Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Lexus GS 300 AWD 2006

Lexus GS 300 AWD 2006

Au raffinement de Lexus s'ajoutent le style et la performance Par ,

Au raffinement de Lexus s'ajoutent le style et la performance

Vous entendez ça? Non, c'est vrai, c'est une critique Internet et non télévisée. Toutefois, même si vous étiez assis dans le siège du passager
La Lexus GS est le nouveau-né de la gamme Lexus. (Photo: Justin Couture, Canadian Auto Press)
avant de la nouvelle Lexus GS 300, vous auriez de la difficulté à détecter le moindre soubresaut une fois que le conducteur a appuyé sur le bouton de démarrage. Pendant que le moteur tourne au ralenti, à un peu plus de 500 tr/min, une chose nous apparaît très claire: le summum en matière de raffinement automobile ne provient pas d'un endroit où les noms sont difficiles à prononcer, j'ai nommé l'Allemagne.

La Lexus GS est le nouveau-né de la gamme Lexus, mais elle sera bientôt rejointe par la nouvelle berline sport compacte, la IS, dans un assaut visant à ébranler les traditionnels constructeurs de voitures de luxe. Lexus n'a plus rien à prouver en Amérique du Nord, elle qui a été introduite ici en 1988; Toyota commence
Lexus a la réputation de créer certains des véhicules les plus raffinés au monde. (Photo: Justin Couture, Canadian Auto Press)
de plus à l'implanter solidement en Europe et à percer de nouveaux marchés comme la Chine et la Russie, sans oublier sa terre natale du Japon. Avec une pression aussi énorme, et compte tenu de la réputation de Lexus de créer certains des véhicules les plus raffinés au monde, le résultat sera assurément convaincant.

Avec plusieurs marchés dans lesquels s'imposer, Lexus a intelligemment décidé de moderniser un aspect de ses véhicules qui était déficient: le style. En deux décennies, les modèles du constructeur japonais ont fait preuve d'un conservatisme extrême, particulièrement ses berlines quatre portes. Regardez simplement l'actuelle LS ou l'ancienne GS. Aussi aérodynamiques et silencieuses qu'elles soient, ces voitures ont l'air d'avoir été sculptées à partir d'une barre de savon, n'ayant aucun véritable trait caractéristique leur permettant de se démarquer. À part leur chrome pétant, leur physique n'est pas si différent des designs utilisés par les populaires Toyota, qui se vendent à la pochetée. C'est donc pour remédier à la situation que Lexus a développé sa nouvelle approche stylistique «L-Finesse», qui consiste à affûter les coins arrondis, les bordures émoussées et tout ce qui se trouve entre les deux.

Vue de côté, la nouvelle GS arbore un look tout à fait différent, avec sa nouvelle ligne de toit sportive. (Photo: Justin Couture, Canadian Auto Press)
Nous avons pu l'apprécier sur plusieurs prototypes, dont la fantastique supervoiture LF-A, mais la GS est la première voiture de série à afficher le design L-Finesse. Elle n'est peut-être pas aussi provocante que l'actuelle SC430, plutôt bulbeuse, mais elle passe désormais d'un modèle sans saveur à un bolide assez sportif. Vue de côté, la nouvelle GS arbore un look tout à fait différent, avec sa nouvelle ligne de toit sportive. Longue et archée, avec un pare-brise et une lunette arrière fortement inclinés, elle fuit de l'avant à l'arrière pour rejoindre un couvercle de coffre drôlement court, ce qui crée une allure profilée et sauvage de coupé sport. La silhouette, jadis ponctuée d'ovales et de cercles, est dorénavant plus aiguisée et tendue, entre autres à l'avant. Les phares séparés demeurent présents, mais ils sont plus alignés. Dans l'ensemble, ce n'est pas ce que j'appelle un design radical, ni «politiquement correct» comme l'affirme son créateur Shigetoshi Miyoshi, mais il est attrayant.