé que je n’ai pas une seconde éprouvé le besoin de m’y substituer.

La progression de puissance est très douce, et on sent à peine la légère traînée avec le turbo (j’y arrive bientôt). Avec facilité, elle se laisse engager sur l’autoroute, effectuer des manœuvres de dépassement ou piloter avec énergie.

Puissance optimale
En toute franchise, dès qu’il y a un turbo, je m’emballe. De l’accélération à la décharge, sans oublier la puissance, quoi de plus enivrant. C’est pourquoi ma déception initiale en apprenant que mon modèle d’essai serait automatique s’est presque entièrement évanouie dès j’ai aperçu le « T » sur l’emblème de la voiture.

Dotée d’un moteur 4 cylindres 2,0 L turbochargé, la Kia Optima EX Turbo 2012 produit 274 chevaux et 269 lb-pi de couple, deux chiffres tout à fait décents pour une voiture de cette catégorie. Rien de trop rapide ni de trop lent. Il s’agit vraiment d’un excellent moteur. J’ai tenté de trouver quelque chose à en redire, et tout ce qui m’est venu à l’esprit est qu’il est légèrement trop bruyant au démarrage par temps froid. Vous voilà prévenus.

Esthétique extérieure et intérieure passablement… optimale
Ce qui nous amène maintenant à l’apparence de la Kia Optima EX Turbo 2012. Ici encore, j’ai bien du mal à trouver quelque chose de négatif à dire. Personnellement, j’adore les feux de direction ultra modernes de style mosaïque logés dans les phares et la calandre nid d’abeille bordée de chrome. Ils lui donnent un petit air bourgeois un tantinet aristocratique, façon urbaine avec une once de nonchalance.

La Kia Optima 2012 est juste assez accrocheuse pour attirer l’attention, mais pas trop pour qu’en quelques mois, on s’en soit déjà lassés.

Les volets discrets sous les rétroviseurs extérieurs, tout comme le becquet arrière d’ailleurs, contribuent à lui donner un petit air sport.

L’intérieur de la Kia Optima EX Turbo 2012 est tout aussi magnifique. Bien que je n’aie pas particulièrement aimé le gris clair des banquettes de cuir, le stylisme intérieur est globalement très attrayant. Avec la console centrale placée à angle vers le conducteur, tout est à portée de main (même pour quelqu’un avec des bras aussi courts que les miens).

Là aussi on lui a donné des airs de sportive, notamment grâce aux indicateurs encastrés dans des boîtiers bordés de chrome. J’ai d’ailleurs particulièrement aimé les voyants indicateurs de teinte orangée.

Mes seules réserves à propos de la Kia Optima EX Turbo 2012 concernent les boutons de climatisation des sièges, beaucoup trop gros (faut-il qu’ils le soient AUTANT ?) et ma foi, assez laids, et les piliers A et B qui sont beaucoup trop imposants. Comme je dois avancer mon banc de plusieurs crans, ils ont fait obstruction à ma visibilité à chaque intersection.

Espace optimal
L’espace passager de la Kia Optima EX Turbo 2012 est parfait, peu importe où vous vous assoyez. Même avec un siège pour enfant à l’arrière de la banquette passager avant, le dégagement pour les jambes était encore généreux, et les deux sièges à l’arrière étaient libres.

Le coffre de la Kia Optima EX Turbo 2012 avale facilement une grosse poussette et plusieurs sacs d’épicerie. Le coffre à ouverture automatique (contrôlé par la clé à télécommande) est parfait quand on a les mains pleines puisqu’il s’ouvre juste assez pour en faciliter l’accès.

Optimal
Voilà une berline parfaite pour les balades en famille tout en étant très plaisante à conduire. Qui l’eut cru?

Essais routiers et évaluations

Consommateurs
Kia Optima 2012
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler

Sommaire de l'évaluation

    Kia Optima EX Turbo 2012
    Kia Optima EX Turbo 2012
    Évaluer ce véhicule
    Esthétique
    Accessoires
    Espace et accès
    Confort
    Performance
    Dynamique de conduite
    Sécurité
    Appréciation générale
    Nom
    Courriel
    Commentaire
    Mot de passe
    Mot de passe oublié? Cliquez ici
    Annuler
    Gallerie de l'article