Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Lexus CT 200h 2012 : essai routier

Lexus CT 200h 2012 : essai routier

Une technologie évoluée qui permet de minimiser la consommation d'essence Par ,

De nos jours, les consommateurs canadiens recherchent une petite voiture de qualité offrant une bonne économie d'essence et un intérieur pratique. Un exemple? La Lexus CT 200h 2012.

En tant que modèle hybride d'entrée de gamme du spécialiste en la matière, cette compacte de luxe s'avère polyvalente et efficace, sans oublier un peu sportive et très branchée sur les dernières tendances.

La totale
Lors de ma semaine d'essai de la Lexus CT 200h 2012, j'ai pu apprécier sa bonne manœuvrabilité, son excellent éclairage nocturne ainsi que sa douce motorisation. L'habitacle joliment décoré possède un cachet nettement haut de gamme et le tableau de bord moderne en rehausse la fraîcheur et le dynamisme.

La Lexus CT 200h 2012 que j'ai testée comprenait même un toit ouvrant, des phares à DEL à haute intensité, un système de navigation, Bluetooth, une caméra de recul, une sellerie en cuir, un ordinateur de bord et la commande centrale Remote Touch avec pavé tactile, qui permet d'accéder à une panoplie de fonctions simplement en glissant le doigt de quelques millimètres.

Bien sûr, l'équipement le plus important de la Lexus CT 200h 2012 se cache sous la carrosserie et le plancher...

Système hybride Lexus évolué
Ici, un moteur à essence de 1,8 L (léger de par son utilisation d'aluminium) fait équipe avec une batterie hybride compacte et un moteur électrique à couple élevé. Ce dernier travaille seul au départ et à basse vitesse avant de solliciter le moteur à essence en pleine accélération et en conduite normale.

Bref, la Lexus CT 200h 2012 fonctionne uniquement à l'électricité et ne rejette pas la moindre particule de CO2 lorsqu'on patiente dans le trafic, au service au volant ou dans une cour de stationnement. On peut même actionner le mode « EV » pour forcer la voiture à se contenter du moteur électrique (à condition que la batterie soit suffisamment rechargée).

Chaque fois que l'on prend la route avec la Lexus CT 200h, on vit un de ces moments gratifiants où le moteur à essence demeure éteint et ne pollue pas. L'écran de bord nous renseigne d'ailleurs sur le fonctionnement du système hybride en temps réel.

Une génératrice alimentée par le quatre-cylindres recharge automatiquement la batterie. Idem pour les freins qui convertissent l'énergie cinétique en électricité. Autrement dit, pas besoin de brancher la voiture; elle ne nous laissera jamais avec une batterie à plat.

Douceur et économie
Des systèmes comme le calage variable intelligent des soupapes aident à maximiser le rendement et à minimiser la consommation une fois que la Lexus CT 200h 2012 fait appel à son moteur thermique. La puissance nette du système hybride s'élève à 134 chevaux seulement, mais le couple généreux à bas régime permet d'accélérer avec conviction.

La boîte de vitesses à variation continue joue également un rôle important dans la performance énergétique de la CT 200h. Elle fonctionne comme une automatique et adoucit la distribution de puissance en gardant le régime du moteur à essence pratiquement au même niveau. Les accélérations paraissent plus fluides et rapides, tandis que la consommation diminue.

En mode « NORMAL » ou « ECO », l'accélérateur électronique de la Lexus CT 200h 2012 transmet avec modération les pressions exercées par le conducteur sur la pédale. À l'inverse, en mode « SPORT », l'accélérateur devient plus sensible et rend la voiture plus fougueuse. En outre, un tachymètre remplace l'indicateur du système hybride et l'éclairage du tableau de bord passe du bleu au rouge. Génial, non?

En somme, la Lexus CT 200h 2012 se conduit en douceur et procure une expérience relaxante sur la route.

Reproches
Le mode « SPORT », c'est bien beau, mais j'aurais aimé un peu plus de dynamisme avec les trois autres. Par ailleurs, le bruit du vent infiltre davantage l'habitacle que ce à quoi je m'attendais et la suspension sport se traduit par un roulement assez ferme sur les routes mal entretenues. Ah, j'oubliais : l'aire de chargement pourrait être un tantinet plus volumineuse.

Au terme de mon essai routier de la Lexus CT 200h 2012, j'ai obtenu une moyenne de 6,2 L/100 km. Par rapport aux centaines d'autres véhicules que j'ai l'occasion de tester dans mon coin de pays, ce résultat m'a enchanté. Dépendamment de vos habitudes de conduite, le vôtre pourrait différer.

Un mot : TDI
Soit dit en passant, j'ai aussi obtenu 6,2 L/100 km au volant de la Volkswagen Jetta TDI, qui préfère miser sur les vertus du diesel que celles d'un moteur électrique. J'ai grandement apprécié son couple abondant, sa fluidité, son excellent roulement et ses changements de rapport ultra rapides avec la boîte DSG.

En ce qui concerne la Lexus CT 200h 2012, j'ai surtout aimé le design et le cachet de l'habitacle, l'écran du système hybride qui fournit des informations en temps réel ainsi que les modes de conduite qui permettent de maximiser tantôt l'économie d'essence, tantôt la performance.

Ces deux modèles s'avèrent silencieux, doux et raffinés, en plus de se conduire comme des voitures ordinaires. Leur design attire le regard et leur luxe ne fait aucun doute. Enfin, leur consommation de carburant se situe la plupart du temps au même niveau.

Alors, quel est le meilleur choix : la Lexus CT 200h 2012 ou la Volkswagen Jetta (ou Golf) TDI? À vous de décider... après avoir essayé les deux, bien sûr.

Essais routiers et évaluations

Consommateurs
Lexus CT 2012
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler

Sommaire de l'évaluation

    Lexus CT 200h 2012
    Lexus CT 200h 2012
    Évaluer ce véhicule
    Esthétique
    Accessoires
    Espace et accès
    Confort
    Performance
    Dynamique de conduite
    Sécurité
    Appréciation générale
    Nom
    Courriel
    Commentaire
    Mot de passe
    Mot de passe oublié? Cliquez ici
    Annuler
    Gallerie de l'article