Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Lexus ES 300h 2013 : premières impressions

Lexus ES 300h 2013 : premières impressions

Entre luxe et économie Par ,

J'étais étonné d'apprendre que le cinquième des voitures vendues au Canada par le groupe Toyota/Lexus était hybride. Ce 20 % confirme la montée en popularité des véhicules hybrides sur le marché automobile.

Le perfectionnement et la prolifération de ce type de technologie en font une alternative de choix dans le contexte de la flambée des prix de l'essence. La Lexus ES 300h 2013 est l'exemple parfait de l'hybride appliqué aux véhicules de luxe d'entrée de gamme.

Lexus ES 300h 2013

Nouveau pour 2013
Les deux versions de la Lexus ES 350, l'hybride et la conventionnelle, sont nouvelles pour 2013. En fait, jamais auparavant la ES n'a-t-elle été offerte en hybride. Lexus soutient que la ES 300h surpassera ses concurrentes en termes d'économie de carburant.

Impossible de vérifier cependant, puisqu'à ce jour les données n'ont pas été publiées. Et puis, quelles sont ces « concurrentes » auxquelles le constructeur fait référence? Ceci dit, j'ai tout à fait confiance que les leçons apprises par Toyota au sujet de l'hybride ont été bien appliquées dans la ES 300h, peut-être même cette dernière établira-t-elle de nouvelles marques.

Lexus ES 300h 2013 vue 3/4 arrière
Lexus soutient que la ES 300h surpassera ses concurrentes en termes d'économie de carburant. (Photo: Rob Rothwell)

De l'hybride bien rodé
Le système hybride de la ES n'est pas révolutionnaire, rien qui n'a jamais été vu auparavant dans d'autres Toyota/Lexus, comme dans la plus petite HS 250h par exemple. Dans le cas de la ES 300h, le moteur de base est un 4-cylindres à essence de 2,5 L de type Atkinson; l'apport électrique vient d'un onduleur sophistiqué et de piles.

La puissance totale atteint 200 chevaux. Elle se rend aux roues avant en passant par une boîte de vitesses à variation continue (ou CVT), qui calque une automatique à 6 rapports conventionnelle lorsqu'en mode manuel.

Personne ne doute des efforts investis par Toyota/Lexus pour perfectionner leurs dispositifs hybrides, en effet la ES 300h est l'aboutissement le plus récent de ces efforts. Étant tout à fait hybride, elle peut, grâce à un réglage particulier, fonctionner uniquement sur son système électrique.

Lorsque la ES se met en marche, le moteur à essence et la batterie travaillent de concert pour la faire avancer dans un élan continu et confortable - satisfaisant sans être renversant. L'accélération est donc tout à fait convenable au démarrage, et suffisante pour dépasser sur l'autoroute, mais pas aussi excitante qu'à bord de la ES 350 essence.

Bien sûr, lorsque vient le temps de s'arrêter pour ravitailler, la ES 300h prend sa revanche, notamment grâce à ses trois modes Eco, Normal et Sport. Ils permettent au chauffeur d'exploiter au mieux les caractéristiques de la voiture, soit économie d'essence ou réglages plus dynamiques.

Lorsqu'il se déplace à basse vitesse, le conducteur peut choisir le mode EV, dans lequel le véhicule s'alimente uniquement à l'aide de ses piles. Lorsque l'énergie vient à manquer, ou que le besoin pour plus de puissance se fait sentir, le moteur conventionnel se met en marche et à nouveau, le véhicule fonctionnera en mode hybride.

Lexus ES 300h 2013 moteur
Le moteur de base est un 4-cylindres à essence de 2,5 L de type Atkinson; l'apport électrique vient d'un onduleur sophistiqué et de piles. (Photo: Rob Rothwell)

Luxe et économie
Étant donné que la ES 300h fait partie de la gamme Lexus, la philosophie de la marque devrait s'appliquer. Cela signifie d'une part une qualité d'assemblage irréprochable et c'est le cas, et d'autre part les derniers raffinements en termes de confort, de luxe et de sécurité, ce qui est aussi le cas.

La ES est peut-être la Lexus d'entrée de gamme dans la catégorie des berlines intermédiaires de luxe, mais il faut reconnaître que la 300h frôle des sommets en matière de somptuosité. On en a pour sa faim à bord. J'ai particulièrement aimé le fini bambou qui raffermit le caractère élégant mais respectueux de l'environnement à l'intérieur.

J'ai également beaucoup apprécié le système tactile de commandes - qui rappelle une souris d'ordinateur - qui sert à déterminer une foule de paramètres apparaissant sur un écran monté au tableau de bord. Jamais n'ai-je rencontré un système aussi facile d'utilisation.

Lexus ES 300h 2013 tableau de bord
J'ai particulièrement aimé le fini bambou qui raffermit le caractère élégant mais respectueux de l'environnement à l'intérieur. (Photo: Rob Rothwell)

Sur la route
L'aspect extravagant de la ES 300h serait absurde si la voiture en elle-même n'était pas agréable à conduire sur la route. Heureusement, la question ne se pose pas : la dernière Lexus hybride, paisible et discrète, est un charme à conduire. Sur les routes accidentées aussi, grâce au châssis plus ferme, la tenue de route inspire confiance.

En termes de performances, il faut se rendre à l'évidence, la ES 300h est plus confortable qu'elle n'est rapide : les passagers sont gâtés. Cependant, il faut reconnaître qu'elle se débrouille tout de même bien lorsque le chemin devient sinueux.

Une chose que mon copilote et moi avons remarquée : il faut s'adapter à la pédale des freins. En raison du système de régénération qui équipe à peu près tous les véhicules hybrides, il faut se montrer plus insistant avec la pédale pour arriver au résultat voulu.

Rien de dramatique. En quelques kilomètres, on s'y fait.

Lexus ES 300h 2013 vue 3/4 avant
La dernière Lexus hybride, paisible et discrète, est un charme à conduire. (Photo: Lexus)

Vue d'ensemble
Quand on parle de manufacturiers, je ne crois pas qu'il soit faux de dire que Toyota et Lexus sont des chefs de file en matière d'hybride. Grâce à la ES 300h, à peu près tous les modèles - et à peu près tout ce que Toyota/Lexus fait - est maintenant disponible en hybride.

Les statistiques n'ont toujours pas été publiées, mais je m'attends à être impressionné par les données de la ES 300h. De façon générale, le véhicule m'a beaucoup plu et me porte à croire, malgré les performances modestes, que les amateurs de berlines de luxe ont dorénavant devant eux une option intéressante au V6 de la ES conventionnelle.

Vu les prix d'essence qui ont atteint un sommet de 1,50 $ à Vancouver, il n'a jamais été plus sage de marier luxe et économie. Je crois que la ES 300h remplit son mandat à merveille. L'attente fébrile des données officielles pour le jugement final commence.

La ES 300h devrait arriver chez les concessionnaires canadiens d'ici la fin août. Les prix n'ont toujours pas été dévoilés, mais je m'attends à ce que Lexus offre des prix compétitifs aux 20 % d'acheteurs de ES qui cherchent l'économie d'un moteur hybride.

Concurrents à considérer


Essais routiers et évaluations

Consommateurs
Lexus ES 2013
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler

Sommaire de l'évaluation

    Lexus ES 300h 2013
    Lexus ES 300h 2013
    Évaluer ce véhicule
    Esthétique
    Accessoires
    Espace et accès
    Confort
    Performance
    Dynamique de conduite
    Sécurité
    Appréciation générale
    Nom
    Courriel
    Commentaire
    Mot de passe
    Mot de passe oublié? Cliquez ici
    Annuler
    Gallerie de l'article